• L'Albatros hurleur

    L'Albatros hurleur

                                         Albatros hurleur -Wikipedia

    L'Albatros hurleur,  également appelé Grand Albatros, est le plus grand et le plus lourd représentant des albatros ; c'est aussi le premier à avoir été décrit.

    L'Albatros de Tristan, l'Albatros des Antipodes et l'Albatros d'Amsterdam sont parfois considérés comme des sous-espèces de l'Albatros hurleur.

    Cette espèce est actuellement menacée par la pêche à la palangre, comme beaucoup d'espèces d'oiseaux marins dans les océans du Sud.

    L'Albatros hurleur a la plus grande envergure de tous les oiseaux, avec une moyenne de 3,10 m (de 2,5 m à 3,5 m généralement) ; certains individus atteignent jusqu'à 3,70 m d'envergure. La longueur du corps varie de 1,10 à 1,35 m, les femelles étant légèrement plus petites que les mâles. Le poids varie entre 6 et 12 kg (8 kg en moyenne).

    Les adultes ont le corps principalement blanc, et les plumes de couverture des ailes blanches au niveau des épaules avec les rémiges noirâtres. Le reste de l'aile est noirâtre, avec quelques taches blanches éparses plus ou moins importantes. Les plumes de la queue (rectrices) sont finement bordées de noir. Le bec et les pattes sont roses et les paupières sont blanches. Le bec peut atteindre 18 cm de long.

    L'Albatros hurleur utilise la grande surface portante de ses ailes pour planer sans effort sur le vent, même lorsque ce dernier dépasse 160 km/h. Les albatros ont en effet une astuce pour planer constamment : des tendons qui bloquent les articulations de leurs ailes, leur permettant ainsi d'économiser leur énergie. Ils peuvent ainsi voyager fort loin : un individu aurait parcouru 6 000 km en 12 jours.

    C'est un nageur et un plongeur médiocre (ses plongées sont courtes et peu profondes).

    À terre, ses déplacements sont très gauches ; il lui arrive de se marcher sur les palmures, de trébucher et de chuter. Les atterrissages sont eux aussi problématiques et s'achèvent parfois par une lourde chute suivie de quelques tonneaux.

    Il se nourrit essentiellement de céphalopodes (calmars en majorité), mais aussi de poissons, de crustacés, de mollusques, de charognes ou de déchets de pêche rejetés par les bateaux.

    La reproduction n'est effective qu'après la constitution d'un couple, qui reste uni jusqu'à la mort, processus qui nécessite plusieurs années de parades nuptiales élaborées.

    (Source Wikipedia)

    Vous souhaitez vous documenter davantage c'est ici


  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Avril à 06:19

    Il a une sacrée voilure 

    Merci pour cet article 

    Que ton sam'di soit agréable 

    2
    Samedi 8 Avril à 06:23

    Superbe oiseau, en effet. Je pense au poème de Baudelaire

    3
    Samedi 8 Avril à 08:26

    magnifique cet oiseau en plein vol ! bonne journée

    4
    Samedi 8 Avril à 09:09
    Séverine

    Superbe cette image d'albatros en plein vol.

    5
    Samedi 8 Avril à 10:01

    Il est magnifique ma Béa.

    Bises et bon samedi

    6
    Evy
    Samedi 8 Avril à 15:40

    Magnifique ma Béa bonne journée bisous

    7
    blandine
    Samedi 8 Avril à 16:16

    Bel oiseau de grande envergure  Béa, il faut savoir les suivre des yeux  et admirer leur souplesse quand ils se laissent porter par le vent . Merci pour cet apprentissage du jour. bises xxx

    8
    Samedi 8 Avril à 16:45

    Toujours l'Albatros me ramène à ces vers de Baudelaire...ce poème que j'aime..

    Mam Baudelaire  aun de ses petits qui se nomme Albatros! Les 3 autres étant Fleur,Cygne et Rêve issus de l'écriture de Baudelaire aussi...

    Merci de ta culture que tu nous ais partager..

    Tendresse

    9
    Samedi 8 Avril à 19:51
    colettedc

    Magnifique oiseau ! Merci du partage Béa ! Bonne soirée ! Bises♥

    10
    Samedi 8 Avril à 23:29

    Un oiseau magnifique yes. C'est tout de même malheureux, toutes ces espèces menacées frown.

    Merci pour cet article très intéressant.

    Belle soirée à toi, mon amie.

    Bisous,

    Martine

    11
    Samedi 8 Avril à 23:42

    Il est beau et l'on peu dire qu'il en impose.

    Gros bisous ma Béa

    ta Chantaloup

    12
    Dimanche 9 Avril à 06:54
    Ecrimagine
    Il est en effet vraiment très triste de savoir combien d'animaux sont sur la liste rouge des espèces menacées de disparition
    13
    Dimanche 9 Avril à 19:34

    Magnifique et imposant oiseau.  Comme j'aimerai pouvoir m'évader en volant comme lui.

    Bizz

    14
    Dimanche 9 Avril à 19:43

    Complément du commentaire d'Ecrimagine :

    c'est vrai étalement que leur si belle et grande envegure leur pose quelques soucis lorsqu'il faut décoller, c'est un peu à cause de ça qu'ils préfèrent planer durant de longues heures car ils savent que redecoller de la mer est encore plus difficile que de se laisser choir de la hauteur d'une falaise. Merci pour ces articles ornitho. Bisous et bon dimanche..ps. merci également pour tes nombreux commentaires sur mon blog 

    15
    Poupette
    Dimanche 9 Avril à 21:21

    Son envergure est impressionnante !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :