• La dernière lettre d'Anne Bert

    Le 8 septembre, sur mon blog :

     Fin-de-vie-d-Anne-Bert

    Le JDD  publie à titre posthume la lettre ouverte d'Anne Bert, euthanasiée lundi matin dans un hôpital belge. Elle souffrait d'une maladie dégénérative incurable et défendait la liberté de "choisir sa fin de vie", souhaitant faire évoluer la législation en France.

    Sa lettre touchante est à lire  ici

     

     Site internet : http://michelpepe.com

     Reposez en paix, Anne !


  • Commentaires

    1
    Josiane
    Mardi 3 Octobre à 00:28

    J'avais regardé son interview, je suis d'accord avec son choix mais moche d'être obligé d'avoir des sous pour pouvoir aller à l'étranger pour finir dignement.

    Bises.

    2
    Mardi 3 Octobre à 04:59
    colettedc

    Aussi j'avais regardé l'interview, Béa !

    Bon mardi !

    Bises♥

    3
    Mardi 3 Octobre à 06:50

    je te souhaite une belle journée

    4
    Mardi 3 Octobre à 06:58
    Séverine

    J'en parlais encore il y a peu. Dommage de devoir aller si loin pour un tel acte.

    5
    Mardi 3 Octobre à 08:13

    Je l'avais lue. Je l'ai relue, elle me touche beaucoup

    6
    Mardi 3 Octobre à 08:38

    Oui, une personne courageuse.

    7
    Mardi 3 Octobre à 08:41

    Il est tant que la France se mette à la page sur ce sujet douloureux.

    Bises et bon mardi

    8
    Mardi 3 Octobre à 10:40

    C'est un sujet tellement douloureux,tellement difficile de savoir quand est la fin...de savoir quelles seront les dérives tant on souhaite aussi dans notre société se "débarrasser" des gens âgés,invalides...Là bien sûr l'histoire est bien autre...mais on sait ce que dont l'être humain est capable  alors je ne sais jamais me prononcer sur ce sujet bien que je sache que moi j'aimerais partir avant cela si cela arrivait..avoir la force avant de partir loin là O mourir dans la montagne...

    Belle journée et merci de ton partage

    9
    Mardi 3 Octobre à 10:56
    danielle

    je viens de lire cette lettre, et cela me fait bizarre, comme si j'outrepassais mes droits; mais je comprends bien que c'est ce qu'elle a voulu. je pensais que la loi était respectée et qu'elle permettait de finir sa vie sans souffrance inutile.  personnellement, sans doute mal informée? je me dis que légiférer sur ce qui est un choix personnel est quelque chose qu'on pourrait éviter, que cela relève de la sphère privée, en prévoyant bien sûr d'écrire ses dernières volontés pour "mettre à l'abri" celle ou celui qui aura donné son aide; finalement, je reviens peut-être à ce que demande Anne Bert? en tout cas je vais diffuser ce lien autour de moi, mais pas sûre que tous veuillent bien y réfléchir...

    10
    Mardi 3 Octobre à 10:58
    danielle

    et je n'aime pas cette formule " a été euthanasiée" comme si c'était subi.

    11
    Mardi 3 Octobre à 17:11

    Un sujet bien difficile et comme Chamois e, en cas d'euthanasie légale , je redoute les dérives . Mais c'est sûr que la loi française doit évoluer quand il s'agit de personnes saines d'esprit qui le demandent pour elle-même face à une maladie incurable et douloureuse . Mais c'est une question bien délicate .

    Bises Béa . 

    12
    Mardi 3 Octobre à 20:31
    LADY MARIANNE

    pauvre femme obligée d'aller loin de chez elle -
    cependant, je trouve ce procédé "glauque "  -
    je préférerais me suicider --- moi même -
    chacun son choix- Paix à son âme-

    13
    Mercredi 4 Octobre à 23:34

    Je suis toujours les bras ballants devant la lenteur et le retard de la France pour des décisions pourtant si évidentes ... Nous sommes vraiment à la ramasse. Je suis pour le choix du patient qui veux partir dans la dignité et ne pas souffrir !

    Peut-être qu'un jour il y aura un sursaut des dirigeants de notre beau pays ... On a le droit d'y croire ...

    Bravo à cette personne et je vais acheter son livre.

    Merci pour cet article ma Béa.

    Gros bisous

    ta Chantaloup

    14
    Vendredi 6 Octobre à 15:07

    Quand on sait ce qu'est la SLA , les souffrances qu'elle provoque l'enfermement progressif dans un corps paralysé  , il me semble urgent de répondre au choix légitime des personnes atteintes de finir dignement .

     

    15
    Dimanche 8 Octobre à 18:23

    Coucou,

    C'est un sujet à encadrer, mais à "libérer"...En disant que tu es pour l'euthanasie, tu choques souvent...

    Mais à quoi rester dans la souffrance, parfois en n'étant plus vraiment là?

    Plus facile à dire qu'à faire, mais partir dignement, si c'est la dernière chose que l'on puisse faire...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :