• Circumincession (Jeu de lettres n°160)

    (Jeu de lettres n°160)

                       Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-160

                              (Jeu de lettres n°160)

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : CIRCUMINCESSION

    Nom féminin - Terme de théologieExistence des personnes de la Trinité
    les unes dans les autres.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon texte (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    C'était inouï ! Mais cela l'arrangeait de ne pas avoir à jouer les cœurs  brisés. Depuis que son noceur  de mari avait passé l'arme à gauche, Corinne  revivait. Elle se réjouissait qu'il ait été victime d'un crime  sordide dans un quartier niçois  mal famé. Coincé  dans un recoin  d'une voie sans issue, il avait été abattu d'une balle en pleine tête. Pour elle, moins d'insomnies, d'ennuis  et de soucis. Alors elle adressait mille mercis  au petit malfrat corse  qui l'avait sans doute liquidé pour une petite poignée d'euros. Bon débarras, il n'avait que ce qu'il méritait ! Simon, dont le surnom  était "Monsieur Micro ", tant il parlait haut et fort, avait trop longtemps cousiné  avec des escrocs. Il avait aussi fait des remous  dans la presse à scandale pour outrage aux bonnes mœurs. Dire qu'il aurait pu mourir des dizaines de fois à la roulette russe.  C'était sûr qu'il n'avait jamais pointé à l'usine, ni jamais récité une seule prière chrétienne. Même le "Notre Père" lui était connu. Quant au mystère de la circumincession, il s'en fichait comme de l'an quarante, puisqu'il avait vendu son âme au diable cornu. Lui, le dur à cuire, qui se croyait sorti de la cuisse  de Jupiter, était donc tombé dans un traquenard. Après son union  désastreuse avec lui, Coco n'allait plus moisir  entre ses quatre murs. Assez d'avoir été la femme soumise  à toutes ses volontés. Fini de s'abrutir des soirs  entiers à  faire des mots croisés. A cinquante-trois ans, il était grand temps de profiter. Et son statut de senior, elle le revendiquait et l'assumait car elle avait encore le minois  frais et la minceur  de ses jeunes années. C'était bien connu,  "quand le chat dort, les souris  dansent". Son minou Remus  ne la contredirait point...


  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Avril à 03:04
    colettedc

    Bravo Béa ! C'est super ! Bon dimanche ! Bises♥

    2
    Dimanche 15 Avril à 07:43
    soene

    J'aime bien ta veuve joyeuse, KimCat money
    Ca pourrait être la 4e de couverture d'un polar, hein ! Tout y est. Si tu écris le livre, je le lirai avec plaisir yes
    Bon dimanche et gros bisous d'O.

    3
    Dimanche 15 Avril à 08:38

    Souhaitons bel à Corinne alors !!!

    4
    Dimanche 15 Avril à 08:42

    C'est donc la "veuve joyeuse".

    Bon Dimanche

    5
    Dimanche 15 Avril à 09:28
    LADY MARIANNE

    une belle histoire, une imagination débordante !!
    on s'y croirait dans cette histoire----- on imagine les scènes-
    je lui souhaite une nouvelle vie plus sereine-
    bien placé le mot à trouver-
    bisous du dimanche-

    6
    Dimanche 15 Avril à 09:55

    Elle a bien raison d'envisager une nouvelle vie maintenant à cinquante ans tout est permis maintenant .

    Bravo une histoire menée de main de maitre et le mot circumincession qui glisse tout seul dans le récit .

    Bon dimanche 

    Bises 

    7
    Dimanche 15 Avril à 12:07

    Bien d'accord avec ta Corinne:" Bon débarras!"

    Bises Béa.

    8
    Dimanche 15 Avril à 14:50

    Vive la veuve joyeuse!

    Que n'anagrammes dans ton texte, j'en ai mis beaucoup moins dans le mien.

    Bisous

    9
    Dimanche 15 Avril à 17:57

    La veuve joyeuse en fait ! Ca a du bon de retrouver sa liberté !! 

    Bisous Kimcat

    10
    Dimanche 15 Avril à 18:36

    Comme quoi les choses arrivent à point à qui sait les attendre. Bon débarras ! Dis donc c'est coquin comme tout ce texte ;-) 

    11
    Lundi 16 Avril à 16:03
    covix

    Bravo pour cet article dont la belle fête le départ de son Jules un peu turbulent! et le mot placén il faut le faire.

    Bonne soirée

    Bises

    12
    Mardi 17 Avril à 15:50
    ainsi va la vie !!! ;-) bises
    13
    Dimanche 22 Avril à 12:24

    Oh comme elle a raison de vouloir profiter de la vie après sa vie plus que tristounette auprès de cet homme sans scrupule.

    Bravo pour cette nouvelle histoire, tu arrives toujours à placer tous ces mots difficiles qui sont proposés.

    Bisous bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :