• Les animaux sauvages peuvent dire merci à notre président

                                            Pixabay/cerfs-la-faune-nature

    Coup de gueule !!

    Sans faire de politique, cela me scandalise !!!...

    Alors je partage !

    Maxime Louis est juriste, ancien candidat du Parti animaliste aux élections législatives 2017 à Metz, adhérent du Parti animaliste et de l’Association de protection des animaux sauvages (Aspas). Il gère la page Facebook « Animaliste Moselle » et s’investit localement pour défendre la cause animale.

    Le chef de l’État choye les chasseurs et satisfait leurs demandes. Cela menace la sécurité des campagnes et dégrade la biodiversité, estime l’auteur de cette tribune.

    Ces derniers mois, le monde de la chasse s’est abreuvé des faveurs du gouvernement. Son excellente relation avec l’exécutif s’en est trouvée confortée.

    D’abord, par un arrêté du 2 janvier 2018, les chasseurs sont désormais autorisés à utiliser « un modérateur de son », ou silencieux, pour leurs armes à feu. Cette mesure scandaleuse va accroître le sentiment d’insécurité des Français (71 % des personnes interrogées, selon un sondage Ifop de 2017), fondé sur de réels dangers. Rappelons que 150 accidents ont été comptabilisés pendant la saison 2017-2018, dont douze mortels parmi lesquels deux mineurs et trois non-chasseurs.

    Par ailleurs, le site web Chasse passion  a qualifié d’« immense victoire pour la chasse française » la rencontre du 15 février 2018 entre la Fédération nationale des chasseurs (FNC), représentée par Willy Schraen, et Emmanuel Macron. Le président de la République a annoncé la division par deux en juin 2018 du prix du permis national de chasse — soit désormais 200 euros —, la réouverture des chasses présidentielles, la possibilité de chasser sur tout le territoire national et une dérogation qui autorise la chasse aux oies cendrées jusqu’au 28 février 2019 (au lieu du 1er février, comme l’impose la réglementation européenne)...

    Le but des chasseurs demeure sans appel : tuer toujours plus d’animaux, plus longtemps, plus facilement. Renforcés par la bénédiction du président, forts d’un groupe parlementaire de 106 députés et de 67 sénateurs, protégés par la loi et ménagés par la justice, ils continueront à massacrer chaque année, par amour pour la nature, 31 millions d’animaux sauvages...

    L'article du 5 mai 2018  de  Maxime Louis  est à lire en entier ici


    33 commentaires
  • (Jeu de lettres n°163)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-163

    (Jeu de lettres n°163)

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : COQUEFREDOUILLE

    Nom masculin -Pauvre diable, personne ridicule. Un pauvre hère, un homme sans esprit.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon texte (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Odile  Coquerelle  était en panne sèche d'écriture !!! Sa feuille  restait blanche, désespérément. Elle se sentait comme une coquille  vide ! Quelle folie douce  l'avait poussée, juste après son séjour féerique  en Floride  avec Fredo, à  participer au jeu de lettres organisé par sa fille Lucie ? Ouille ouille ouille ! Oui, à l'école, elle était douée  en rédaction, néanmoins  ce n'était pas une raison suffisante pour se lancer un défi pareil ! Elle avait déchiffré le mot le plus long en anagramme : Coquefredouille. Lequel, haut en couleur, lui avait permis de lister quatre-vingt-dix-neuf autres mots. Mais qu'allait-elle bien pouvoir raconter ? L'histoire loufoque  d'un prêtre défroqué, d'un cueilleur  de fraises colérique, d'un clodo  à l'enfance dorée ? Comment allait-elle placer les mots qui lui plaisaient le plus : cellier, cidre, cirque, cœur, collier, cuillerée, délice, défouloir, docile, douleur, écureuil, féroce, ficelle, filou, fleur, foirefoudre, idole, liqueur, loulou, luciole, odeur, oreille, relique...


    15 commentaires
  • Tableau du samedi : Chat reflet d'Irina

                                                   Chat en reflet  ©

                                                 Ne pas copier SVP 

    Pour le tableau du samedi chez  Lady Marianne

    j'ai choisi une belle illustration de Irina Garmashova-Cawton originaire de St-Pétersbourg en Russie, qui vit en Angleterre et qui est membre de la UK Color Pencil Society et de la Society Of Feline Artists.

    Son site est ici : http://www.irinagarmashova.co.uk/

    Sa page Facebook est ici

    Elle est à l'honneur chez Chantecler

    Je remercie chaleureusement Irina, de m'avoir gentiment autorisée à publier  l'une de ses œuvres.


    23 commentaires
  • Le Colocolo

                                     ©  Flickr/photos/Marcio Motta/ (Photo 1)

                                                           © eastnews  (Photo 2)

    Le Colocolo, également appelé Chat des pampas, est une espèce de félins ou une sous-espèce du Chat des pampas. . Son statut taxonomique est débattu depuis les années 1990, les analyses morphologiques et génétiques donnant des résultats contradictoires. Plus petit qu'un chat domestique, le Colocolo possède une fourrure roussâtre à grise distinctement marqué de rayures ou de taches rappelant des rosettes de couleur brun-rouille. Le Colocolo vit au Chili dans les zones de fruticées, dans le páramo ou dans les forêts de xérophytes entre 1 800 et 4 100 m d'altitude.

    L'UICN classe le Chat des pampas comme quasi-menacé.

    ( Source Wikipedia/Colocolo )


    24 commentaires
  • Les chevaux perçoivent les émotions humaines

                                              Pixabay/Image gratuite

    Les chevaux domestiques peuvent lire les expressions émotionnelles des humains et s'en souvenir, ont montré des chercheurs britanniques.

    Des recherches antérieures avaient montré que les chevaux reconnaissaient les expressions faciales humaines, mais celle-ci est la première à établir qu'ils peuvent se souvenir d'expériences émotionnelles avec des individus en particulier.

    La psychologue en comportement animalier Karen McComb et ses collègues des universités du Sussex et de Portsmouth pensent que les chevaux utilisent cette capacité de se souvenir des émotions humaines pour identifier les personnes qui pourraient représenter une menace potentielle à leur sécurité.

    Cette capacité pourrait aussi leur être utile dans l'établissement de liens sociaux...

    Un texte d'Alain Labelle à lire en entier ici


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique