• Merci à Nicole dans son article c-est-la-vie pour cette belle découverte.

    C'est triste mais tellement beau que je partage


    11 commentaires
  • Les Amis du Cocker

                                               Pixabay/chien-cocker

    J'ai le plaisir de  vous présenter le blog d'Alexandre Les Amis du Cocker que vous pouvez retrouver à tout moment dans mes "Liens" dans la colonne de gauche de mon blog. Et un article épatant à lire ici :  Le regard-de-cocker


    12 commentaires
  • On n'est pas des pigeons

    Pigeon biset se désaltérant à la fontaine de Neptune à Tübingen (Allemagne)

                                         Photo pour Wikipedia

    Se faire prendre pour un pigeon, une insulte ? « Absolument pas ! » nous disent les spécialistes du comportement animal. Il suffit d’observer attentivement les pigeons pour prendre la mesure de leurs capacités... qui égalent – voire surpassent – les nôtres !

    Orientation, rapidité, reconnaissance, abstraction... Les pigeons possèdent des capacités cognitives étonnantes ! 30 Millions d'Amis a décrypté 4 pouvoirs insoupçonnés de ce volatile qui peuple nos villes :

    1 - Un sens de l'orientation exceptionnel

    2 - Une étonnante agilité d'esprit

    3 - Une reconnaissance faciale hors pair

    4 - Un don pour les concepts abstraits

    C'est à lire  ici


    16 commentaires
  • Les canicules sont de plus en plus fréquentes. Comment protéger les animaux du jardin de la chaleur et de la déshydratation ? Quelques éléments de réponses avec la Minute nature de la semaine…

    Article de Jean-Louis à lire ici  Nature ici ailleurs

     Et la vidéo de Julien

     


    14 commentaires
  • (Jeu de lettres n°226)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-226

    (Jeu de lettres n°226)

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : HYPEGIAPHOBIE 

    Nom féminin -peur des responsabilités

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon petit texte (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Pour ses cinquante-neuf ans, Gabie  avait reçu une carte de Bagio, son neveu sicilien. Il l'avait sans doute payée  un bon prix. Mais son "Happy  birthday" calligraphié en belles lettres arabesques d'un beige délicat, loin de la réjouir, lui avait déclenché une sourde angoisse liée à sa peur de vieillir. Les années  passaient inexorablement et chaque bougie supplémentaire à ajouter à son gâteau d'anniversaire la stressait et la déprimait... Elle, une ancienne hippie  sur les chemins de Katmandou, cool, décontractée, branchée, dans le coup, était tombée, à l'aube de la soixantaine, dans le piège d'une grande souffrance psychique. Son état de panique quasi permanent lui empoisonnait ses jours et ses nuits. Sa phobie  de tout était à son apogée : son hypégiaphobie,  son amaxophobie (prendre le volant de sa voiture lui donnait des sueurs froides), son  administrativophobie ( elle n'arrivait plus à répondre à ses courriers administratifs), sa spectrophobie (son reflet dans les miroirs lui faisait horreur), sa glossophoble (parler en public la paralysait) sa blemmophobie (le regard des autres lui faisait perdre les pédales), sa leucosélophobie (la hantise de la page blanche l'handicapait pour écrire) et sa soudaine hippo-phobie (elle qui aimait tant les animaux, pourquoi avait-elle la frayeur des chevaux ?)... 


    13 commentaires