• Les vibrisses du chat

                                        Tableau de Beppe Giacobbe

    Les moustaches du chat, appelées vibrisses, ne sont pas seulement là pour faire joli, loin de là ! Situées aussi sur les paupières et à l'arrière des pattes avant, elles ont en effet de nombreuses fonctions tant en matière de communication que de repérage... La suite est à lire ici : 

    5-choses-a-savoir-sur-les-moustaches-du-chat


    14 commentaires
  • Pyrrhonisme (Jeu de lettres n°40)

    Lady Marianne propose un petit-jeu-de-lettres-40

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est :  PYRRHONISME

    Habitude ou affectation de douter absolument de tout-
    nom tiré d'une doctrine philosophique

    Avec les lettres proposées :

    faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots

     puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon texte : (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Depuis sa prime jeunesse, Primrose Rosier avait la fâcheuse habitude de douter de tout. Était-ce à cause de ce prénom  si mal assorti à son patronyme ? Comment ses parents avaient-ils pu lui imposer  un tel nom de baptême ? Arrivée dans la catégorie senior , elle ne pouvait plus continuer à minorer  ce trouble de la personnalité. En proie  à  des émois hyper perturbants, elle perdait plus ou moins ses moyens  lorsqu'elle passait pour un esprit hésitant ou timoré, ne se prononçant jamais sur rien, d'autant qu'elle était myope comme une taupe. Hormis  le mépris des gens qui lui cherchaient souvent noise, à cause de sa myopie  prononcée et de son identité qui prêtait à une avalanche de rires idiots, elle n'avait plus les reins  assez solides... Elle n'allait donc pas se faire prier pour consulter un psychologue  de renom, le docteur Henry  Noyer  qui pratiquait l'hypnose. Elle avait l'espoir qu'il lui apporte le repos de l'esprit, qu'il la libère de sa prison  dans laquelle elle s'était enfermée, qu'il chasse ses idées noires et qu'il guérisse enfin son pyrrhonisme maladif. 


    18 commentaires
  • Le chemin

                                                   Tableau d'Irina Roon

    Pour le  défi-n-37-thème-le-chemin  chez  Evy

    Voici ma participation en citations :

    Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit. (Khalil Gibran)

    Le récit est un chemin qu'il faut suivre pour se perdre. (Jean-Claude Carrière)

    L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru. (Confucius)

    On ne peut montrer le chemin à celui qui ne sait pas où aller.                     (Antoine de Saint-Exupéry)

    Si un chemin peut conduire au meilleur, il passe par un regard attentif sur le pire. (Thomas Hardy)


    16 commentaires
  • Book !

                                         Tableau de Deborah DeWit

    On n’arrête plus le progrès !...  Vous êtes submergés d'infos sur les derniers modèles de Tablettes, Smartphones et vous ne savez plus quoi choisir pour vous, quoi offrir !  Vous allez découvrir (en cliquant sur le lien ci-dessous) une merveille de technologie qui est appelée à supplanter toutes les autres !
    Regardez ce clip en provenance d'Espagne mais sous titré en français ... , ça ne dure que 3 mn et c'est plein de finesse !

    C'est ici : Book ( à voir en plein écran !)

    Merci à ma copinaute Bernadette car j'ai adoré !!!


                     


    14 commentaires
  • L'épiphragme de l'escargot

                 Photo d'un Escargot de Bourgogne ayant formé son épiphragme

    Avez-vous déjà remarqué un escargot présentant un film blanc, plus ou moins épais, obturant sa coquille ? Si non, sachez que nous rentrons dans une période propice à ce type d’observation ! Les escargots sont en effet des animaux ectothermes, c’est-à-dire incapables de réguler leur température. En été, lors de fortes chaleurs ou en hiver, afin de se protéger du froid et de la dessiccation, certaines espèces passent en mode de vie ralentie et sécrètent alors une structure appelée épiphragme, composée de plusieurs couches de mucus sec. Cet épiphragme muqueux est généralement transparent et souvent rattaché à la surface d'un rocher ou d'un mur, réduisant la perte d'eau de l’escargot lors de périodes prolongées d’inactivité. Le Petit gris par exemple obture sa coquille d’octobre à mars et cesse de se nourrir. Sa consommation d’oxygène est réduite de moitié et ses battements cardiaques passent de 100 par minute à 38 °C, à 1 par minute en dessous de 0 °C ! D’autres espèces comme l’escargot de Bourgogne sécrètent à partir de leur manteau un épiphragme plus solide contenant une forte proportion de carbonate de calcium. Cet épiphragme calcifié est plus efficace contre la perte d'eau que l'épiphragme muqueux, et protège aussi des attaques de prédateurs. En automne et en hiver, les observations d’escargots peuvent s’avérer amusantes, mais contentez-vous de les regarder et de les reconnaître… sans les réveiller !

    Vous retrouverez cet article ici : 

    Noé biodiversité Lettre d'info n°97

    NB :  La durée de vie des escargots varie selon les espèces. Dans la nature, les Achatinidae  (escargots géants africains) vivent de cinq à sept ans alors que les Helix  (escargots de Bourgogne et Petit-gris) dépassent rarement l'âge de trois ans. Leur mort est souvent due à des prédateurs ou à des parasites. En captivité, leur longévité est bien plus longue et va de dix à quinze ans pour la plupart des espèces. Certains escargots ont vécu plus de trente ans !


    12 commentaires