• L'hibernation du hérisson (8)

    L'hibernation du hérisson

    Hérisson en plein sommeil. 

    Le hérisson d’Europe doit faire face aux rigueurs de l’hiver tandis que ses cousins des régions chaudes doivent lutter contre la chaleur.
    Le premier hiberne en construisant un nid de feuilles étanche et isotherme. Les seconds estivent en creusant des terriers.
    Les espèces des régions chaudes ont des oreilles aux pavillons plus développés qui leur servent à réguler leur température interne.

    Dès que le froid arrive, le hérisson commence à transporter dans sa gueule les feuillages. Il les empile en un tas d’une dizaine de centimètres d’épaisseur puis en creuse l’intérieur afin d’obtenir un logement auquel il accède par un petit tunnel.
    L’espace privatif est tapissé d’une épaisse couche de feuilles.

    Pour ce long sommeil, le hérisson abaisse la température de son corps de 30°C à 10°C. Ce processus exige un ralentissement des fonctions vitales. Les battements cardiaques passent de 180 à 20 à la minute et la respiration se ralentit à tel point que deux minutes peuvent s’écouler entre chaque respiration.

    La source d’énergie qui permet au métabolisme de fonctionner provient des masses graisseuses accumulées durant les beaux jours. On l’appelle la « graisse blanche ».

    L’isolation thermique du nid est parfaite. Qu’il fasse 10°C au-dessus ou en dessous de zéro, la température restera entre 1°C et 5°C.

    Si l’animal désire se réveiller, il utilise une autre réserve d’anergie : la graisse brune. Concentrée sous l’épiderme autour des épaules du hérisson, elle est utilisée comme combustible de secours en permettant à l’animal de se réchauffer en 3 ou 4 heures.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Septembre à 09:05

    Ils ne vont pas tarder à se mettre en position "hiver"

    2
    Jeudi 27 Septembre à 09:41

    Article intéressant, merci.
    Bonne journée Béa

    3
    morel
    Jeudi 27 Septembre à 09:58

    Que tout cela est bien fait!... <3

    4
    Viviane
    Jeudi 27 Septembre à 10:23

    Béa,

    La prochaine fois que je rencontre Monsieur Hérisson, je lui demanderais comment il fait pour stoker des réserves de graisse pour ne pas avoir froid !!!

    "Je suis frileux" !!!

    Bises !!!

     

    5
    Jeudi 27 Septembre à 14:58
    Renée

    L'hibernation va sans doute être retardée cette année il fait encore bien chaud en journée....Fabuleux ce qu'ils font n'empêche. Bisous

    6
    Jeudi 27 Septembre à 17:04

    Bonsoir Béa,

    J'en apprend des choses sur les hérissons grâce à toi. Ils vont bientôt hiberner … dans un sens je les envie, j'ai horreur de l'hiver !

    Bonne soirée, grosses bises, Véronique

    7
    Jeudi 27 Septembre à 18:14

    Merci pour tous ces renseignements sur les hérisson s, je ne connaissais pas les deux types de graisse .

    Bises 

    8
    Jeudi 27 Septembre à 18:41

    Il fait encore bon, ils doivent se promener encore ...

    9
    Jeudi 27 Septembre à 20:35

    Je laisse toujours un petit tas  de branchages et de feuilles mortes au fond du jardin, au cas où .
    Bises Béa

    10
    Evy
    Jeudi 27 Septembre à 22:58

    Un peu comme les ours merci pour le partage bonne soirée et douce nuit bisous

    11
    Vendredi 28 Septembre à 03:52
    colettedc

    J'apprends, Béa ! Merci beaucoup à toi ! Bisous♥

    12
    Vendredi 28 Septembre à 07:09

    Ce sont des animaux que j'adore. Je pense que chez nous, ils ne vont pas encore hiberner...Merci pour ton reportage si complet que j'ai lu avec plaisir même si parfois je ne t'ai pas mis de com :) bisous

    13
    maîtresse Poupette
    Samedi 29 Septembre à 00:37

    Oui mais parfois, les jeunes hérisson se font " surprendre " pas l'arrivée de l'hiver et risquent de ne pas survivre au froid.

    14
    Lundi 1er Octobre à 21:41

    je ne savais pas qu'ils hibernaient Bonne soirée Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :