• Coquillette, une cha-crée minette !

    J'ai une lecture à vous conseiller celle d'une petite minette pour laquelle j'ai donné un petit coup de patte il y a presque  deux ans et demi.

    En voici le résumé :

    Chalut, je m'appelle Coquillette !
    En octobre 2014, ma deux-pattes me retrouve dans le fossé en face de chez nous. Mes pattes arrière sont paralysées. La décision est prise, nous nous battrons pour que je puisse marcher à nouveau.
    Voici l'histoire de ce combat, de cette belle leçon de vie, de courage et d'amour.

    Vous pouvez retrouver sur son blog, Coquillette,  qui continue ses soins grâce au magnifique mouvement de solidarité qu'il y a eu autour de son combat. Le 14 février, elle a fait 17 pas sans tomber !! C'est ici

    Vous pouvez  commander  le livre  ici


    20 commentaires
  • L'enfant qui lit

    Pour le défi-n-99-thème-que-vous-inspirent-cette image?  chez  Evy

    J'ai choisi  le bel article que vous pouvez lire en entier ici

    L'enfant qui lit

    En voici le début :

    Encourager la lecture à tout âge est toujours synonyme d’enrichissement ; habituer nos enfants dès leur plus jeune âge à lire représente une totale garantie d’un futur meilleur. Un enfant qui lit deviendra à mesure qu’il grandira un adulte avec des idées propres et une mentalité ferme, capable de remettre en question ce qui l’entoure et de comprendre plus facilement sa place dans le monde.

    Un enfant qui lit sera un adulte qui pense, car il n’est pas de domaine de connaissance plus large que celui que nous offrent les livres. Quand on lit, on se nourrit de l’imagination et du raisonnement que d’autres ont déposé sur des pages blanches, et plus nous nous y ouvrons, plus nous y sommes réceptif : les enfants, sans préjugés, sont capables de lire  avec tout leur éventail d’émotions...

    La suite est  ici


    16 commentaires
  • Le Collier rouge

    Ce livre " Le collier rouge " est un petit bijou !

    Je remercie au passage ma maman qui me l'a offert...

    En voici la 4e de couverture :

    Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l'été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d'une caserne déserte.
    Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit.
    Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère.
    Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes.

    Trois personnages et, au milieu d'eux, un chien, qui détient la clef du drame ...

    Plein de poésie et de vie, ce court récit, d'une fulgurante simplicité, est aussi un grand roman sur la fidélité.
    Être loyal à ses amis, se battre pour ceux qu'on aime, est une qualité que nous partageons avec les bêtes. Le propre de l'être humain n'est-il pas d'aller au-delà et de pouvoir aussi reconnaître le frère en celui qui vous combat ?

    Vous pouvez lire et écouter l'interview en complément ici


    18 commentaires
  • Le kakapo

                                Photo Wikipedia un kakapo se nourrissant

    Le strigops kakapo, aussi appelé, kakapo, perroquet-hibou ou whakapapa, est une espèce nocturne de très grands perroquets (jusqu'à 60 cm) endémique à la Nouvelle-Zélande. Son nom signifie « perroquet de nuit » en māori. Il possède un plumage jaune-vert marbré, un disque facial constitué de plumes sensorielles ressemblant aux vibrisses, un gros bec gris, de courtes pattes, de grands pieds et des ailes et une queue relativement courtes. Certaines caractéristiques le rendent unique en son genre, c'est le seul perroquet non-volant du monde et le plus lourd, il est nocturne et herbivore.  Il est aussi probablement l'un des oiseaux ayant la plus longue espérance de vie du monde.  À l'instar de nombreuses autres espèces d'oiseaux de Nouvelle-Zélande, le kakapo était historiquement important pour les Maoris, peuple indigène de Nouvelle-Zélande, apparaissant dans plusieurs de leurs légendes et de leur folklore. Il a été chassé et utilisé par les Maoris, à la fois pour sa viande comme source de nourriture et pour ses plumes, qui étaient utilisées pour fabriquer des vêtement de grande valeur. Il a également parfois servi d'animal de compagnie.

    Le Kakapo est en danger critique d'extinction. En février 2012, on recensait seulement 126 individus vivants, dont la plupart ont reçu un nom de la part du personnel employé à sa conservation. Depuis avril 2012, les kakapos survivants sont regroupés sur trois îles exemptes de prédateurs, l'île de la Morue, l'île d'Anchor et l'île de la Petite Barrière où ils sont étroitement surveillés. Deux grandes îles du Fiordland, l'île Resolution et l'île Secretary, font l'objet de grands travaux de restauration écologique pour préparer l'auto-maintien d'écosystèmes comportant un habitat approprié pour le Kakapo.

    (Source Wikipedia )


    17 commentaires
  • Au Kenya un homme abreuve les animaux souffrant de la sécheresse

                                      Photo de Patrick Kilonzo Mwalua

    Une belle âme...

    Au Kenya, dans le parc national de Tsavo West, un homme s’illustre chaque jour par son dévouement incroyable. Au volant de son camion-citerne, il vient abreuver les animaux souffrant de la sécheresse.

    Avec plus de 11 000 litres d’eau dans son camion, Patrick fait office de père Noël journalier pour les animaux de la savane. Alors qu’aucune goutte de pluie n’est tombée du ciel depuis plusieurs mois, la faune kényane se retrouve en danger de mort par manque d’eau.

    Heureusement, Patrick Kilonzo Mwalua se dévoue chaque jour pour parcourir le parc national de Tsavo West afin de rejoindre les endroits les plus secs de la région. Les troupeaux de buffles, d’antilopes, de zèbres et autres éléphants n’attend que lui pour pouvoir étancher leur soif...

    La suite de l'article est ici

    (Merci à Isa des Chats de mon Coeur)


    20 commentaires