• L'arbre et la forêt

    L'arbre et la forêt

                                         Photo : Jean-Louis Schmitt 

    Je partage le bel article de Jean-Louis que vous pouvez retrouver ici

    Nature ici ailleurs

    La Nature ignorée, violentée, exploitée, bafouée par homo economicus se meurt. Par excellence, la forêt, église verte, est le milieu naturel originel. Selon des études menées par une université américaine, la Terre porterait encore trois mille milliards d’arbres, ce qui est sans doute un ordre de grandeur ! Mais selon ces études, le grand nuisible, en douze mille ans et depuis l’émergence de l’agriculture, a fait disparaître la moitié des arbres de la terre…

    Autre donnée scientifique, la moitié des arbres de la planète peuplent les zones tropicales où ils sont massivement abattus au profit de l’agro-productivisme, notamment au Brésil présidé par le réactionnaire Bolsonaro, agent de son lobby agricole. Et en France, quels sont les ravages de l’exploitation frénétique ?

    Les autorités anesthésient l’opinion en soutenant que tout va bien et que la surface forestière ne cesse de croître : dix-sept millions d’hectares à ce jour, alors qu’elle n'était que de sept millions d’hectares au début du 19ème siècle. Malgré le bétonnage de l’équivalent d’un département tous les sept ans en France, la superficie boisée augmente. Merci à la FNSEA dont la politique ultra-productiviste, consommatrice de poisons divers et variés, amatrice d’usines à viande et à œufs, tue les paysans et concentre les productions végétales et animales en abandonnant les secteurs moins rentables.

    Oui, la surface arborée augmente mais la forêt disparaît.

    Paradoxe ? C’est qu’une forêt n’est pas une usine à bois, une plantation d’arbres homogènes, tous de la même espèce, bombes à retardement pour les explosions d’invasions d’agents pathogènes : virus, bactéries, champignons, insectes. Pour faire du profit, certains forestiers promeuvent des champs de résineux dont ils attendent un rendement sur une période de trente ans. Ces plantations vulnérables d’arbres de « rapport » ne sont pas des forêts. La forêt implique la diversité végétale, des sortes d’arbres et d’arbustes favorables à la faune et à l’ensemble de la biodiversité. Pour la Nature, les vieux arbres offrent des abris irremplaçables pour nombre d’animaux : petits mammifères, oiseaux cavernicoles, chauves-souris.

    Certains « élus locaux » se piquent d’écologie en radotant : le bois est une excellente énergie renouvelable et nous créons de grandes chaudières collectives brûlant le bois des forêts locales. De tels usages aboutissent à l’anéantissement de tout couvert forestier en quelques décennies dans une région victime de ces infrastructures. Energie renouvelable, oui, mais il faut près d’un siècle pour faire une vraie forêt. Pour créer une forêt primaire, il faudrait laisser en évolution libre une superficie de plusieurs centaines d’hectares pendant huit cents ans. Donc, dépêchons-nous, il est urgent d’agir.

    La forêt régule le climat, mais les arbres sont victimes des sécheresses générées par la crise climatique. Faut-il intervenir ? Oui, mais en respectant des critères éthiques et scientifiques. Par exemple, il est souhaitable d’introduire des chênes méditerranéens dans des forêts plus septentrionales pour permettre des hybridations végétales et l’émergence de descendances plus résistantes au manque d’eau en été. Mais que savent les politiques et gouvernants des sciences de la Nature ? Rien. Ce sont des banquiers, des affairistes, des agents des milieux financiers.

    L’actuel président, brillant communicant, après avoir invoqué solennellement l’écologie nomme à l’environnement des ministres issus du monde du commerce, des assurances, de l’industrie, femmes d’affaires qui n’ont jamais manifesté un grand intérêt pour la biologie, l’éthologie, la botanique, la génétique, ni par leurs formations, ni par les centres d’intérêts militants. Un bon communicant doit déclamer sa foi d’autant plus fort qu’il n’en a pas !

    En macronie, rien n’est écologique.

    Ni la faune, ni la flore, ni les milieux naturels ne seront à l’abri des agressions des tueurs, des cupides, des prévaricateurs. Mais l’opinion l’ignore et il y a encore des gens pour croire à la parole des gouvernants ! Qu’il est donc facile de duper les hommes !

    Gérard Charollois/Convention Vie et Nature


  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Juin à 04:17
    colettedc

    Merci pour cet autre intéressant partage, Béa et bonne semaine ! Bisous

    2
    Lundi 20 Juin à 06:31

    Par ici, la forêt sauvage reprend le dessus par désertification des terres exploitées ou entretenues. Après il ne faut malheureusement compter sur aucune formation politique (je dis bien aucune) pour avoir une action efficace pour protéger les milieux naturels,...

    3
    Lundi 20 Juin à 06:54

    Je suis en total accord...Il faut dire et diffuser tout cela ! Les belles paroles, tous les blablas perso je n'y crois plus, face à l'argent, la nature et l'écologie ne compte pas pour nos dirigeants. Bisous et une douce semaine

    4
    Lundi 20 Juin à 07:14

    Bonjour Béa hélas nos forêts sont malmenée, ici on laisse un peu aller l'entretien des arbres beaucoup sont malades, d'autres menacent de tomber et ceux qui sont tombés ont les laisse ainsi! L'homme et son avidité de se faire de l'argent sans faire attention à la nature, déboisent partout!! Bonne journée bisous

    5
    Lundi 20 Juin à 07:23

    Nous cumulons les comportements désastreux sur bien des points, et je suis bien d'accord, en macronie, rien n'est écologique ni pour la flore ni pour la faune. 
    Et puis les décisions qui sont prises le sont à l'encontre des particuliers mais préservent les plus gros pollueurs, parce qu'au nom de la croissance, ceux là, il ne faut pas les ennuyer.
    Il y aurait tant à dire sur le sujet.
    Bises et bonne journée Béa. Merci pour le partage de cet excellent mais bien triste article.

    6
    Lundi 20 Juin à 08:07

    Bonjour Kim merci pour le partage de cet article. J'adore les balades en forêt Bisous bon Lundi  MTH

    7
    Lundi 20 Juin à 08:30

    voilà un bel article, j'avoue que je suis désolée de voir comment sont traitées les forêts et la nature en général. bises.celine

    8
    Lundi 20 Juin à 11:00

    Ah non la Macronie n'est pas écologique. Et en gestion forestière encore moins. Hormis qu'elle cherche à privatiser l'ONF, elle vend les grandes forêts domaniales. Et qui seront les plus offrants ? Les grands marchands de bois qui vont les exploiter et vendre les billes à la Chine grande consommatrice et qui mettra le prix. 

    La forêt se meurt. J'essaye d'en créer une chez moi.  J'ai fait planter quelques essences prétendues locales mais ça n'a rien donné de bon. Alors je récupère les rejets qui poussent spontanément ça et là. Je laisse les ronces s'installer parce qu'elles permettent à des semis de pousser spontanément.  Les geais et les écureuils me plantent des glands et j'ai des jeunes chênes partout. Le terrain étant humide, les  aulnes et érables champêtres se sèment seuls. Je repique quelques bouleux qui se sont semés sur la voie ferrée proche avant qu'ils ne soient coupés par les cheminots.  L'aubépine, la viorne, les noisetiers, les merisiers et les prunus padus se sont installés aussi.  Une forêt se créé doucement, que je ne verrai jamais mais que d'autres, je l'espère, pourront voir. 

    Bonne journée Béa 

      • Lundi 20 Juin à 14:02

        Grand bravo d'essayer de créer une forêt chez toi. Merci pour ton long et éloquent commentaire. Tu récupères et tu repiques... Tu laisses pousser spontanément, tu laisses les ronces... Je suis admiratives de ta belle initiative...

        Bises du lundi Brigitte

    9
    Lundi 20 Juin à 11:50

    Je ne crois pas que les autorités "anesthésient l'opinion", mais plutôt que chacun fait ce qu'il peut du mieux qu'il peut. Notamment notre actuel président qui n'a pas tant les mains libres qu'on nous le fait croire ; et qui a fort à faire pour contrer les attaques virulentes et totalement irréalistes de ses opposants.

    10
    Lundi 20 Juin à 13:05

    Très bel et intéressant article, j'adore les arbres, bisous !

    Bonne Semaine Et Bon Lundi, Les Ami(e)s - améthyste

      • Lundi 20 Juin à 13:55

        Merci pour ton lundi ensoleillé

        Biz

    11
    Lundi 20 Juin à 14:17

    Bonjour Béa,

    Au nom de la croissance on fait du n'importe quoi. J'aimerais aider et faire de mon mieux. Une petite goutte d'eau dans l'océan.

    En France nous avons encore de très belles forêts mais il y a bien des Pays plus au Sud qui coupent pour planter et faire du rendement.

    Tu vois pas exemple les avocats. Enfants nous en mangions en hiver et peu. C'était une entrée de fête. Aujourd'hui, tu trouves ces fruits toute l'année.

    Puis nous sommes trop nombreux sur terre à nourrir. Douce journée. Bises

    12
    Lundi 20 Juin à 14:24
    Floralie

    Bonjour ma douce Béa,

    Merci pour ce magnifique article, j'adore les arbres, bonne semaine ma douce Béa

    Gros bisous et à bientôt !

    13
    Lundi 20 Juin à 16:50
    marine D

    Quand je pense aux forêts décimées par les hommes, par le feu, ces animaux qui disparaissent, notre planète est tellement en danger, en effet !

    Plus ça va plus ça me fait mal, c'est si difficile à concevoir... Ca me navre de plus en plus !

    Tu n'as pas besoin de remettre ton url chez moi Béa, tu signes Kimcat et je te retrouve dans ma liste, et j'ai la modération de commentaires ce qui explique que tu ne vois pas ton com, pas de souci

    Marine D

    14
    Lundi 20 Juin à 18:05

    Tout est dit! Et bien dit. Hélas!

    Bises Béa 

    15
    Lundi 20 Juin à 18:14

    Une belle étude sur les forêts qui malheureusement se restreignent de plus en plus et encore une fois , comme pour le reste de la nature,  l'attitude de l'homme y est pour beaucoup  ... Et pourtant elles nous apportent tant de sérénité ... Je te souhaite une agréable semaine Béa qui devrait être moins chaude que celle que nous venons de supporter ! Bisous ch'tis ! Nicole

    16
    Lundi 20 Juin à 18:32

    Bonsoir Béa. Je partage cette opinion : la forêt est primordiale, une forêt diversifiée, que l'on ne rase pas tous les 30 ans. Bonne soirée et bisous

    17
    Mardi 21 Juin à 08:18

    Bel article de Jean-Louis que tu as eu raison de partager.

    Je suis également son blog très diversifié sur la faune et la flore.

    Bonne journée.

    Bises

    18
    Mercredi 22 Juin à 18:48

    Bonjour Béa, c'est un très beau texte que tu nous offres là, malheureusement, l'écologie ne peut en aucun cas être un mouvement politique. Chaque président de chaque pays devrait en premier lieu respecter la Terre et ses peuples, nous n'avons que des gens qui font de l'écologie un fond de commerce, on nous culpabilise sur des détails sans parler de réalités plus "élevées", tout n'est qu'argent argent argent... Difficile tout cela...

    Je suis contente que tu aies acheté le hors série Télérama sur Rosa Bonheur, bonne lecture et douce soirée.    brigitte

    19
    Mercredi 22 Juin à 20:18
    claudia

    Malheureusement avec les résultats des élections, la planète est en danger :-(

    20
    Vendredi 24 Juin à 17:06

    Merci Béa pour cet article très intéressant.

    Bizz

    21
    Dimanche 26 Juin à 15:35

    Pas facile de savoir quand on est manipulé par certaines infos. Dans mon enfance, dans le Nord, nous allions les dimanches dans la forêt de Mormal. C'était dans les années 50 et 60. Et maintenant c'est un désastre car des engins coupent à tout va. Rien ne va plus... le profit commande.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :