• Voici par liste alphabétique tous les chants d'oiseaux ! C'est ici

     


    11 commentaires
  • En complément de mon article du 28 juin  Les-merveilles-de-Chambord

    Le Monument Préféré des Français. Construit au XVIe siècle dans un écrin de verdure au milieu des cerfs et des sangliers, le château de Chambord, œuvre de François 1er, servira avant tout de résidence de chasse en annexe du château de Blois. Avec ses 440 pièces, c’est le plus grand des châteaux de la Loire, mais aussi le plus somptueux des châteaux de la Renaissance. On ignore tout de l’architecte qui se lança dans le chantier colossal du château de Chambord en 1519, mais son édification, d’inspiration Italienne et Française, marquera le début de la Renaissance. Au bout de trente années de travaux, François 1er n’y séjournera pourtant que quarante-deux jours, emportant avec lui tout son mobilier à chacun de ses passages. Chaque pièce rappelle néanmoins le seigneur. Il suffit de lever la tête pour retrouver son sceau, le F de François, surmonté d’une couronne, et accompagné de la Salamandre - animal qui représentait le pouvoir absolu à ses yeux - sur les remarquables voûtes à caissons sculptés au deuxième étage du château. Une autre âme pèse sur le vaste monument, celle de Léonard de Vinci. Il passera les dernières années de sa vie au côté du roi, et aurait en grande partie inspiré le château de Chambord. La pièce maîtresse du château, un escalier monumental à double révolution situé au centre de l’édifice, qui permet de monter et de descendre sans jamais se croiser, serait son œuvre. Le parc du château est tout aussi impressionnant que la demeure. Avec ses 5540 ha, il est aussi grand que Paris intramuros, et est un véritable laboratoire de la biodiversité, classé Natura 2000, depuis 2006...

    A l'occasion du 500e anniversaire de la Renaissance, France 3 Centre-Val de Loire vous propose des pages spéciales depuis les plus grands châteaux qui ont marqué cette période de l'histoire. Aujoud'hui, découvrez l'un des plus célèbres châteaux de France, Architectes, artistes, viticulteurs sont à l'oeuvre pour souligner encore davantage la magie du lieu.

     

     


    11 commentaires
  • Karla Faye Tucker dans le couloir de la mort

    Pour le Défi 53 Parler d'un livre chez Evy, voici ma participation :

    Un livre que l'on m'a prêté, que j'ai lu et qui m'a profondément bouleversée...

    Le 3 février 1998 à 38 ans, Karla Faye Tucker est exécutée par injection létale à la prison de Huntsville au Texas et déclarée morte à 18 h 45...

    Elle est la première femme exécutée au Texas depuis plus de cent ans. La droguée reconnue coupable d’un double meurtre horrible. Karla Faye Tucker. La femme débordante d’énergie, de sollicitude et de joie. La détenue désireuse de répandre la vie en prison. Entre ces deux images, laquelle correspond le plus à la réalité ? Nul n’était mieux placé que Linda Strom pour retracer le parcours spirituel de Karla derrière les barreaux. Avec émotion et authenticité, elle nous parle de celle pour qui le couloir de la mort est devenu le couloir de la vie, de son rayonnement et de son impact sur son entourage.

    Linda Strom a été pendant onze ans à la fois la conseillère spirituelle et une amie proche de Karla Tucker. Son mari et elle sont les fondateurs de Discipleship Unlimited, une organisation qui exerce un ministère de guérison et cherche à atteindre des personnes dans le besoin.

    L'auteur, qui est elle-même passée par une jeunesse difficile, décrit la vie de Karla avant qu'elle ne commette un double meurtre et l'impact qu'elle a en prison sur plusieurs personnes après sa conversion, sa mission étant d'évangéliser les femmes incarcérées. On voit la croissance chrétienne d'une femme derrière les barreaux. Finalement, on assiste à son exécution qui, malgré les interventions politiques dans ce but, ne sera pas reportée. On voit la joie omniprésente de Karla, même dans ses derniers moments, et son appel à continuer l'oeuvre parmi les détenues. Mais cet ouvrage ne cherche pas à demander l'abolition de la peine de mort. Il cherche à aider les chrétiens à se soumettre aux autorités établies.

    Karla Faye Tucker dans le couloir de la mort


    11 commentaires
  • (Jeu de lettres n°225)

    Lady Marianne nous propose un  petit-jeu-de-lettres-225

    (Jeu de lettres n°225)

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : MITHRIDATISATION

    Substantif féminin - Immuniser contre un poison par accoutumance progressive 

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon petit texte (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    En classe,Doris, Marion, Martin, Mathis, Sonia  et Thomas  avaient toujours eu une admiration  sans borne pour Romain, qui maîtrisait  à la perfection les maths. Hélas, leur pote sitôt sorti du lycée nîmois, avait eu un tel attrait  pour les drogues  qu'il s'était mis à en consommer plus que de raison., s'attirant  les foudres de tout son entourage. Un matin, un motard  l'avait renversé sur la chaussée tandis  qu'il divaguait, shooté à l'héroïne. Légèrement commotionné, Romain  avait été admis  dans un centre hospitalier pour une urgente cure de désintoxication,  afin de faire cesser sa dépendance vis-à-vis de ce stupéfiant dérivé de la morphine extrêmement toxique. Une mithridatisation  drastique  dosant  progressivement la diamorphine, l'aidant ainsi  à se désaccoutumer de ce poison,  lui avait permis de remonter la pente. Puis il était allé se reposer à Port-Saint-Louis dans la maison familiale.Tous les midis, sa maman Nadia  lui cuisinait de bons petits plats. Qu'il aimait sa tarte Tatin et son gâteau au raisin  frais ! Et il adorait  se balader sur la plage Napoléon qui s’étendait sur dix kilomètres de sable fin, le nez au vent, pour humer l'air marin  si vivifiant...


    10 commentaires
  • Tableau du samedi : Sieste

                                Afternoon Nap (Huile sur lin tendu) ©

                                                  Ne pas copier SVP 

    Pour le tableau du samedi chez  Lady Marianne

    j'ai choisi  une superbe peinture de Jonelle Summerfield, peintre à l'huile impressionniste contemporaine de l'ouest de la Pennsylvanie, spécialisée dans les intérieurs, les scènes de voyage en Europe, les animaux et les natures mortes. 

    Sa page Facebook est ici

    Je remercie chaleureusement Jonelle de m'avoir gentiment autorisée à publier  l'une de ses œuvres.

    Tableau du samedi : Sieste


    19 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires