• Désobligeante (Jeu de lettres n°105)

    (Jeu de lettres n°105)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-105

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : DÉSOBLIGEANTE

    Nom commun - Voiture à cheval assez étroite et  inconfortable à seulement deux places (XVIII s )

    Avec les lettres proposées :

    faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots

    puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon  texte : (avec les mots trouvés en gras et en italique) : 

    Le baron Benoît  de Gantois, un noble  de haute lignée  belge  avait souvent la nostalgie  de sa terre natale. Il n'y avait que sa femme, une Gitane  qu'il avait rencontrée à Bandol, pour lui apporter un peu de gaieté. Il avait été envoûté par cette marchande ambulante, latine jusqu'au bout des ongles,  qui vendait de l'Aligot  cuisiné à l'ancienne et des beignets  fourrés aux pommes  digestes  et délicieux. Elle abattait de la besogne, conduisait son affaire avec doigté  et dansait le flamenco à merveille. Éloigné  de son berceau flamand, il vivait depuis plusieurs décennies  à Paris dans le XIIIe arrondissement près du quartier des teinturiers Gobelins  où  son  illustre et obsédant  ancêtre  avait travaillé. Brillant ébéniste, il avait dirigé l'un des ateliers de la manufacture royale sous Louis XIV. Il avait eu une idée géniale en aidant  à la conception des caisses en bois des chaises  de poste  qui assuraient un service mixte de courrier et de voyageurs. Les carrosses de diligences transportaient quatre, six, voire huit passagers. Selon la légende familiale, le digne notable  qui savait aussi jouer au petit soldat,  avait trouvé le moyen d'enlever  une élégante  demoiselle gantée  et chapeautée  comme toutes les jeunes filles mondaines, à bord d'une désobligeante. La chevauchée endiablée  ne fut guère appréciée  par Diane  qui ne se séparait jamais de son chien à la robe bringée beige, un Danois  de quatre-vingts kilos ! Serrées comme des sardines en boîtes, la bestiole  et la belle avaient chaviré lorsque la voiture à cheval avait terminée sa course folle dans la glaise  et le sable d'un étang. Revenue sur le plancher des vaches, la blonde donzelle, fluette comme un oiselet, avait bien vite succombé aux charmes du gentilhomme  téméraire, beau à damner une sainte. Elle n'avait point regretté d'avoir désobéi  à son ignoble et égoïste  père pour suivre son amoureux transi. Avec un Apollon de la gent  canine à ses côtés, elle allait pouvoir se pavaner suspendue au bras d'un Adonis Bénie  des Dieux, elle l'épousa sans délais


  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Mars à 04:04
    colettedc

    Bravo Béa ! Bon dimanche tout entier ! Bises

    2
    Dimanche 12 Mars à 06:54
    Séverine

    Bon dimanche Béa, je file me préparer pour mon salon.

    3
    Dimanche 12 Mars à 09:25

    bon dimanche

    4
    Dimanche 12 Mars à 09:34
    LADY MARIANNE

    en voilà une belle histoire ! un enlèvement digne des romans d'antan-
    j'aurais vouloir voir le chien et la brindille dans la désobligeante-
    bravo c'est bien joué !
    on va aller au mariage-
    bisous et bon dimanche-

    5
    Dimanche 12 Mars à 10:23
    Prunelle

    on voit bien que c'était une nuit de pleine lune, tu as passé la moitié de la nuit à jouer avec les mots ! ^^... j'aurais pu en faire autant .... bravo pour cette belle histoire ! 

    6
    Patrick Riot
    Dimanche 12 Mars à 10:25

    Bonjour ma très chère Cousinette Béa,

    L'histoire est d'une beauté tout aussi égale à cette jolie fée de ton conte. Me connaissant un peu... je crois que j'aurais été bienveillant vis à vis de cette Princesse qui n'existe que dans nos rêves. Décidément quelques soit nos origines, les rencontres se font dans des circonstances tellement imprévisibles que parfois nous pouvons penser que c'est une histoire sans fin... Les êtres humains qui aiment, ne peuvent pas un jour, croiser, un amour et pourtant il y a toujours un moment, une circonstance pour se VOIR !!!

    Les planètes ne se croisent pas mais avant le big bang, elles étaient toutes réunies en une.

    Depuis, l'une et l'autre sont solidaires, c'est à croire que même disparu de la planète terre, nous sommes encore sur une autre planète ou sur une étoile ...

    Je t'embrasse Béa et à bientôt !!!

    Patrick Riot

     

     

    7
    Dimanche 12 Mars à 10:31

    Bien bon moment de lecture 

    Le printemps s'éveille

    BON DIMANCHE 

    8
    Dimanche 12 Mars à 11:25

    Un texte savoureux qu'on croirait extrait d'un roman du 19ème siècle. Élégante satire sociale qui ferait honneur aux grands maîtres du classique, bravo Kimcat ! et un gros bisou pour ce dimanche.

    9
    Dimanche 12 Mars à 12:22

    Ah si ce n'est point un Pincher nain, ça craint dans une désobligeante, mais tout est bien qui... finit bien ,ouf, bises

    10
    Dimanche 12 Mars à 15:41

    un texte que j'aime beaucoup, la demoiselle épouse son beau chevalier!

    bon dimanche

    danièle

    11
    Dimanche 12 Mars à 17:30
    J'aime beaucoup cette histoire et bien sûr ils furent heureux et eurent beaucoup de damoiseaux et demoiselles!
    Bonne fin de dimanche Et bises.
    12
    Dimanche 12 Mars à 17:57

    Quelle belle histoire ! Un enlèvement et une romance !!!

    Bisous

    13
    Dimanche 12 Mars à 18:52

    Bravo Béa excellente façon de mettre la désobligeante en scène . 

    J'imagine le danois et la donzelle,  épique dans ce genre de véhicule .

    Bonne soirée 

    Bisous 

    14
    Lundi 13 Mars à 13:47

    Quel magnifique roman que voilà ! On s'y croirait !!!

    15
    Mercredi 15 Mars à 15:35

    Quelle aventure... être enlevée, course folle et se retrouver dans le sable d'un étang, quelle drôle de façon de faire sa cour et déclarer son amour mais il faut croire que cela a beaucoup plu à la frêle demoiselle puisqu'elle épousa son Roméo.  Une vie pleine d'aventures l'attend peut-être avec lui.

    Un grand bravo Béa pour ce nouveau texte.                                                              Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :