• A méditer dans ce temps de folie

     

    Quand un oiseau est vivant, il mange les fourmis,  mais quand il meurt, ce sont les fourmis qui le mangent. - L'heure et les circonstances peuvent changer à tout moment. Par conséquent, ne dévaluez rien autour de vous  - Vous avez peut-être du pouvoir aujourd'hui,  mais rappelez-vous : le temps est tellement plus puissant  que n'importe lequel d'entre nous ! - Sachez qu'un arbre fait un million d'allumettes  mais une seule allumette suffit pour brûler des millions d'arbres. - Alors soyez bon ! Faites du bien ! Le temps est comme une rivière, - Vous ne pouvez jamais toucher deux fois la même eau, car l'eau qui a passé ne repassera plus jamais.- Profitez de chaque minute de votre vie et rappelez-vous : Ne cherchez jamais une belle apparence car elle change avec le temps.- Ne cherchez pas des personnes parfaites, car elles n'existent pas.  -  Mais cherchez avant tout quelqu'un qui connaît votre vraie valeur. - " Avoir 3 amours :  La vie, la famille et les amis * La vie parce qu'elle est courte...* La famille parce qu'elle est unique, et diminue tous les ans... *Et les amis car ils sont rares... Il faut savoir les garder !

     (Auteur inconnu)

    24 commentaires
  • La petite fille du Togo

                                    La petite fille du Togo (site Atramenta)

     

    Je vous présente un très beau conte pour enfants écrit par ma copinaute Cécile pour une bonne cause.

    En effet son livre est vendu au profit de l’association Yalla ! En avant !

    YALLA ! EN AVANT !  a pour objectif d'aider les enfants défavorisés, en Belgique, au Bénin et au Burkina Faso. L'association a trois axes prioritaires : l'accès à la nourriture - l'accès à l'éducation - l'accès aux soins. Pour remplir cet objectif, elle organise le parrainage d'enfants et  développe des programmes d'auto suffisance alimentaire (construction de puits, de périmètre maraîchers,...)

    J'ai reçu mon exemplaire dédicacé avant Noël et il occupe une bonne place dans ma bibliothèque personnelle pour le lire à mes 4 petits-enfants.

    Voici sa présentation :

    Présentation

    Bineta est une petite fille qui vit au Togo. Du jour au lendemain, elle se retrouve sans ses parents. Ils ont disparu mystérieusement. Du haut de ses cinq ans, l’enfant est déterminée à savoir ce qui leur est arrivé. Mais la voie de la vérité est longue.

    La petite fille sera d’abord recueillie par un membre de sa famille, puis accompagnée par une association humanitaire qui vient en aide aux enfants précarisés comme elle.

    Grâce à sa marraine de cœur, Bineta reçoit un étrange collier de pierres magiques. Celui-ci va lui permettre de communiquer avec les animaux.

    Au travers des contes d’animaux de la savane, Bineta cheminera dans sa nouvelle vie. Elle va grandir et apprendre un tas de choses. C’est entouré d’histoires, d’amour et d’amitié qu’elle avancera, à son rythme, dans sa quête.

     

    Cécile nous en parle sur son blog ici Ecrimagine


    19 commentaires
  • Merci pour ces chats de personne

    Je partage avec vous en ce début d'année ce beau message envoyé par mon amie Nicole d'Auvergne le 29 décembre dernier.

     

    A lire et à méditer avant la fin de l’année pour que peut-être l’année 2022 devienne plus douce pour nos minous de la rue…..

    Merci à toutes celles qui ne font qu’une chaîne pour trapper sans relâche, nourrir et soigner ces pauvres minous, jeunes comme personnes âgées, pour toutes ces personnes qui n’ont qu’un cœur, que feraient-ils sans elles ?

    MERCI Pour ces MINOUS

    Nicole

    Merci à tous ceux qui vont se rendre sur place pour les nourrir, eux seront là au rdv pour un petit sachet de pâtée pour leur noël.., pour les jours fériés , les vacances et autres..

    Hommage spécial à tous ceux de l'ombre...

    Les nourrisseuses et nourrisseurs des chats des rues..

    Si peu connus..

    Si peu reconnus..

    Dans le froid , la neige ...

    Pas un seul jour sans leur venir en aide..

    Ils sont le seul espoir de ces petits miséreux ... leur survie ...

    L'espoir de calmer leur ventre affamé...

    L'espoir d'un peu moins de froid glacial et de pluie dans un abri comme il se peut...

    Ici une couverture jetée par ceux qui ne “voient pas”...

    Ici une autre, chinée par ci, par là..

    Et Pitance si chèrement acquise , au prix de...

    " d'abord pour eux " ... ces petiots de la rue ...

    “Ces chats de personne ”....

    Ces chats de personne qui devraient être à tous ...

    Ils sont les leurs , parce que...

    Justement ils n'ont ... “personne ”...

    Souvent elles nous appellent parce que trop souvent ...

    “Oh non une maman a été jetée là”

    Parce que...

    Ben parce que... certains “oublient” qu'un mignon chaton" devient une future maman et...

    “Bah , là il y a déjà des chats ici , alors elle va bien se débrouiller ... allez ! et pis bah ! y'a des gens qui donnent de la bouffe... regarde !...”

    Et parfois, on nous appelle parce que une pauvre mère agonise, éclatée par une voiture ou un maltraitant..

    Et parce qu'elles sont là pour s'apercevoir que ....

    “ regarde le petit grisou , ou le petit tigrou , regarde il est malade, regarde comme il a mal ...”

    Simplement parce que cette satanée nature... si elle est si belle, c'est pour nous faire oublier combien elle peut être cruelle aussi.

    Alors...

    Alors...

    Oui on les aide, on piège, on assiste, on se “serre la ceinture” aussi pour leur venir en aide...

    Et demain, que faire ? on aimerait que ces miséreux n'aient plus ni faim, ni froid, qu'eux aussi aient la chaleur d'un foyer...

    Mais la réalité n'est pas nos rêves, et parfois quand la campagne est chaleureuse, on ouvre les cages avec plaisir ,

    Mais parfois c'est le cœur lourd quand c'est le bitume qui est leur domaine...

    Mais elles sont là ces héroïnes et héros de l'ombre qui, on le sait ne les abandonneront jamais ...

    On ne les voit pas , anonymes, discrètes.

    Elles comptent sur nous comme nous comptons sur eux...

    Relâchés, stérilisés, guéris pour le moment, nous devrons partir...

    Parce qu'il faudra venir en aide à d'autres miséreux...

    Ici , là et encore là bas...

    Mais nous savons qu'elles seront sans faille, toujours pour eux chaque jour...

    Pour eux les petits errants qu'on appelle “chats libres” mais n'ont de liberté que le nom...

    Parce que que être “chats des rues” ce n'est pas "être libre", ce ne sont ni des lions ou des tigres dans la savane...

    Oh que non, c'est une vie de souffrance, de peur, de faim...

    Alors ce soir... c'est un hommage à tous les “grandes et les grands” de la protection animale...

    Ceux pour qui c'est tellement naturel, “humain” de leur "donner à manger à ces pauvres bêtes" comme elles disent si humblement...

    Merci à vous ... Anges gardiens de ces chats des rues qu'on appelle libres mais qui sont prisonniers d'un monde cruel, fait par et pour certains humains...

    Chapeau bas...

    Martine Mski

    "Le jour ou l'humain se hissera au niveau de l'animal, le monde sera beau."


    22 commentaires
  • Belle histoire de sauvetage (2)

    Itsy a neuf ans. Il devait finir à l'abattoir, mais grâce à Pierrick, il coule des jours heureux dans la Creuse. © Radio France - Anaïs Martin-Cauvy

    Un Creusois récupère un âne destiné à l'abattoir grâce à l'association Adada. Du haut de ses neuf ans, Itsy n'a désormais plus rien à craindre dans le jardin de Pierrick.

    Pierrick habite à Issoudun-Létrieix et depuis peu, son jardin compte un âne. Itsy a passé les six premières années de sa vie dans le sud-est, jusqu'au jour où il devait être envoyé à l'abattoir, probablement pour finir en saucisson, mais il a été sauvé par l'association Adada (dans le Puy-de-Dôme). Il y est resté trois ans avant de rencontrer Pierrick, qui le ramènera jusqu'en Creuse.

    L'association Adada récupère les ânes menacés, maltraités mais aussi ceux dont les propriétaires ne peuvent plus s'occuper. Pour les nouveaux arrivants, face à leurs traumatismes passés, il y a une phase d'acclimatation et de sociabilisation avant d'être proposé à l'adoption. Itsy, par exemple, a encore quelques craintes lors de ses balades dans le hameau, explique Pierrick, "il a peur de certains éléments naturels, comme certaines pierres. Mais il faut lui montrer qu'il n'a rien à craindre, qu'il peut nous faire confiance et petit à petit ça ira mieux". 

    L'âne n'est pas si têtu 

    C'est le mythe qui lui est attribué depuis des siècles, mais selon Pierrick, c'est une fausse croyance. "On le dit têtu, mais c'est seulement qu'il a du caractère et qu'il est très intelligent. Il nous force à prendre notre temps, dans une société où tout va trop vite. C'est agréable."

    En plus de couler des jours paisibles, loin de la menace de l'abattoir, Itsy participe à la vie de la famille. Pierrick a un potager en permaculture, alors, il est ravi de pouvoir récupérer le crottin de son âne qui lui sert de fertilisant. 

    Près de 500 ânes sont dans les près de l'association Adada, dans l'attente de rejoindre un nouveau foyer.

    (Source France bleu/n-creusois-sauve-un-âne-de-l-abattoir-en-l-adoptant)


    17 commentaires
  • Les jolies cartes d'Hazel Lincoln

    Les jolies cartes d'Hazel Lincoln

    Les jolies cartes d'Hazel Lincoln

    Les jolies cartes d'Hazel Lincoln

    Les jolies cartes d'Hazel Lincoln

     

    J'ai craqué pour les jolies cartes de vœux d'Hazel Lincoln.

    Je partage avec vous mes préférées.

    Vous pouvez en voir d'autres  ici

    Et sur cet autre site ici Art-cats


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique