• Chirobaliste (Jeu de lettres n°150)

    (Jeu de lettres n°150)

                        Lady Marianne propose un petit-jeu-de-lettres-150

    (Jeu de lettres n°150)

     

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est :  CHIROBALISTE

    Nom féminin -autre appellation de l'arbalète -le scorpion est son ancêtre primitif -les données historiques abondent dans l’antiquité grecque et latine.

    Dans l'histoire de l'artillerie portable, la chirobaliste ou manubaliste (littéralement baliste à main ) fut initialement appelé scorpion  et conserva ce nom  pendant plusieurs siècles.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon texte (avec les mots trouvés en gras et en italique) : 

    Claire  avait été journaliste durant près de trente ans et elle avait écrit  des milliers d'articles. Diplômée et passionnée d'Histoire, elle avait même remporté le premier  prix  à un concours de nouvelles. Le thème  "Histoires héroïques dans l'Antiquité grecque" l'avait largement inspirée. Elle avait choisi  de raconter l'épopée imaginaire d'un héros crétois, un Robin des Bois avant l'heure, qui avait détroussé les riches  au profit des pauvres, habile  à défendre la veuve et l'orphelin, simplement armé de sa chirobaliste, sur son  impétueux cheval Cristal,  vif comme l'éclair. A la retraite depuis peu, elle avait décidé de faire le récit  de sa vie afin de le transmettre à sa fille Carole  et à ses trois  petits-enfants Albéric, Chloé  et Coralie... Elle avait été une fillette plutôt sage et studieuse, des heures entières immobile sur une chaise, pour lire tout ce qui lui tombait sous la main. Dès son plus jeune âge, elle avait été une boulimique de lecture qui se plaisait bien dans le cadre scolaire.  Elle se revoyait avec son pull bariolé, son tablier  à carreaux, ses longues nattes blondes sur les bancs de l'école, dans la cour de récréation, les filles séparées  alors des garçons, rentrer dans la salle de classe  en compagnie de ses camarades rangées deux par deux. A cette époque-là, mieux valait obéir  au doigt et à l’œil à ses maîtres. Comme elle s'appliquait à dessiner l'alphabet tracé  en pleins et en déliés sur ses cahiers Elle entendait encore crisser sa plume Sergent Major sur le papier, après l'avoir trempée dans l'encre violette. Elle sentait aussi l'odeur de la craie... Elle se souvenait de la douleur atroce  qu'elle avait ressentie lorsqu'elle s'était cassé le tibia. Une élève lui avait fait un croche-pied et elle était mal tombée. Elle avait boité longtemps. Elle se remémorait aussi le jour où elle avait été sujette à l'hilarité  générale. Elle en avait chialé. Sa mère lui avait ratiboisé la tête car elle en avait eu marre de lui démêler les cheveux...  Elle n'oubliait pas non plus les taloches  reçues par César, son irascible  cousin, qui avait considéré qu'elle l'avait trahi  après avoir cafté à toute la famille, qu'il avait triché  au jeu des 7 familles. Elle repensait à ses chers  grands-parents maternels Lothaire  et Rosalie Paradis qui habitaient à Chablis.  Elle trouvait qu'ils portaient leur nom à merveille. Elle avait bichonné Abricot  et Brioche, leurs deux chats British  Shortair, aux allures de nounours tout en rondeur. Son pépé, qui avait été sabotier,  aimait aussi pêcher. Sa plus grosse prise fut un brochet  de dix-huit kilos. Claire  avait été effrayée à la vue de ce poisson d'eau douce très vorace aux mâchoires garnies de nombreuses dents. On lui avait dit qu'il en possédait environ sept cents ! Elle avait été bouleversée lorsqu'il avait ramené une biche  blessée qui avait été la cible  d'un chasseur. Elle se rappelait de son engouement pour les films de Charlie  Chaplin. Avec sa canne et sa démarche en canard, Charlot  avait su  marier la comédie et le burlesque au drame et à la satire sociale. Elle revivait son premier baiser en  Corse à bord  d'un cabriolet rose bonbon, ses discussions animées avec ses potes dans le bistro en face du lycée Saint-Hilaire, son voyage  en solitaire  en Irlande, son beau mariage  à Cahors avec Charles, leurs vacances inoubliables au Chili et au Brésil...  Le temps avait passé si vite. Mais nul ne pouvait ralentir le sable  qui s'écoulait dans le sablier...   


  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Février à 07:41

    Quelle vie ! Bon dimanche, je ne connaissais pas ce mot

    2
    Dimanche 4 Février à 08:44

    Toujours aussi passionnantes tes histoires du dimanche .  Voilà une belle tranche de vie contée . J'ai retrouvé les parfums d'enfance de l'école primaire de mon époque , l'application de l'écriture à la plume et cette odeur de craie si caractéristique .

    Bisous 

    3
    Dimanche 4 Février à 08:55
    LADY MARIANNE

    une vie bien remplie - avec des hauts et des bas !!
    une histoire riche en anagrammes ! le cabriolet va nous véhiculer en ce dimanche sur pas mal de blogs !!
    bravo pour ton imagination !
    gros bisous- bon dimanche-

    4
    Dimanche 4 Février à 09:36

     Avec un mot comme chirobaliste arriver à nous résumer une vie d'une si jolie façon , je ne peux qu'admirer et te dire un grand bravo!

    très belle journée, bises

    danièle

    5
    Dimanche 4 Février à 10:04

    Des souvenirs qu'on partage aisément yes

    bravo pour ce long et très beau texte !

    6
    Viviane
    Dimanche 4 Février à 10:21

    Béa,

    Ce qui me touche le plus, c'est que ton personnage choisisse comme thème lors de son examen: imaginer une épopée imaginaire ou un Robin des Bois avant l'heure. L'acte de détrousser les riches, au profit des pauvres et de défendre la veuve et l'orphelin me touche et me sensibilisera toujours.

    Cet acte n'est pas anodin, proportionnellement parlant se sont ceux qui sont les mieux "fagoter" en cas de crise... qui s'en sortent "les mains propre"

    Qui paie le plus agios, de frais bancaire et frais annexes, se sont qui ne peuvent négocier... donc les plus "démunies" !!!

    Cette injustice me fera toujours me mettre en colère, quand les salariés de quelques banques reconnaissent ce fait !!!

    Bises !!!

     

    7
    Dimanche 4 Février à 10:33

    Bigre jolie mais triste histoire, que les enfants peuvent être cruels parfois.
    Et oui le temps passe si vite c'est inouï.
    Je ne connaissais pas cette autre appellation de l'arbalète.
    Bon dimanche
    Bises

    8
    Dimanche 4 Février à 12:07

    Bonjour Béa,

    Bravo encore un défi relevé haut la main !

    Toujours la pluie en région parisienne ... Passe une bonne journée, grosses bises, Véronique

           Résultat d’images pour Gifs chat Bon dimanche

    9
    Dimanche 4 Février à 12:23

    Toute une vie se déroule devant nous dans ton texte.  Bravo, tes histoires sont toujours passionnantes.

    Bisous frisquets

     

    10
    Dimanche 4 Février à 13:56
    covix

    Bonjour, 

    Une récapitulation d'une vie bien remplie avec moult souvenirs qui ne nous sont pas étranger.

    Bonne journée

    Bises

    11
    Dimanche 4 Février à 14:51
    Renée

    Un mot compliqué mais bien utiliser bravo Béa

    12
    Dimanche 4 Février à 15:36
    Un inventaire bien émouvant !
    Bises
    13
    Dimanche 4 Février à 15:50

    Whaou une vie bien chargé en positif et négatif, la vie quoi !!!!!!!!

    Bisous Kimcat

    14
    Dimanche 4 Février à 18:06

    Eh bien ! Quelle belle imagination ! Et quelle belle performance ! Bravo, mon amie cool.

    Tu m'as fait replonger dans mes souvenirs d'école. Il est certain que les habitudes d'hier n'étaient pas les mêmes que celles d'aujourd'hui. Étaient-elles meilleures ou moins bonnes, je ne sais pas, en tout cas je n'en ai pas de si mauvais souvenirs :).

    Belle soirée à toi, mon amie.

    Gros bisous,

    Martine

     

    15
    Dimanche 4 Février à 18:12

    Bravo Béa pour ce défi, et quelle patience il faut pour construire ainsi un texte autour de mots formés de lettres imposées ;-)
    Je suis admirative et merci pour la petite histoire.
    Bisous et bonne soirée

    16
    Dimanche 4 Février à 20:46

    Beaucoup d'anagrammes dans ce texte, bravo!

    Bonne fin de dimanche

    Bisous

    17
    Dimanche 4 Février à 21:33

    bonsoir ma belle , tu t'en est bien sortie avec ce défi ,j'espère que tu as passé un bon dimanche , pas de pluie , un petit rayon de soleil et une partie de la journée passée avec le fiston et ma belle fille , bonne soirée , et douce nuit , bisous

    18
    Dimanche 4 Février à 22:11
    colettedc

    Mille bravos Béa ! Défi relevé avec brio ! Bonne fin de ce dimanche ! Bises♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :