• Un chat conquiert les résidents d'une EHPAD

                                              Droits photo : 123RF

                                                - Vladimir Voronin 

    L’ingéniosité d’un chat cherchant à se faire adopter est étonnante. Parfois la réalité dépasse la fiction.
    Un récit ou un film sur la vie d’un chat ne serait pas plus romanesque que la vrai vie de Minet allias Mascotte.
    L’action se situe dans un EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) au sein de l’hôpital Andrevetan à La Roche-sur-Foron en Haute-Savoie.
    Après 22 mois de travaux, l’EHPAD de l’hôpital entièrement rénové a accueilli 127  résidents âgés de 80 à 95 ans.
    En février 2019, au cœur de l’hiver particulièrement rigoureux dans ces montagnes, un petit bonhomme de chat gris, attiré par la chaleur et le confort de l’hôpital, s’introduit dans les lieux  et arpente les couloirs à la grande joie des pensionnaires.
    Que fait-il là ? s’indigne le Personnel qui montre au petit “Pot-de-Colle” la sortie. Mais ce dernier a de la suite dans les idées et dès que la porte d’entrée s’ouvre, il se précipite. Plus rapide que ses détracteurs, il gagne à tous les coups.
    Malin comme pas deux, il a compris  qu’il vaut mieux éviter les salles de soin et les blouses blanches qui veulent le mettre dehors. Alors il fonce dans le salon où séjournent les patients ; c’est alors que le pauvre chat abandonné reçoit plein de câlins et quelques friandises.
    Il a même eu l’idée de disparaître pendant trois jours mettant dans l’inquiétude ses nouveaux amis. Il est réapparu le 4e jour comme si de rien n’était. Ainsi sont les chats...
    De guerre lasse, le Personnel a renoncé à chasser l’intrus et a décidé de l’adopter avec pour mission de distraire les résidents.
    Après avoir été nommé “Pot-de-Colle” par le Personnel, le chat s’appelle Minet ou Mascotte et est devenu à 2 ans le plus fidèle ami des pensionnaires de 90 ans.
    A présent, Mascotte est définitivement adopté. Le Personnel a néanmoins pris quelques mesures d’hygiène : vaccins, tatouage, vermifuge et stérilisation...

    Ainsi, Mascotte coule des jours heureux au chaud avec une bonne gamelle et plein de caresses.

    Article du 31 juillet 2019 chez Micetto


    22 commentaires
  • (Jeu de lettres n°229)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-n°229

    Vitrauphanie (Jeu de lettres n°229)

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : VITRAUPHANIE

    Nom féminin -Étiquette autocollante qui s'applique sur une vitre
    et qui peut être lue par transparence.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon petit texte (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Naître  et mourir... Entre les deux, il y avait  un chemin à parcourir plus ou moins long, plus ou moins épineux. Il fallait juste tenir  le coup. Et depuis une huitaine  de jours, Ariane  se laissait envahir  par une vraie  panique. Pourtant d'ordinaire, elle n'était pas de nature  à se faire du mouron mais elle s'inquiétait beaucoup pour son avenir, priant que le ciel ne lui tombe pas sur la tête. Elle avait  été tellement naïve  de croire aux boniments de cet aviateur  de malheur hautainavare  et puritain qui l'avait  fichue dans un sacré pétrin. Elle n'avait  tout simplement rien vu venir.  La pauvre  était bel et bien punie de lui avoir fait confiance. Henri Pivert l’avait trahie  d'un bout à l'autre dans son partenariat foireux ; quittant le navire avant  qu'il ne prenne l'eau. Il avait ruiné  son enthousiasme, vidé son tiroir-caisse en la privant de son gagne-pain : sa boutique de vêtements haute  couture. Il était parti  la laissant sur la paille. Puisqu'elle avait  fait la grossière erreur de mettre tous ses œufs dans le même panier, elle n'avait  plus qu'à retirer sa jolie vitrauphanie qu'elle avait personnalisée  pour décorer sa vitrine,  et plier bagage...


    10 commentaires
  • Tableau du samedi

                                                  Wary Companions ©

                                                  Ne pas copier SVP 

    Pour le tableau du samedi chez  Lady Marianne

    j'ai choisi une superbe peinture de Théodore Gérard (1829-1895), peintre belge.

    Sa galerie est à voir  ici

    Tableau du samedi : Compagnons méfiants


    15 commentaires
  • L'Amazonie brûle...

              Peinture de groupes ethniques en Amérique au début du XXe siècle

                                                      Wikipedia

    L’Amazonie qui brûle... Aux infos de 13 heures, j'avais plus que le cœur serré devant la détresse et le désarroi des peuples indiens. Tristesse... Impuissance... Ces gens qui n'ont rien demandé, vont mourir si on ne fait rien... Et puis je pense à tous ces animaux qui périssent dans les flammes... J'avoue être pessimiste pour la suite. L'Homme court à sa propre perte à oublier qu'il fait partie de la nature, à oublier l'essentiel de la Vie. Sans eau potable, sans air respirable, il va finir par mourir... L'argent, les richesses matérielles ne sont rien... Tout va s'effondrer pour de bon si ça continue comme ça... Et nous ne sommes pas assez nombreux pour arrêter cette spirale infernale. Hélas !  

    Alors, oui je soutiens les indigènes d'Amazonie !!!

    Les peuples indigènes d'Amazonie sont partout menacés par la perte de leur habitat, la forêt tropicale : au Brésil, en Equateur, au Pérou et dans les pays voisins. Ils lancent aujourd’hui un appel à l'ONU et aux gouvernements pour stopper la destruction du plus grand écosystème de la planète.

    Soutenez-les avec votre signature 


    11 commentaires
  • A quoi sert le rouge dans la nature ? Pourquoi y a-t-il si peu de fleurs rouges ? Est-ce vraiment la couleur de l'amour ? Les réponses avec la Minute Nature de la semaine...

    Lire l'article du 21 août 2019 de Jean-Louis ici : Nature ici ailleurs

    Carapaces, plumes, fruits, sang, roches...

    Cinq scoops sur le rouge dans la nature, la plus éclatante des couleurs.

    Voir la vidéo

     


    11 commentaires