• Soie d'araignée

                                       Pixabay/toile-d-araignée

    Extrêmement résistante et en même temps, étonnamment flexible, la soie d'araignée intrigue autant qu'elle intéresse les chercheurs. Car une telle soie, produite à grande échelle, pourrait trouver bien des applications. Encore faut-il comprendre les mécanismes de sa formation. Et c'est ce que des chercheurs de Riken, un institut de recherche japonais, pensent avoir fait.

    Rappelons que le fil de traîne produit par les araignées est composé, aux deux tiers quasiment, de protéines filamenteuses - les fibroïnes - elles-mêmes formées notamment d'un empilement de feuillets bêta. Ce sont ces feuillets justement qui confèrent à la soie d'araignée sa résistance hors du commun. Les scientifiques se sont donc interrogés sur leur formation.

    Lire la suite de l'article de Nathalie-Mayer : ici


    18 commentaires
  •                              Pixabay/chat-noir-chat-sur-un-balcon

    Tous les ans, au retour des beaux jours et surtout de la chaleur, le DR Jarek Szczepaniak, vétérinaire à la clinique de garde Vet-Urgentys, fait le même constat. Balcons et terrasses réinvestis, ouverture des fenêtres : tout le monde veut prendre l'air, y compris les chats pour qui l'aventure extérieure peut se terminer par des chutes parfois dramatiques...

    L'article est à lire  ici


    17 commentaires
  • Musique planante à écouter ici


    9 commentaires
  • Astuces pour empêcher votre chat de tomber du balcon

    Votre chat d’appartement aime sortir sur votre balcon ou votre terrasse, mais vous avez peur qu’il saute et se blesse ? Voici quelques conseils pour sécuriser votre fenêtre ou votre extérieur, et éviter la chute.

    La plupart des chats sont attirés par l’extérieur. Lorsqu’ils vivent en appartement et n’ont pas la possibilité de sortir, ils aiment généralement passer des heures à regarder dehors par la fenêtre, et, s’ils en ont la possibilité, se prélasser sur un balcon ou une terrasse. Problème : il suffit d’une fenêtre mal fermée ou de quelques secondes d’inattendu pour que le chat tombe.

    La suite de l'article est à lire ici


    17 commentaires
  • (Jeu de lettres n°171)

     Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-171

    (Jeu de lettres n°171)

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : ABUTYROTOMOFILOGENE

    Personne peu brillante qui n'a pas inventé le fil à couper le beurre.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon texte (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Au début de l'automne, Margot, la femme d'un boulanger  franc-comtois, avait mis au monde des faux jumeaux  à la maternité  de Belfort. Elle allaitait ses bambins Aurélien  et Albertine et était  bien fatiguée. Pourtant, dans son arrière-cour, quand elle avait entendu miauler un minuscule chaton au regard bleuté  qui tremblait  comme une feuille, elle n'avait pas perdu une minute  pour le serrer contre elle. Sa mère féline venait de se faire renverser sur la route  passante  du petit bourg  par une automobile de collection des années 30 rutilante, conduite par un joueur de rugby  connu dans la région  pour être un gentil  garçon. Il ne roulait  pas vite et il s'était  arrêté  pour vite amener  la pauvre minette  accidentée, chez le vétérinaire ... Le bébé chat  lui sembla si faible  et si fragile qu'elle lui donna à téter  l'un de ses seins gonflé  de lait. Repu, il avait boulotté  son gilet, s'était  mis en boule puis endormi dans le creux de ses bras. Elle n'avait point vu que Raoul, un margoulin filou  qui  tenait l'épicerie d'à côté, troublé  par ce tableau attendrissant, avait trouvé le moyen  de la filmer à son insu et s'était  empressé de diffuser la vidéo sur les réseaux sociaux. Outre  que ce n'était  pas malin  de sa part, il allait sûrement ameuter  tout l'entourage. En effet, une bonne heure après, un attroupement bruyant  se forma devant la boulangerie  et chanta à tue-tête "Brave Margot" de Georges Brassens :

    Margonton la jeune bergère
    Trouvant dans l'herbe un petit chat
    Qui venait de perdre sa mère
    L'adopta
    Elle entrouvre sa collerette
    Et le couche contre son sein
    C'était tout c'quelle avait pauvrette
    Comm' coussin
    Le chat la prenant pour sa mère
    Se mit à téter  tout de go
    Emue, Margot  le laissa faire
    Brav' Margot
    Un croquant passant à la ronde
    Trouvant le tableau peu commun
    S'en alla le dire à tout l'monde
    Et le lendemain

    Quand Margot  dégrafait son corsage
    Pour donner la gou'goutte  à son chat
    Tous les gars, tous les gars du village
    Etaient  là, la la la la la la
    Etaient  là, la la la la la
    Et Margot  qu'était  simple et très sage
    Présumait qu'c'était  pour voir son chat
    Qu'tous les gars, tous les gars du village
    Etaient  là, la la la la la la
    Etaient  là,
     
    La jeune maman blêmit  et se sentit bigrement outragée. Et il n'y avait pas de fumée  sans feu... C'était  obligé ! Quelqu’un avait moufté  et ébruité le nourrissage du minou suspendu à sa mamelle et elle devina que c'était  son voisin l'épicier relou qui passait une partie de son temps à batifoler. Alors, en rogne,  elle avait tambouriné  de manière  brutale  à sa porte et l'avait traité  d'abruti  et d'abutyrotomofilogène. Le bougre n'étant  pas du genre à se monter  le bourrichon, lui avait répondu en rigolant  avec son bagout  habituel qu'il avait seulement voulu blaguer  et qu'elle n'avait ni besoin de lui beugler  dans les oreilles, ni d'en faire tout un fromage...

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique