• Fidéjusseur (Jeu de lettres n°121)

    (Jeu de lettres n°121)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-121

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : FIDEJUSSEUR

    nom masculin ( terme juridique )- homme qui se porte caution pour une personne.

    Celui qui s’oblige à payer les dettes d’un autre.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon  texte  (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Le sieur Frédi  ne décolérait pas ! La sueur  dégoulinait de son visage cramoisi. Comment avait-il pu accepter d'aider financièrement cette Jessie  partie en Suède  y récolter du duvet d'eiders ? Il savait à l'avance qu'il serait remboursé  la semaine des quatre jeudis. Il aurait dû refuser  et se défier  de cette diseuse  de bons mots à deux balles, férue  de séries  télévisées à l'eau de rose. Selon ses dires, elle avait résidé  en Russie   afin d' y commercialiser des Jésus  de Lyon ! Pensez donc ! Elle avait juste réussi  son coup et l'avait roulé dans la farine ! Et lui pauvre andouille s'était laissé séduire  par cette fière  péronnelle rusée  comme un renard, avec ses cheveux frisés  comme un mouton, sa taille cambrée  et son fessier  dodu. Une femme fessue  l'avait toujours émoustillé. En s'imaginant qu'elle allait lui tomber dans les bras, il avait pris simplement ses désirs  pour des réalités. Il avait sans doute frisé  la catastrophe car il avait failli devenir son fidéjusseur ! Il devinait qu'il allait entamer  une guerre d'usure  pour une durée indéterminée et cela le mettait en furie. Il s'était juré  qu'on ne l'y rependrait plus. Il ne souhaitait pas être la risée  des bonnes gens...

     

    NB :  Les eiders sont de grands canards migrateurs marins. Leur duvet est recherché comme rembourrage de vêtements. Il était cueilli en Islande et au Groenland et l'est actuellement dans l'estuaire du Saint-Laurent au Québec. Les espèces survivantes vivent sous les latitudes tempérées de l'hémisphère nord, notamment sur les côtes scandinaves.  L'espèce est, hélas,  menacée.

    Les Jésus de Lyon sont de gros saucissons secs.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 2 Juillet à 03:32
    colettedc

    Défi tout à fait bien relevé, Béa ! Bravo et bon dimanche ! Bises♥

    2
    Dimanche 2 Juillet à 06:39

    Coucou... ah quand la personne qu'on aide financièrement est mauvaise payeuse...  inutile de s'engager, la raison doit l'emporter sur le coeur !!! Bises, jill winktongue

    3
    Dimanche 2 Juillet à 08:45
    LADY MARIANNE

    je connais les jésus saucissons-
    pas les duvets-
    une histoire rondement menée- fessue aussi lol !
    Frédi a frôlé la cata ! ouf -
    bravo pour ta belle imagination ! un histoire bien interressante-
    bisous et bon dimanche-

    4
    Dimanche 2 Juillet à 09:59
    covix

    Bonjour, 

    Un défi bien relevé, les Eiders nous sont précieux, quand au Jesus de Lyon, c'est un régal, qu'il soit cuit ou séché.

    Bonne journée

    Bises

    5
    Dimanche 2 Juillet à 10:20
    Séverine

    Difficile parfois de démêler le vrai du faux,  de faire confiance ou non. Enfin, là, vaut mieux se méfier !

    6
    Dimanche 2 Juillet à 11:31

    Je reviens après quelques jours de repos et je découvre ton superbe texte. Je ne connaissais pas le terme d'une femme fessue. Belle journée pour toi et gros bisous

    7
    Dimanche 2 Juillet à 13:20

    Ah ... trop de confiance , trop belle sans doute ..

    Je ne connaissais pas le terme.

    8
    Dimanche 2 Juillet à 17:47

    Un peu trop confiant Fredi , il vaut mieux ne pas se laisser guider par ses sens dans ces cas là . Les eiders sont tres beaux , c'est bien dommage qu'ils soient menacés .

    Bonne soirée 

    Bisous 

    9
    Lundi 3 Juillet à 10:11
    Cecile

    De jolis mots bien trouvés avec toutes ces lettres :-) Donc, maintenant, je sais que j'ai été moi aussi fidejusseur (féminin = fidejusseuse ?? haha). Je me suis faite avoir quand j'avais 20 ans, mais heureusement, j'avais calculé les "risques", la personne a fini par me rembourser presque la totalité, mais un collègue de l'époque s'était fait tourner la tête et avait carrément signé un retrait sur salaire !!!!

    Bises et belle semaine .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :