• Billebarrer (Jeu de lettres n°80)

    (Jeu de lettres n°80)

    Lady Marianne propose un   petit-jeu-de-lettres-80

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : BILLEBARRER

    (Vieilli) (DésuetBigarrer par un mélange bizarre de différentes couleurs.
    Barioler de bandes de couleurs. 

    Avec les lettres proposées :

    faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots

     puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon texte : (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Un jour, Ariel  et Lélia Bélier ,  qui habitaient dans l'Allier,  avaient eu l'idée originale d'enrubanner le tronc d'un arbre centenaire situé à l'arrière  de leur jardin, d'un tissu en nid d'abeille  et de le billebarrer  de rouge , de vert et de jaune. Mais ils attirèrent des curieux  qui n'hésitaient pas à aller  et venir et même à s'arrêter  à quelques mètres de la barrière  au bout de leur  allée, rien que  pour admirer le grand végétal ainsi paré.. Ce qui dérangeait leur fille Bella  qui aimait lire sa Bible  en braille,  adossée contre le vénérable érable  habillé. Elle était  aveugle et les entendre babiller  ou brailler, l'horripilait.   

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 00:36

    Inintéressante ta narration mais l'exercice n'était pas facile avec une telle proposition :)

    2
    blandine
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 01:54

    Trèes bien trouvé Béa.  J'aime beaucoup. bises xxx

    3
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 02:22
    colettedc

    Défi tout à fait bien relevé Béa ! Bravo ! Bises

    4
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 09:01
    Un exercice que tu as rondement mené. Bravo!! Gros bisous et superbe dimanche.
    5
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 09:08

    bravo pour le texte ! bonne journée

    6
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 09:19
    LADY MARIANNE

    une très belle histoire bourrée d'anagrammes-
    la pauvre je la comprends !!
    gros bisous ! bon dimanche-
    merci pour ta fidélité !

    7
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 12:00

    Bonjour chère Béa,

    Tu as réussi l'exercice avec brio, comme toujours ;). Bravo !

    Et j'ai appris un nouveau mot (enfin... un ancien) : billebarrer. 

    Merci !

    Bon dimanche smile.

    Bisous,

    Sérénita

     

    8
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 12:29

    Oh comme je la comprends, c'est dérangeant la curiosité des autres, faudra peut-être dévêtir cet arbre... wink2 bises de jill

    9
    Riot Patrick
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 15:41

    Bonjour ma très chère Cousinette Béa,

    L'atypisme a toujours suscité d'énormes interrogations auprès de son entourage et je suis fier de ton texte Béa. Oui et oui, être bariolé ou non, être chapeauté ou non, puis pour être en phase avec l'actualité être en burkini ou non, c'est déjà être sur d'être habillé en multicolore autour de soi !!!

    Je t'embrasse Béa et à bientôt !!!

    Patrick Riot

    10
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 17:29
    renee

    Bravo Béa au moins toi, tu rends une copie digne de ce nom! Bisesssss

    11
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 19:01

    C'est vrai que l'habillage des arbres se développe , j'ai eu encore l'occasion d'en voir plusieurs récemment .

    Bien relevé le défi , bravo 

    Bonne soirée 

    bisous 

    12
    Lundi 5 Septembre 2016 à 16:59

    En effet les Arielle sont à l'honneur

    J'ai lu ton article précédent sur ton Amie ....Il m'as attristée beaucoup..........

    13
    Lundi 5 Septembre 2016 à 22:06

    C'est devenu une mode d'habiller arbres et mobilier urbain... Dommage pour la pauvre aveugle qui ne peut pas en profiter...

    14
    Mardi 6 Septembre 2016 à 07:54

    Un nouveau défi relevé, Béa.  Bravo.  Quelle idée de vouloir déguiser ainsi la nature, sa beauté se suffit à elle-même.

    Bizzz et bonne journée

    15
    Mercredi 7 Septembre 2016 à 13:10

    Très jolie histoire, bravo. Bonne semaine. Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :