• L'Eider à duvet

    L'Eider à duvet

                                Photo Wikipedia Eider à duvet mâle

    A la suite de mon jeu-de-lettres d'hier voici un article sur l'eider à duvet.

    L'Eider à duvet est une espèce de canards plongeurs marins de la famille des anatidés. Le mot Eider  provient de l'anglais, de l'allemand, de l'islandais, du néerlandais et du danois ederdunn   « eider à duvet », et son nom italien, edredone, rappelle l'édredon fait de duvet de plumes.  C'est un canard aux formes massives de 50 à 71 cm de long avec une envergure de 80 à 108 cm, pesant entre 1 200 et 2 800 g.  Le mâle a une calotte noire sur la tête, une nuque et les côtés du cou vert olive, des joues blanches. Le ventre, les flancs et la queue sont noirs, le dos est blanc et la poitrine légèrement rosée. Les ailes sont noires et blanches. Son plumage éclipse est presque entièrement noir. La femelle est brun foncé barré de noir. Elle ressemble à la femelle du canard colvert, mais on peut la distinguer par sa taille beaucoup plus importante.

    En Europe, il vit dans l'hémisphère Nord, à la limite de la banquise. Il niche sur les côtes de l'océan Atlantique Nord et de la mer du Nord, de la Scandinavie à l'Islande. Récemment, des cas de nidification ont été répertoriés plus au sud, et même à l'intérieur du continent en Suisse. L'Eider hiverne principalement sur les côtes de l'Atlantique, en plus petit nombre sur les grands lacs de l'intérieur.

    L'été au Québec, on retrouve l'Eider à duvet dans une douzaine d'aires de nidification, notamment sur les îles du Bas Saint-Laurent : l'Île aux Basques et l'Île aux Pommes, deux refuges d'oiseaux de la région de Trois-Pistoles et ainsi que plusieurs autres.

    L'eider à duvet préfère les côtes maritimes rocheuses ou sablonneuses. En hiver, on peut le rencontrer sur les fleuves et les lacs d'eau douce. C'est un oiseau qui se regroupe en troupes nombreuses, de 10 à 1 000 oiseaux. Contrairement aux autres canards, il alterne le vol battu et le vol plané. C'est un excellent plongeur. Il plonge plus d'une minute et peut s'enfoncer jusqu'à 25 mètres. Il pêche principalement les crustacés et les mollusques.

    La femelle pond une couvée par an de 4 à 6 œufs en mai-juin. Le nid est près de l'eau sur le sable ou dans les rochers, éventuellement protégé par la végétation. Il est fait du duvet de la femelle. Celui-ci est utilisé depuis longtemps par les peuples vivant dans le grand nord. Il est récolté dans les nids après le départ des petits. Il est utilisé pour confectionner des vêtements chauds et des édredons, nom issu de l'anglais « eider down », « duvet d'eider ». Considéré comme le nec plus ultra  pour le garnissage des couettes, le prix de ce duvet est très élevé – une couette de 140 X 200 cm coûte dans les 4 000 euros (prix en 2011)

    (Source Wikipedia)

    NB : Le plumage éclipse désigne le plumage que présentent les oiseaux mâles en dehors de la période de reproduction.


  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Juillet à 06:35

    très intéressant ! bon lundi

    2
    Lundi 3 Juillet à 07:14

    Oh, merci pour cette découverte , très bel oiseau, bien intéressant.

    3
    Lundi 3 Juillet à 07:37
    Séverine

    Belle bête, merci, je ne connaissais pas.

    4
    Lundi 3 Juillet à 14:45

    Une belle mise en renseignements sur ce canard qui nous laisse ses plumes. Gros bisous, Béa, et superbe journée

    5
    Lundi 3 Juillet à 16:51

    Bonsoir Béa,

    Une découverte pour moi, je ne connaissais pas du tout ce canard !

    Passe une bonne soirée, bises, Véronique

    Aucun texte alternatif disponible.

    6
    Lundi 3 Juillet à 20:34
    colettedc

    Magnifique oiseau !!! Bonne soirée Béa ! Bisous♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :