• Marche blanche

    Message de l' Association Vénus

    Mes ami(e)s,

    Pour rendre un hommage à "Charlie" et à tous les animaux martyrs de l'humain, nous avons décidé de faire une marche blanche à Bordeaux en sa mémoire.
    Cette marche se déroulera le Dimanche 30 Avril 2017 de 14h45 à 17h00
    Le parcours n'est pas encore arrêté.
    Si chaque personne pouvait venir avec la photo de "Charlie" sur son coeur.

    Nous comptons sur votre présence massive pour la mémoire du pauvre "Charlie" et de tous ses compagnons.

    Merci de me confirmer votre présence par mail à associationvenus33@gmail.com avec le nombre de participants svp.  

    Animalement votre

    Laurent et Didier

    Une pétition est à signer ici  Condamnation-pour-le-bourreau-de-charlie


    12 commentaires
  • Au revoir "Charlie"

    Message poignant du 18 avril de l'Association Vénus

    Adieu "Charlie"...

    "Aux vies qui s'abaissent à voir la mienne, je sais, qu'il me faudra prendre congé d'elles...
    Un jour ou l'autre
    Nos vies sont des larmes d'aquarelle
    Nous ne sommes reliés qu'à nous mêmes..."

    "Nous souviendrons-nous" Mylène Farmer

    "Charlie" s'en est allé ce soir dans un autre monde, sans doute meilleur, avec Laurent et le vétérinaire nous avons décidé de l'accompagner à franchir ce maudit "styx"...

    Cela faisait un peu plus d'un mois qu'il était auprès de nous, il adorait dormir sur notre lit, il avait 19 mois, et tant de misères, faire souffrir un animal ainsi me révolte, nous révolte tous...

    Avant de partir je lui ai glissé au creux de ses oreilles de notre amour, mais qu'il fallait qu'il quitte la terre, alors il va pouvoir dormir sur les nuages en guise de lit...

    Je l'ai accompagné en le serrant dans mes bras, et jamais nous ne l'oublierons, jamais...

    Si Dieu existe, alors pourquoi permet-il toutes ces atrocités ?

    Désormais il ne souffre plus, et nos coeurs sont en larmes ce soir, et nous tenons à vous remercier pour votre soutien, tant financier que moral, ainsi est la protection animale...

    Et je termine avec cette phrase de Mylène Farmer :

    "Aux vies qui ont soutenu la mienne
    Je n'ai qu'un long monologue poudré de neige
    A partager
    Nos vies qui s'écoulent chaque jour saignent
    Nous ne sommes reliés qu'à nous mêmes."

    Laurent et Didier


    7 commentaires
  • L'histoire terrible du sauvetage de "Charlie"

    Une histoire qui m'a bouleversée et qui hélas se termine mal car ce pauvre chien est décédé le 18 avril au soir. Je la partage avec vous même si c'est triste...

    Message de l'Association Vénus

    « Charlie », ce pauvre chien de chasse est arrivé à notre association le 4 Mars 2017 suite à un appel au secours pour sauver deux chiens que leur propriétaire souhaitait abattre car inutiles pour la chasse...

    Notre association a donc répondu présent et à récupéré Charlie un grand anglo-français de 18 mois et une femelle de 1 an.

    Dès son arrivée chez nous, nous avons dû le conduire en Urgence à une clinique vétérinaire de garde. Il souffrait d'une otite douloureuse, avait des escarres, le bout de la queue dont les poils avaient été arrachés, du sang coulait.

    Des oedèmes aux pattes avant, entre les coussinets des lésions sanguinolentes, des ongles arrachés...

    Des blessures sur l'ensemble du corps, à causes de démangeaisons suite à une invasion de puces...

    Il n'était nourri qu'une fois par semaine avec du pain trempé dans de l'eau. En arrivant, il était en perpétuelle recherche de nourriture. Il ne pesait que 25 kg.

    Nous avons dû également le conduire chez un vétérinaire dermato ainsi qu'un vétérinaire orthopédiste...

    Nous ne comptons plus les nuits quasi blanches sur ces derniers jours tant il pleurait de souffrance. Dimanche dernier, il a dû être hospitalisé de tout urgence car il était en extrême souffrance et a dû être amputé d'un orteil à chaque patte avant et des 3/4 de la queue qui le faisaient souffrir. 

    Il a 18 mois, il parait avoir 6 ans...

    En 1 mois, il a déjà pris plus de 5 kg avec 3 repas quotidiens.

    Sur cette dernière photo, vous le retrouvez couché au lit avec la petite Lili blottie dans ses pattes, bien au chaud.
    Le pauvre souffre le martyre. J'en veux à ce sale chasseur qui l'a rendu dans cet état.
    Les nuits sont toujours courtes car il pleure la nuit de douleurs probablement également dues à ses amputations.
    Samedi matin nous avons une fois de plus dû le conduire en hospitalisation pour lui faire poser un patch de morphine pour le soulager. Nous le récupérons ce soir. Nous ne comptons plus le montant des frais engagés tant ils sont lourds.
    Pauvre "Charlie", nous sommes là pour toi. 
    Nous faisons le maximum... 
    Croisons les doigts pour que tu t'en sortes. 
    J'en ai les larmes aux yeux

    ("Charlie", depuis est décédé)


    15 commentaires
  • Généthliaque (Jeu de lettres n°111)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-111

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est :  GENETHLIAQUE

    adjectif qui a rapport à la naissance d'un enfant -ou nom : se dit de l'astrologie qui traite du ciel de naissance. Qui s'attache à déterminer l'avenir des individus d'après la position des astres au moment de leur naissance.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon texte  (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Angélique, aînée d'une fratrie de quatre enfants, était la malchanceuse et la brebis galeuse de la famille Quénel. Était-ce une vilaine fée  qui s'était penchée sur son berceau ? Ou un mauvais génie  qui s'était acharné sur elle le jour de sa naissance ? Nul ne le savait ! Un gros nuage  menaçant avait dû voiler l'astre lunaire  en cette nuit de décembre lorsqu'elle elle avait pointé son nez dans la maison cernée par la neige  et balayée par les bourrasques de l'hiver. Elle souffrait d'une maladie génétique rare. Une thérapie génique  avait été tentée mais sans succès. A huit ans, allergique au gluten, elle avait failli mourir après avoir mangé de la gelée  de pommes. A dix ans, une bronchopneumonie l'avait terrassée et une quinte  de toux aiguë l'avait presque asphyxiée. A onze ans, elle avait glissé sur une feuille de laitue  et s'était fracturée le bassin. De plus la pauvrette était taquinée  par son frère Eugène gentil comme une teigneQuant  à ses sœurs Aline  et surtout Eliane, non gênée  aux entournures pour lui faire des entourloupettes, aimaient l'asticoter avec malice. Au grand désespoir de son aïeule Angèle  qui avait pris en affection sa petite-fille pas gâtée  par la nature. Elle avait d'ailleurs questionné une gitane  à ce propos sur la plage d'Anglet. Elle lui avait demandé d'analyser d'un peu plus près la ligne  de vie de cette gamine à l'existence quelque peu agitée ; n'ayant  rien obtenu, elle avait mené sa petite enquête  auprès d'une généthliaque  irlandaise qui résidait à Liège. La réponse de la géante  rousse aux yeux de jade, qui pesait un bon quintal, fut haute  en désillusion et catastrophisme.  L'astrologue épouvantée eut la désagréable mission de dresser en langue gaélique un horoscope calamiteux et défavorable qu'elle s'empressa de traduire à la grand-mère médusée. Coquin de sort, la carte céleste d'Angélique Quénel était tout sauf angélique !... 


    15 commentaires
  • Voici un top 5 avec des chats extraordinaires, qui en sauvant des humains, ont pu éviter le drame !


    21 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires