• Le deuil envers nos animaux

    Le deuil envers nos animaux

                       Ces-animaux-qui-nous-parlent/Babelio

    Pour Pénélope Bonnaud, le processus de deuil ne devrait pas être réservé qu’à l’égard d’autres êtres humains. Souvent considéré comme d’une importance moindre dans notre société, le deuil envers nos animaux a pourtant une importance capitale...

    Très souvent incompris des autres, le deuil de l'animal plonge la personne dans une profonde solitude. Ce que j’entends régulièrement est « Je ne peux pas en parler au travail, ni même en famille, personne ne comprendrait pourquoi je pleure, on me dirait d'en acheter un autre, que ce n'était qu'un animal ». Étant donné la place que les animaux occupent à nos côtés, l'empreinte qu'ils laissent sur nos vies est devenue considérable. Ainsi, de toute évidence, il serait important de reconsidérer le deuil de l'animal dans notre société...

    La suite est  ici

    Extrait du livre de Pénélope Bonnaud, Ces animaux qui nous parlent : les incroyables messages de nos compagnons de vie, First éditions, 2018 

    Résumé du livre ici : Babelio/P.Bonnaud-Ces-animaux-qui-nous-parlent


  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Juillet à 06:00
    Cecile
    Oh oui, le deuil des animaux est aussi important pour ceux et celles qui ne considèrent pas leur animal comme une simple bête de compagnie.
    Vicky n'est pas en forme et je me refuse à penser à l'aider si vite après avoir aidé Chouna... pas la même chose, moins "visible", moins de souffrance apparente chez elle... comment prendre cette décision quand votre chat mange bien et vous fait plein de câlins ?
    2
    Jeudi 26 Juillet à 06:48

    sûrement intéressant ! bonne journée

    3
    Jeudi 26 Juillet à 07:03

    Comme tout deuil, c'est un processus très long et très personnel.

    Chacun le "gère" avec son caractère, plus ou moins réservé.

    En tout cas ici ce sont des douleurs qui restent enfouies et qui ne s'éteignent jamais.

    4
    Jeudi 26 Juillet à 07:06

    Ces réflexions, tous ceux qui ont des animaux les ont entendues, c'est affligeant. Contrairement aux humains, nos animaux ne nous trahissent pas, ne nous mentent pas, ne portent pas de masque, ne nous blessent jamais et nous apportent tellement. Perdre un animal n'a vraiment rien d'anodin.
    Mais pour beaucoup, ils sont encore dans les biens meubles et peuvent être remplacés comme on changerait une chaise cassée...
    Bonne journée Béa

    5
    Viviane
    Jeudi 26 Juillet à 09:17

    Béa,

    A savoir, toute notre vie est faite de deuil.

    Chacune des épreuves subies, laissent des cicatrices plus ou moins profondes pour chaque être ou animal...

    C'est aussi, ça la vie !!!

    Bises !!!

    6
    Jeudi 26 Juillet à 13:53

    Bonjour Béa,

    Les gens sont des imbéciles et des sans cœur !! Comment on peut vivre 15 ans, parfois 20 ans avec un animal et ne pas avoir de chagrin quand ils s'en vont ? C'est incroyable ça !! Zoé est partie le 11 juin 2015, Maroussia le 9 juillet 2015, j'ai eu énormément de chagrin, encore aujourd'hui. Je pense à elles tous les jours et je regardent leurs photos ... Elles me manquent ... et j'en ai pas honte, ceux et celles qui ne comprennent pas, ben tant pis ... Bonne journée, bises, Véronique

    7
    Jeudi 26 Juillet à 16:06

    Il faut le vivre pour savoir la cruauté qu'est la perte d'un animal : c'est un véritable arrachement tant physique - on est tellement en contact avec eux , que moral .

    C'est une souffrance dont il est difficile de se remettre . Un vrai deuil.

    Bises Béa

    8
    Evy
    Jeudi 26 Juillet à 16:32

    Un beau livre je le partage sur mon défi écrivains bonne fin de journée bisous

    9
    Jeudi 26 Juillet à 16:41
    colettedc

    Ils sont si attachants, comment ne pas les regretter, hélas ! On ne peut les oublier c'est certain et, c'est normal de s'en ennuyer ! Bonne poursuite de ce jeudi Béa ! Bises♥

    10
    Jeudi 26 Juillet à 16:42

    Je n'ai pas non plus supporté la perte de mes chats, de mes chiens et même de mes cochons d'Inde. Je ne pouvais pas en parler, je pensais qu'on se serait moqué de moi.  Bon après midi Béa.

    11
    Jeudi 26 Juillet à 19:54

    coucou nos animaux font partie de la famille, on les aime; comment ne pas souffrir quand on les perd?

    bisous

    12
    Samedi 28 Juillet à 09:08

    Nos amis à 4 pattes font tellement partie de la famille qu'on ne peut pas les oublier et souffrir lorsqu'ils nous quittent.

    J'ai eu plusieurs chiens mais chacun d'eux garde une place dans mon coeur.

    Bisous du samedi

     

    13
    Samedi 28 Juillet à 15:26

    Un livre qui doit être bien intéressant je note .

    Bises 

    14
    Dimanche 29 Juillet à 09:58

    C'est tellement difficile, tellement particulier, on est vraiment seul avec l'absence de son animal, la mort de ma Kiki j'ai pu la surmonter en faisant venir un couple de titis qui mettent de la gaieté dans la maison, ils sont si gentils ! Je te souhaite un bon dimanche Kimcat, gros bisou et caresses à tes petites puces.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :