• Le Temps des Cathédrales

    Extrait du spectacle "Notre-Dame-de-Paris " 1998 (Live)


    10 commentaires
  • La Tresse ou le voyage de Lalita

    Et il existe la version pour les enfants à partir de 3 ans afin de les sensibiliser aux conditions de vie des femmes en Inde.

    En voici la 4e de couverture :

    Comme chaque matin, Smita démêle les cheveux de sa fille Lalita.
    Elle ne les a jamais coupés, ici les femmes gardent longtemps leurs cheveux de naissance, parfois toute leur vie.
    Elle divise la chevelure en trois mèches, qu’elle entrelace délicatement pour en faire une tresse. Mais aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres.
    Aujourd'hui, Lalita va entrer à l'école.


    Adaptation jeunesse de la partie indienne du best-seller La Tresse, ce bel album graphique et lumineux nous raconte la traversée de l'Inde de la petite Lalita et de sa maman Smita, nées Dalits, Intouchables.
    Une formidable histoire de vie, de rébellion, de croyance et d'espoir, magnifiquement mise en images, qui ouvre la réflexion sur les différences sociales, la condition féminine et l'accès à l'éducation.


    9 commentaires
  • Notre-Dame

    "Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure. À mesure qu’ils approchaient du sol, les deux jets de plomb liquide s’élargissaient en gerbes, comme l’eau qui jaillit des mille trous de l’arrosoir. Au-dessus de la flamme, les énormes tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées, l’une toute noire, l’autre toute rouge, semblaient plus grandes encore de toute l’immensité de l’ombre qu’elles projetaient jusque dans le ciel. Leurs innombrables sculptures de diables et de dragons prenaient un aspect lugubre. La clarté inquiète de la flamme les faisait remuer à l’œil. Il y avait des guivres qui avaient l’air de rire, des gargouilles qu’on croyait entendre japper, des salamandres qui soufflaient dans le feu, des tarasques qui éternuaient dans la fumée. Et parmi ces monstres ainsi réveillés de leur sommeil de pierre par cette flamme, par ce bruit, il y en avait un qui marchait et qu’on voyait de temps en temps passer sur le front ardent du bûcher comme une chauve-souris devant une chandelle.
    Sans doute ce phare étrange allait éveiller au loin le bûcheron des collines de Bicêtre, épouvanté de voir chanceler sur ses bruyères l’ombre gigantesque des tours de Notre-Dame."

    Victor HUGO , Notre-Dame de Paris
    15 avril 2019, incendie à Notre-Dame

    Tristement visionnaire...

    C'est comme si Victor Hugo avait écrit ces lignes hier...


    13 commentaires
  • La tresse

    Pour le défi 42 parler d'un livre chez Evy voici ma participation.

    Immense coup de cœur pour ce livre qu'une lectrice de la médiathèque m'a prêté !!

    Magnifique récit très bien écrit.

    A ne pas rater !!!

    En voici la 4e de couverture :

    Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

    Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

    Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

    Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

    Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

    Laetitia Colombani est scénariste, réalisatrice et comédienne. Elle a écrit et réalisé deux longs- métrages, "À la folie… pas du tout" et "Mes stars et moi". Elle écrit aussi pour le théâtre. Son premier roman, La Tresse, paru en mai 2017 aux Éditions Grasset, connaît un incroyable succès. En cours de traduction dans le monde entier, il est également en phase d'adaptation cinématographique.

    Résumé en complément sur  France Loisirs :

    Smita, Julia, Sarah. Trois femmes, trois vies, trois continents. Trois chemins que rien ne destine à se croiser. Trois histoires pourtant liées. Inde. Smita est une intouchable. Mariée à un chasseur de rats, elle nettoie à mains nues les latrines de son village, comme le faisait sa mère. Son rêve : voir sa fille échapper à la tradition et apprendre à lire. Lorsque cet espoir est anéanti, elle décide de fuir avec l'enfant, malgré les mises en garde de son mari. Sicile. Julia est ouvrière dans l'atelier de traitement de cheveux de son père, le dernier du genre à Palerme. Elle trie, lave, décolore et teint des mèches fournies par les coiffeurs de la ville. Lorsque son père est victime d'un grave accident, elle découvre que l'atelier familial est ruiné. Canada. Sarah est une avocate réputée. Mère de trois enfants, deux fois divorcée, elle enchaîne les dossiers à un rythme effréné. En passe d'être promue associée, elle apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du sein. Sa vie en apparence parfaite commence à se fissurer.   On dit parfois que la vie ne tient qu'à un fil... Et si la leur tenait à leur chevelure ? Trois destins de femmes que tout éloigne sauf l'essentiel : leur exigence de liberté.

    Lire un extrait ici


    12 commentaires
  • Pénétrons discrètement l’intimité des mammifères carnivores comme le renard, l’hermine et le blaireau et partageons un instant la vie d’une famille de blaireaux. Suivez ainsi sur la neige et à la belle saison la vie agitée et trépidante des hermines, leurs chasses souterraines et l’élevage de leurs turbulentes nichées. Glissez-vous dans l’intimité secrète des renardeaux faite de jeux, de luttes et d’insouciante tendresse.

    Source de l'article ici Nature ici ailleurs

     


    14 commentaires