• Isicathamiya (Jeu de lettres n°233)

    (Jeu de lettres n°233)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-233

     Isicathamiya (Jeu de lettres n°233)

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : ISICATHAMIYA

    Style de chant a cappella, provenant des Zoulous d’Afrique du Sud,
    popularisé par Solomon Linda et sa chanson Mbube

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon petit texte (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Isaac  avait les abeilles. Cathy, qui mâchait  du chewing-gum, l'exaspérait. Elle avait beau ressembler à Laetitia Casta, elle était gracieuse comme un fagot d'épines et prenait la lune avec les dents. Non, pour ses beaux yeux, il ne compterait pas les étoiles. Il n'était pas chargé d'argent comme un crapaud de plumes. Il ne mangeait pas non plus des briques à la sauce caillou. Il était juste allé aux mûres sans crochet avec cette cousine de vendange rencontrée dans un bar, après un spectacle d'isicathamiya. Oui, il avait un petit coup dans le nez. Lui, le sobre professeur de maths ch'timi, qui aimait  les chats (surtout les siens, Sacha et Misti), les matchs  de tennis et qui dormait dans un hamac, s'était laissé séduire et aveuglé. Alors il allait faire un trou à la nuit à plein badin car il ne possédait ni yachts, ni lingots d'or susceptibles de l’intéresser...

     

    Signification des expressions truculentes : Avoir les abeilles (être énervé). Etre  gracieuse comme un fagot d'épines (râleuse, voire hargneuse). Prendre la lune avec les dents (faire preuve d'une audace à toute épreuve). Compter les étoiles (entreprendre quelque chose d'impossible). Etre chargé d'argent comme un crapaud de plumes (très pauvre). Manger des briques à la sauce caillou (vivre dans le dénuement). Aller aux mûres sans crochet (faire preuve d'imprudence). Cousine de vendange (femme qui se joint aux hommes pour boire). Faire un trou à la nuit (déguerpir). A plein badin (à toute allure).

    Mon texte en termes plus clairs :

    Isaac  était énervé. Cathy, qui mâchait  du chewing-gum, l'exaspérait. Elle avait beau ressembler à Laetitia Casta, elle était  hargneuse et faisait preuve d'une audace à toute épreuve. Non, pour ses beaux yeux, il n'entreprendrait pas quelque chose d'impossible. Il n'était pas très pauvre. Il ne vivait pas non plus  dans le dénuement. Il avait juste fait preuve d'imprudence, après un spectacle  d'isicathamiya, avec cette femme rencontrée dans un bar, qui se joignait aux hommes pour boire. Oui, il avait un petit coup dans le nez. Lui, le sobre professeur de maths ch'timi, qui aimait  les chats (surtout les siens, Sacha  et Misti), les matchs  de tennis et qui dormait dans un hamac, s'était laissé séduire et aveuglé. Alors il allait déguerpir à toute allure car il ne possédait ni yachts, ni lingots d'or susceptibles de l’intéresser...


  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Septembre à 01:33
    colettedc

    Bravo Béa !

    Défi magnifiquement relevé !

    Bon dimanche,

    Bises♥

    2
    Dimanche 22 Septembre à 09:25

    Ahah! J'adore les expressions du premier texte! 

    Bon dimanche et bises.

    3
    Dimanche 22 Septembre à 09:25
    LADY MARIANNE

    tu as bien travaillé !!  quel travail ! bravo !
    gros bisous et bon dimanche-

    4
    Dimanche 22 Septembre à 09:34
    cristine
    Un bon texte, bravo.
    Bon dimanche
    5
    Dimanche 22 Septembre à 09:43

    Ouh lal, c'est un mot  pas possible, chat !

    Bon dimanche

    6
    Dimanche 22 Septembre à 10:23

    J'ai été décontenancée par ton premier texte, je n'y comprenais pas grand chose avant de lire la suite et tes explications.
    Je ne connaissais que la première expression, pour les autres il s'agit d'une découverte.
    Pas évident de former des mots avec ces lettres, chapeau bas.
    Bon dimanche
    Bises 

    7
    Dimanche 22 Septembre à 17:28

    Ben je ne connaissais pas cette expression... avoir les abeilles !  Rencontre d'un soir, à suivre ou pas, mieux vaut laisser parler sa raison... bises, JB

    8
    Dimanche 22 Septembre à 17:58
    yvette/

    Ah ! je ne connaissais pas du tout cette expression "avoir les abeilles". Je vais ajouter ça à mon vocabulaire, pas de patois nantais mais dans mon vocabulaire courant, je vais voir la tête des gens en face de moi.

    "Les briques à la sauce cailloux", là, mon père l'employait souvent!

    "A plein badin", j'ai entendu ça. Ici c'est " à tout'berzingue " c'est moins élégant !

    Super ce texte avec ces expressions, j'ai un très gros livre là-dessus, c'est très intéressant, rien à voir avec le patois.

    Bises Béa!

    9
    Dimanche 22 Septembre à 18:03

    C'est excellent Béa merci pour toutes les expressions expliquées , il y en a un bon paquet que je ne connaissais pas . Décidément ce petit jeu de lettres est vraiment une source de découvertes en tout genre .

    Bonne soirée 

    Bises 

    10
    Dimanche 22 Septembre à 18:44
    bonsoir je suis nouvelle sur la blog sphère superbe ton blog et c 'est une habitude ses jeux de mots a très bientot et bonne soirée
    11
    Dimanche 22 Septembre à 20:38
    Dani & ses Chats (P)

    Quel mot ;-)

    Dur à prononcer non ?

    Bisous 

    12
    Mardi 24 Septembre à 18:05

    Alors là, chapeau bas, mon amie ! Ton texte est excellent, dans les deux versions :). Et merci pour toutes ces expressions très imagées que tu nous fais connaître. 

    Bisous

    13
    Dimanche 29 Septembre à 16:21

    Merci et bravo pour ton texte recherché. J'ai appris pas mal de choses aujourd'hui. Bises.

    14
    Mardi 1er Octobre à 12:44

    Que de nouvelles expressions tu nous offres.  D'où viennent-elles?  Merci pour les traductions qui aident à comprendre ton 1er texte.

    Bravo et bises du mardi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :