• 20 000 lions seulement dans la nature

    20 000 lions seulement dans la nature

     

    Je partage un article qui me désole... Un si noble animal... Comme c'est triste !

    Vous pouvez le retrouver chez Jean-Louis ici Nature ici ailleurs

    Est-ce que nous pourrons sauver le roi de la savane ???

     

    Autrefois présent dans tout le continent, le lion a désormais disparu de 26 pays africains et ne subsiste plus que dans 28 autres et un seul pays asiatique (Inde). Au global, il n’occupe plus que 5 % de son aire de répartition historique. Aujourd'hui, il ne resterait plus que 20.000 lions dans la nature, soit 10 fois moins qu'il y a un siècle. A ce rythme, le roi de la savane pourrait s'éteindre d'ici 2050…

    En Afrique, le lion n’évolue plus que dans 15 % de ce qui était autrefois son territoire tout entier. Le chiffre est encore plus alarmant si on le ramène à l’Afrique de l’Ouest où la situation est la plus critique. 

    Des chercheurs ont ainsi mené une étude sur six ans et onze pays de la région.

    Les résultats sont aussi édifiants qu’inquiétants. Les lions ne sont plus présents que dans cinq de ces pays : Sénégal, Nigéria, Bénin, Niger et Burkina Faso. Cette zone de présence de 49 000 km² ne représente de 1,1 % de la zone historiquement habitée par le lion d’Afrique (Panthera leo leo). Les chercheurs se sont concentrés sur les 21 zones protégées pour la conservation de l’espèce. Là encore, surprise : si 21 zones sont officiellement considérées comme habitat protégé pour les lions, la plupart sont inexistantes dans la pratique. Aucun budget n’y est alloué, aucune gestion n’en est faite et il n’existe aucun personnel ou patrouille pour encadrer ces zones dans lesquelles on ne trouve d’ailleurs pratiquement plus de grands félins.

    Cette disparition fulgurante est principalement due à l’homme qui transforme les zones de chasse des lions en espaces de culture et abat les proies du prédateur, rendant difficile son alimentation. Les lions doivent également faire face aux éleveurs inquiets pour leur bétail qui n’hésitent pas à les abattre de façon préventive. Toutes ces menaces sont sans compter le braconnage encore très présent. Les os de tigres et cornes de rhinocéros s’étant fortement raréfiés, les lions sont chassés pour leurs os, utilisés comme alternative en médecine chinoise.

    En 2014, on ne comptabilisait plus que 406 individus dans la région de l’Afrique de l’Ouest. « Les lions d’Afrique de l’Ouest ont des séquences génétiques uniques, que l’on ne trouve pas chez d’autres lions, à l’est du continent, dans les zoos ou en captivité, » explique Christine Breitenmoser, co-présidente du groupe sur les fauves de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). « Si nous perdons le lion en Afrique de l’Ouest, nous perdrons une population unique, adaptée localement et trouvée nulle part ailleurs. »

    Si l’UICN avait déjà placé les lions d’Afrique au niveau « Vulnérable » sur la liste rouge des espèces en danger en 2004, elle a revu la situation en 2015 pour les lions d’Afrique de l’Ouest en les distinguant par une catégorie spéciale pour les classer « en danger critique d’extinction ».

    Les lions d’Afrique pourraient disparaître avant 2050

    Au-delà d’une déforestation massive de la savane, qui explique le déséquilibre des populations de lions entre l’Afrique de l’Ouest, l'Afrique de l’est et l'Afrique centrale, ce sont les revenus touristiques. L’Afrique australe et de l’Est étant à fort potentiel touristique, ces régions protègent les lions pour continuer d’attirer les touristes. L’Afrique de l’Ouest étant bien moins fréquentée, les lions valent bien plus d’argent quand ils sont morts.

    Les dernières études montrent que d’ici 2035, la moitié de la population actuelle de lions aura disparu et qu’il n’en restera environ que 10 000 à l’état sauvage. Les lions d’Afrique suivent ainsi le même chemin que leurs cousins asiatiques, qui n’étaient déjà plus que 350 individus en 2014.

    Juliette Heuzebroc/National Geographic

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Septembre à 07:57

    20 000 lions dans la nature, c'est bien triste et cela augure de la disparition de cette espèce en liberté.

    Bises et bon vendredi - ZAZA - https://zazarambette.fr

    2
    Vendredi 17 Septembre à 08:03

    Comme tu le dis c'est tellement triste de voir ce que les hommes ont fait. De plus en plus d'animaux disparaissent parce que leur territoire se réduit et ensuite, on se plaint quand des virus passent des animaux aux hommes...mais tout cela en est la conséquence, beaucoup de chercheurs ont prédit que cela serait de plus en plus fréquent à l'avenir...Quelle terre allons-nous laisser à nos enfants et petits-enfants ? Bisous et une douce fin de semaine

    3
    Vendredi 17 Septembre à 08:07

    Coucou Béa,
    C'est tellement triste, mais les Lions n'échappent pas à la sixième extinction des espèces, malheureusement engendrée par l'Homme.
    Je me demande quels animaux seront encore là quand nos petits enfants seront adultes...
    Bises et bonne journée

    4
    Vendredi 17 Septembre à 09:26

    Pauvre Lion qu'on affame et qu'on chasse de son logis. On le fait bien pour des gens, alors pourquoi se gêner !

    Quelle tristesse que la nature humaine.

    Bonne journée Béa

    Chat Lion Banque d'images et photos libres de droit - iStock

      • Vendredi 17 Septembre à 14:28

        Merci Annie pour ton beau chat-lion.

        Si triste...

        Biz

    5
    Vendredi 17 Septembre à 09:42

    Et n'oublions pas les imbéciles débiles qui, parce qu'ils ont de l'argent, estiment qu'ils ont le droit de tuer ces nobles animaux pour avoir des ..... de trophées. Je t'épargne toutes les grossièretés qui sont au bout de mes lèvres mais elles ne manquent pas en pensant à ces gens là :( 

    Bonne journée Béa 

    6
    Vendredi 17 Septembre à 11:55

    bonjour

    c'est vraiment un triste constat

    amitié et belle journée

    7
    Vendredi 17 Septembre à 14:21

    Oui c'est désolant, cette raréfaction du lion est due essentiellement aux activités de l'homme . Ce dernier n'ayant pas encore compris qu'il faut le  protéger. 

    Espérons que ce qui est entrepris pour enrayer ce déclin réussisse .

    Bonne journée 

    Bises  

    8
    Vendredi 17 Septembre à 14:32

    C'est désolant et triste pauvre roi lion !

    bon apres midi,png,psp,clipart,vecteur

    9
    Vendredi 17 Septembre à 14:41

    C'est ainsi que disparurent aussi les mammouths. Il y a quelques millions d'années, l'homme sévissait, gaspillait déjà.

    Cela me rend triste.

    10
    Vendredi 17 Septembre à 14:47

    Bien triste

    11
    Vendredi 17 Septembre à 15:14
    Renée

    Il a été bien trop chassé et bien trop longtemps, la construction de ville n'as pas aidé.....C'est en effet désolant. Bisous doux weekend

    12
    Vendredi 17 Septembre à 19:11
    Une fleur de Paris

    Afficher l’image source

    Bonsoir Béa,

    Je trouve ça vraiment trop triste. C'est un de mes grands félins préférés. Le monde va mal, très mal.

    Bonne soirée, bises, Véronique

      • Samedi 18 Septembre à 14:55

        Merci pour ton beau lion...

        Si triste.

        Le lion est l'un de mes grands félins préférés.

        Bises Véro

    13
    Samedi 18 Septembre à 04:39
    colettedc

    Vraiment dommage, oui, en effet, Béa, hélas !

    Doux week-end,

    Bisous

    14
    Samedi 18 Septembre à 16:25

    Quelle tristesse ! Et quels manques de volontés politique depuis longtemps pour enrayer ces disparitions! 

    Bises Béa 

    15
    Samedi 18 Septembre à 22:43

    C'est une triste nouvelle. Cet animal est magnifique

    16
    Dimanche 19 Septembre à 18:21
    claudia

    C'est terrible ! Tant que la chasse existera leur vie sera en danger.

    17
    Mardi 21 Septembre à 09:06

    Ne dit-on pas que le plus grand prédateur est l'homme?  Quand aura-t-il compris qu'il va à sa perte en agissant ainsi.

    Belle journée.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :