• De plus en plus d'éléphants naissent sans défenses

    De plus en plus d'éléphants naissent sans défenses

                                PHOTOGRAPHIE DE ELEPHANTVOICES

    Au Mozambique, des chercheurs tentent de déterminer la génétique responsable de l'absence de défenses chez certains éléphants.

    Les plus vieux éléphants qui flânent dans le parc national de Gorongosa au Mozambique portent les traces indélébiles des 15 années de guerre civile qu'a connu le pays : la plupart n'ont pas de défenses. Ils sont les seuls survivants du conflit, au cours duquel environ 90 % de ces animaux menacés furent tués pour nourrir les combattants, mais aussi pour acheter des armes, grâce à la vente de l'ivoire.

    À Gorongosa, ne pas avoir de défenses s'est avéré être un avantage biologique face aux braconniers. Selon les derniers chiffres, un tiers des jeunes femelles, celles nées après la fin de la guerre en 1992, n'ont jamais eu de défenses. Normalement, cette caractéristique ne touche que 2 à 4 % des éléphants femelles d'Afrique.

    Il y a des dizaines d'années, environ 4 000 pachydermes vivaient à Gorongosa selon Joyce Poole, spécialiste du comportement des éléphants et exploratrice National Geographic qui étudie ces animaux dans le parc. Mais après la guerre civile, ils ne se comptaient plus qu'en centaines. Dans sa nouvelle étude qui n'a pas encore été publiée, la scientifique révèle que sur les 200 femelles adultes connues du parc, 51 % de celles qui ont survécu à la guerre, âgées de 25 ans minimum, sont dépourvues de défenses, tout comme 32 % des femelles nées après la guerre.

    Joyce Poole, également directrice scientifique de l'organisation à but non lucratif Elephant Voices, précise qu'à âge comparable, les défenses d'un éléphant mâle sont plus grandes et plus lourdes que celles d'une femelle. « Mais lorsqu'une forte pression de braconnage a été exercée sur une population, les braconniers commencent aussi à s'intéresser aux femelles âgées », explique-t-elle. « Avec le temps, chez la population plus âgée, vous commencez à percevoir cette importante proportion de femelles sans défenses. »

    Les éléphants du Mozambique ne sont pas les seuls concernés par cette tendance à l'absence de défenses. Des changements similaires ont été observés chez les éléphants femelles survivantes et leurs petites dans des pays ayant une histoire fortement marquée par le braconnage. En Afrique du Sud, la pratique a eu des répercussions particulièrement extrêmes : au début des années 2000, 98 % des 174 éléphants femelles du parc national des Éléphants Addo n'avaient pas de défenses...

     

    « Chez les éléphants d'Asie, les femelles n'ont pas de défenses. Chez les mâles, selon la population et le pays où ils vivent, ils sont également souvent dépourvus de ces longues incisives », explique Joyce Poole. Toutefois, les raisons pour lesquelles l'absence de défenses entre les éléphants d'Asie et d'Afrique varie autant sont inconnues.

    Joyce Poole et d'autres scientifiques soulignent toutefois que dans certaines régions d'Asie traditionnellement ciblées par le braconnage d'ivoire, le nombre d'éléphants dépourvus de défenses est élevé, tout comme en Afrique. Une constatation qui démontre que l'Homme laisse une trace durable sur le plus grand mammifère terrestre.

    Pour lire l'article de DINA FINE MARON du 19 août 2021 en entier c'est ici 

    National geographic/en-réaction-au-braconnage-de-plus-en-plus-delephants-naissent-sans-defenses


  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Septembre à 07:26

    Une sélection qui en effet est du à l'homme, puisqu'il a favorisé la reproduction des animaux qui n'en avaient pas au départ en les laissant en vie... Très intéressant cet article pour comprendre l'impact irréversible des hommes sur la nature. bisous et bon mardi

    2
    Mardi 21 Septembre à 07:27

    Un article très intéressant Béa, merci.

    Bises et bon mardi - Zaza-https://zazarambette.fr

    3
    Mardi 21 Septembre à 07:29

    Ce n'est pas plus mal pour eux, en effet. Pas de chasse pour l'ivoire au moins.

    4
    Mardi 21 Septembre à 08:50

    Transformation génétique avec aide de la nature pour éviter le braconnage?

    Bises et belle journée

    5
    Mardi 21 Septembre à 09:17

    La nature se modifie de manière incroyable. D'un côté cela les préserve, mais d'un autre, c'est tellement triste...
    Merci pour cet article Béa.
    Bises et bonne journée

    6
    Mardi 21 Septembre à 10:12

    C'est incroyable ! j'ai eu beaucoup d'émotion en lisant ce texte ! bisous !

      • Mardi 21 Septembre à 15:13

        Merci Michelle pour ton joli bon mardi

        Biz

    7
    Mardi 21 Septembre à 11:30

    étonnant, mais c'est mieux pour eux... gros bisous Béa. cathy

    8
    Mardi 21 Septembre à 12:13

    La peur permet parfois la survie d'une espèce. Les effets psychosomatiques peuvent engendrer ce phénomène. Par contre, je m'interroge sur l'incidence sur leurs habitudes alimentaires

    Il y a peu, je pensais que la peur avait permis la survie de l'espèce humaine. Elle engendre des stratégies.

    Qu'en pensez-vous tous et toutes ?

      • Mardi 21 Septembre à 15:16

        Sage réflexion. Et bonne question...

        La survie de l'espèce humaine liée à la peur...  Oui...

        A contrario j'ai bien peur que toutes les nuisances de l'Homme compromettent sa survie...

        Biz

    9
    Mardi 21 Septembre à 12:38

    Article intéressant, je ne pensais pas qu'il y avait autant d'éléphants sans défense, c'est bien triste bisous

    10
    Mardi 21 Septembre à 13:51

    Un article tres intéressant Béa , merci de l'avoir partagé 

    Bonne journée 

    Bises 

    11
    Mardi 21 Septembre à 15:08
    Renée

    Surprenant et super intéressant ton article...L'animal s'adapte? peut-être bien vu les circonstances. Bisous bisous

    12
    Mardi 21 Septembre à 17:19

    C'est émouvant !

    Bone fin de journée 

    Le soleil s'est enfin montré aujourd'hui

    13
    Mardi 21 Septembre à 17:37

    Bonsoir Béa en effet surprenant mais quand il est impératif de survivre la nature est la meilleurs!! Mais l'homme est responsable dans beaucoup de choses l'homme est plus sauvage parfois que le monde animal!!!! Bonne soirée bisous

    14
    Mardi 21 Septembre à 19:07

    Une évolution rapide pour sauver l'espèce de l'extinction.  C'est surprenant comme la nature tente de rebondir. Maintenant, il va falloir qu'elle puisse faire de même au rhinocéros 

    Bonne fin de journée Béa 

    15
    Mardi 21 Septembre à 19:18
    Une fleur de Paris

    Bonsoir Béa,

    La Nature fait bien les choses, au moins ces éléphants ne seront pas tué pour leurs défenses, mais en même temps des éléphants sans défense ça fait bizarre. 

    Passe une bonne soirée, prends soin de toi, bises, Véronique

    16
    Mardi 21 Septembre à 20:19

    Article intéressant mais tellemnt triste !

    Bises Béa .

    17
    Mercredi 22 Septembre à 11:54

    un bel article

    quelque part ils échappent à la chasse impitoyable de l'homme mais d'un autre côté c'est l'homme qui veut tout ces changements en reproduisant

    l'homme est décidement  le plus grand prédateur qu'il puisse exister

    18
    Mercredi 22 Septembre à 22:49
    claudia

    Merci pour cet article, bien que je n'ai pas lu d'où venait ce changement. Les éléphants sont très intelligents, ils ont peut-être compris que pour leur survie il fallait qu'ils naissaient sans défense.

    19
    Lundi 27 Septembre à 17:29
    colettedc

    Merci du partage, Béa. Très intéressant. Bisous

    20
    Mardi 28 Septembre à 12:12

    C'est à suivre et surveiller la suite, les nouvelles naissances.

    21
    Mardi 28 Septembre à 16:57

    J'avais déjà entendu parler des éléphants sans défenses il y a je crois 3 ans. Dans l'article que je lisais l'auteur disait qu'il était stupéfiant de voir comme la nature s'adaptait pour faire face au braconnage, un véritable fléau concernant l'ivoire.

    22
    Vendredi 1er Octobre à 21:30
    Une fois de plus ...l’homme fait ses dégâts! Bises et bon we
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :