• Aposiopèse (Jeu de lettres n°106)

    Aposiopèse (Jeu de lettres n°106)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-106

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : APOSIOPÈSE 

    Nom féminin - figure de style (appelée aussi réticence) qui consiste à suspendre le sens d'une phrase en laissant au lecteur le soin de la compléter -révèle une émotion ou une allusion se traduisant par une rupture immédiate du discours.

    Avec les lettres proposées :

    faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots

    puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon  texte : (avec les mots trouvés en gras et en italique) : 

    Il y avait deux ans que la jeune moscovite, chargée d'argent comme un crapaud de plumes tant sa misère était grande, avait trouvé une oasis  de paix et de tranquillité dans la maison d'Essie  et d'Eppie  à Avignon. Les jumelles, sans se préoccuper du lourd et épais passé  de leur amie russe,  l'avaient accueillie chez elles à bras ouverts.  C'était  lorsque son papé  avait cassé sa pipe dans sa prison au fin fond de la Sibérie qu'Ossia  avait pris la Lune avec les dents  bien décidée à se débarrasser de la poisse  qui collait à ses souliers et à fouler d'autres sols plus hospitaliers. Elle avait été grisée par la belle cité des Papes  où sapée comme une lady, elle avait pris ses aises et pansé ses plaies. A ne pas bien maîtriser la langue française,  elle avait souvent pissé  de la copie. Mais, douée en poésie  et en comédie, elle était en passe  de réussir car elle allait participer au Festival d’Avignon dans la pièce "La Papesse Jeanne". Après avoir été engagée à l'essai  dans une troupe théâtrale, sur les planches, elle avait dû supporter les sarcasmes de deux comparses pisse-vinaigres et pisse-froid  qui avaient toujours la pépie : des  pépés  gracieux comme un fagot d'épines,  qui avaient eu l'art et la manière de pratiquer l'aposiopèse  à ses dépens pour la déstabiliser lors des répétitions... Pourtant sa pugnacité avait porté ses fruits et elle avait remporté tous les suffrages. Sa carrière d'artiste baladin était lancée !

    NB : Selon la légende, au IXe siècle, la papesse Jeanne aurait accédé à la papauté en se faisant passer pour un homme. L'imposture aurait été révélée quand elle aurait accouché en public lors d'une procession de la Fête-Dieu.

    Traduction des expressions suivantes :

    Etre chargée d'argent comme un crapaud de plumes : très pauvre, sans le sou.

    Prendre la Lune avec les dents : faire preuve d'une audace à toute épreuve.

    Pisser de la copie : rédiger mal et beaucoup.

    Gracieux comme un fagot d'épines : être d'une humeur bourrue, rude, rébarbatif voire hargneux.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Mars à 06:11
    Ecrimagine
    Oh Béa ! J'adore ce texte car je ne connaissais qu'une seule des expressions que tu as brillamment utilisées ici
    2
    Dimanche 19 Mars à 06:13
    Ecrimagine
    Et à nouveau, je poste tout un blabla et il n'y a que la 1ère phrase qui est prise en compte pfff entre autre, je te souhaitais un bon dimanche et t'envoyais des bises
    3
    Dimanche 19 Mars à 07:06

    Bonjour Kimcat, je ne connaissais pas ces expressions, grâce à  Gabin Ossia maintenant je sais !! Bon dimanche de la part de jill, bises

    4
    Dimanche 19 Mars à 08:59

    bon dimanche

    5
    Dimanche 19 Mars à 09:07
    Séverine

    Super ton texte, et quelle belle leçon de vie. Ne pas abandonner, s'accrocher et surtout la méchanceté qui ne gagne pas.

    6
    Dimanche 19 Mars à 09:33
    LADY MARIANNE

    une excellente participation ! du vocabulaire recherché !
    une chouette histoire avec des expressions qui sortent de l'ordinaire-
    merci beaucoup ! bisous et bon dimanche-

    7
    Dimanche 19 Mars à 10:22

    Je suis ébahie devant ton talent à manier ces termes dont il faut dire en plus qu'ils sont pure poésie !

    8
    Dimanche 19 Mars à 13:18
    Beau défi ma Béa, bravo ! Bises et bon dimanche
    9
    Dimanche 19 Mars à 13:49

    Prendre la lune avec les dents ! J'adore ! je ne connaissais pas !

    Ton texte est très bien monté, bravo !

    Bisous, bon dimanche

    10
    Dimanche 19 Mars à 15:10

    J'aime beaucoup ce texte, je ne connaissais pas ces expressions!

    bonne journée

    danièle

    11
    Dimanche 19 Mars à 17:11

    Et tu nous cultives en plus !

    12
    Dimanche 19 Mars à 19:26

    Une superbe histoire, bravo!

    Bonne soirée

    Bisous

    13
    Dimanche 19 Mars à 20:21

    Merci de nous avoir appris ces expressions amusantes. Bisous Béa

    14
    Dimanche 19 Mars à 20:41
    covix

    Bonsoir, 

    Un texte bien sympa, l'atmosphère des coulisses du théâtre est bien présent.

    Bonne soirée

    Bises

    15
    Dimanche 19 Mars à 21:35
    colettedc

    Oh ! Bravo Béa et merci pour tes gentils passages sur mon blog ! Bises♥

    16
    Dimanche 19 Mars à 23:08
    Elle me plait bien ton Ossia!
    Bises Béa
    17
    Lundi 20 Mars à 11:08

    Bravo Béa un texte tres vivant qui en plus met à l'honneur plusieurs expressions imagées .

    Bonne journée 

    Bisous 

    18
    Patrick Riot
    Mardi 21 Mars à 11:36

    Ma très chère Cousinette Béa,

    Comment faire pour ne pas être en admiration devant un tel déploiement de vocabulaire, d'expressions, Béa tu es une artiste de la langue Française.

    Amener délicatement le terme APOSIOPÈSE, comme une banalité, relève d'un certain savoir, c'est pour cette raison que je ferais mieux de me l'approprier, car souvent "je passe du coq à l'âne". Eh, oui depuis mon accident, j'ai parfois des ruptures du fil conducteur de pensées, alors je m’égare...

    Les écrits sont et resteront ma guidance de réflexion, même si parfois, je sèche.

    La vie n'est-elle pas faite d'aposiopèse...

    Je t'embrasse Béa et à bientôt !!!

    Patrick Riot

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :