• A la suite de mon article d'hier :

    La-basilique-Sainte-Marie-Madeleine-de-Vézelay

    Le Chemin de Lumière à Vézelay c'est en ce moment !!

    Nous approchons du 21 juin...

    La Basilique de Vézelay a été construite en relation étroite avec la course du soleil. Elle est habitée par la lumière...

     

     

     

    La basilique de Vézelay, construite au XIIe siècle et d’architecture romane, invite le pèlerin à un cheminement de l’ombre à la lumière : l’apparition dans la nef de marques lumineuses au sol les jours du solstice d’été guide ainsi le visiteur vers le transept et le chœur.

     


    12 commentaires
  • La basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay - Région Bourgogne- Le Monument Préféré des Français.

    De très loin, on voit la colline de Vézelay émerger de la plaine. D’un peu plus près, on distingue, à son sommet, une église. Cette basilique a bien failli disparaître… Mais Mérimée la sauva de la complète ruine et Viollet-le-Duc, y fit ses armes en la restaurant ! Pas à pas, puisque la colline est piétonnière, on s’approche d’elle, le temps de s’en remémorer la chaotique histoire. Elle débuta vraiment au XIe siècle avec la présence des reliques de Marie-Madeleine dans le monastère bâti sur la colline. Les pèlerins affluèrent…. jusqu’en 1279, quand on localisa officiellement les vraies reliques de la sainte… en Provence ! Après la Guerre de Cent ans, les guerres de religion, la mise à sac par les Huguenots, la Révolution… l’église ne pouvait que disparaître ou renaître. Mérimée et Viollet-le-Duc se mobilisèrent pour la sauver. En 1859, elle arborait son style roman bourguignon d’origine, et en 1870, de nouvelles reliques de la sainte. Ce n’est pas le seul trésor de cette basilique, loin s’en faut : ses dizaines et dizaines de chapiteaux historiés par exemple, forment une rare bande-dessinée en 3D… et en pierre ! L’une des merveilles de l’Yonne, à n’en pas douter.

    (Cet article est pour ma maman, née à Saint-Père sous Vézelay)

     


    18 commentaires
  • La pensée du jour (10)

     

    Nature-et-poésie

    "Venus de tous les continents,

    croyants et non-croyants,

    nous appartenons tous à la même planète,

    à la communauté des hommes.

    Nous devons être vigilants, et la défendre

    non seulement contre les forces

    de la nature qui la menacent,

    mais encore davantage

    contre la folie des hommes."

    Simone Veil (1927-2017)


    21 commentaires
  • A l'école des chats

     

    Editions Louise Courteau

     

    Acheter ce livre et offrez-le (je me l'offre !) car il a deux objectifs :

    1 - Redonnez un immense espoir aux gens qui ont souffert et qui adorent les animaux.

    2 - Tous les droits d'auteurs vont directement sur le compte de l'ONG Candide International afin d'aider les enfants, les ados et les animaux, qu'ils soient sauvages ou domestiques. Nous avons plus besoin des animaux qu'eux ont besoin de nous. Il est temps de communiquer et de s'aimer entre espèces !

    Le site est ici Candide International

     

    En voici la présentation :

    Dès le onzième jour de sa vie, Michèle Bourton est mutilée par sa mère, et ne pourra jamais avoir d'enfant – son père est inexistant. Placée en famille d'accueil, elle retourne au foyer « maternel » à cinq ans et demi. Maltraitance et sévices reprennent sans délai. Ainsi, sa mère la traîne tous les jours par les cheveux jusqu'à la cave, où elle l'oblige à dormir sur un tas de charbon. Là, le miracle se produit : les chats du quartier la rejoignent, au fond de l'obscurité, et lui donnent amour, chaleur et réconfort. Ils la sauvent. On ne peut en dire autant des services de la protection de l'enfance. Évidemment handicapée par un tel calvaire, Michèle passe et réussit le baccalauréat à l'âge de... trente-trois ans. Elle devient néanmoins professeure d'histoire-géographie et de français, ce qui la conduit à ouvrir par la suite une école unique au monde, avec soixante-quinze élèves et... quinze chats. Les résultats de cette pédagogie nouvelle sont extraordinaires : même les enfants déjà abîmés par la vie et le système scolaire commencent à se reconstruire.

    Alors bienvenue dans ce livre qui raconte la lumière au milieu des ténèbres. Un témoignage d'espoir et d'émotions unique. Une vie hors norme. Et quand on a le bonheur de rencontrer Michèle, on ne peut que l'aimer. Même sans être un chat...


    18 commentaires
  • Trompe d'éléphant aspirant à 540 km/h

    Des scientifiques ont étudié la façon dont des éléphants se servaient de leur trompe pour attraper de la nourriture ou des objets. Ils ont constaté que l'appendice est capable d'aspirer de l'eau ou de l'air à une vitesse de 540 kilomètres par heure (soit une vitesse 30 fois supérieure à celle d'un éternuement humain)...

    La trompe des éléphants est un drôle d'organe. Il est le résultat de la fusion de la lèvre supérieure et du nez de l'animal. A l'âge adulte, l'appendice dépasse généralement 1,5 mètre de long et s'avère très utile pour les pachydermes. Il leur sert à aspirer de l'eau, attraper de la nourriture ou manipuler des objets  (notamment des chips sans les briser).

    Car sous son apparence relativement simple, la trompe qui peut peser jusqu'à 100 kilos cache de remarquables capacités. Elle est en effet dotée de milliers de muscles qui la rendent aussi souple que robuste. Désormais, on sait aussi qu'elle peut se changer en aspirateur surpuissant.

    C'est ce que révèle une étude publiée début juin dans la revue Journal of the Royal Society InterfaceDurant ces recherches, des scientifiques se sont intéressés à la capacité d'aspiration de la trompe des éléphants. Et ils n'ont pas été déçus : ils ont constaté que sa vitesse d'inhalation peut dépasser celle d'un TGV... 

    La suite de l'article est à lire ici 

    Géo/pour-se-nourrir-les-éléphants-changent-leur-trompe-en-aspirateur-surpuissant


    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique