• Comminatoire (Jeu de lettres n°194)

    (Jeu de lettres n°194)

    Lady Marianne nous propose un  petit-jeu-de-lettres-194

    (Jeu de lettres n°194)

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : COMMINATOIRE

    Adjectif -qui menace pour intimider. -qui contient une menace.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon petit texte (avec les mots trouvés en gras et en italique : 

    Planqué dans un recoin  de la cuisine, tandis qu'il faisait fondre du chocolat au bain-marie  dans une marmite  en fonte, Romain  sentait monter  une vague de crainte et d'angoisse  lui embrumer la tête. Marmiton  par intérim  dans un grand restaurant parisien de renom, il ne savait plus comment  faire pour inciter  le maître queux à ne plus le presser comme  un citron. Mais autant croquer le marmot ! Car le jeune apprenti était devenu le crétin notoire  des lieux. Martin, le chef-cuisinier animé  d'un dédain certain, n'y allait pas de main morte, lui criant  dessus sur un ton comminatoire avec acrimonie... 


  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Décembre à 00:39

    C'est pas de tout repos travailler en cuisine d'un grand... pauvre petit commis !! A vous dégoûter de l'emploi.... bises, JB

    2
    Dimanche 9 Décembre à 00:44
    colettedc

    Bravo Béa ! Défi tout à fait bien relevé ! Bon dimanche ! Bises♥

    3
    Dimanche 9 Décembre à 07:34

    Triste d'être un souffre douleur ... bien triste mais ça existe hélas partout

    Bon Dimanche

    4
    Dimanche 9 Décembre à 08:13

    Pas facile d'être un jeune marmiton dans la restauration, il faut savoir souvent encaisser .

    Bravo pour cette histoire qui reflète  un certain aspect de ce métier difficile 

    Bonne journée 

    Bisous  

    5
    Dimanche 9 Décembre à 09:18
    LADY MARIANNE

    la maltraitance est connue dans les grandes cuisines---
    une histoire triste pour ce pauvre jeune homme-
    j'espère qu'il va retrouver la sérénité !
    merci pour ta belle histoire-
    bisous-

    6
    Dimanche 9 Décembre à 11:24

    Rien d'étonnant, le monde de la gastronomie est super stressé et super cruel. Pour être cuisinier il faut avoir des épaules ! Bon dimanche ma chère Kimcat, gros bisou.

    7
    Dimanche 9 Décembre à 11:53
    J ai été commis de cuisine c'est très dur et tu es souvent exploité, sinon bravo pour cette performance bisous et bon dimanche
    8
    Dimanche 9 Décembre à 12:38

    Un mot bien d'actualité ;-)
    Bisous et bonne journée Béa

    9
    Dimanche 9 Décembre à 13:39

    Pour une fois je connais le terme.
    Pauvre Marmiton, en plus, tu ne dois pas être loin de la réalité avec ton texte, il parait que cet univers est très difficile.
    Tu as bien relevé ce défi une fois de plus.
    Bon dimanche Béa
    Bises 

    10
    Dimanche 9 Décembre à 15:09
    Renée

    Pauvre marmitons dans toutes les grandes cuisine....Bisousssss

    11
    Dimanche 9 Décembre à 17:02

    Pauvre Romain ! 

    Moi aussi, pour une fois , je connaissais ce mot! 

    Bises Béa 

    12
    Viviane
    Dimanche 9 Décembre à 18:22

    Béa,

    Je pense que tu dois partager mes pensées, quand un humain quelque soit sa fonction ou son âge, n'est guère valorisant quand il diffuse d'une manière comminatoire des propos bien souvent abjectes.

    Le terme est bien choisi, vis à vis des réponses que le peuple Français attend, le Président de La République sera-t-il exprimé les "mots" d'une façon comminatoire ou rassurante et surtout ...  apaisante !!!

    Bises !!!

     

    13
    Dimanche 9 Décembre à 22:06

    pas toujours evident surtout si on veut garder son emploi...

    dur dur le patron. j'espere que ca ira mieux pour lui

    14
    Lundi 10 Décembre à 09:52

    Défi très réussi avec ce texte bien réel bien souvent pour tous les apprentis en cuisine ou ailleurs, bisous !

    Bonne semaine à toi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :