• Le Martinet noir

    Le Martinet noir

                   Auteur Tomasz Kuran aka  — Photo prise par Meteor2017

                                       pour  Wikipedia/Martinet noir

    Cet oiseau mesure de 16 à 17 cm de longueur pour une envergure de 42 à 48 cm et une masse de 38 à 50 g.

    Cette espèce se distingue aisément de l'hirondelle par ses ailes en forme de faucille, son corps plus effilé et plus grand, une coloration générale bien plus foncée et, mise à part sa gorge, l'absence de zones blanches. De même les grandes troupes qu'ils forment et les cris perçants qu'ils poussent sont caractéristiques. Ces poursuites stridentes, dans lesquelles à partir de la mi-mai on observe beaucoup de jeunes adultes non nidificateurs, marquent les limites de la colonie de martinets.

    Excellent voilier, le martinet peut atteindre des vitesses de 200 km/h sur de courtes distances et passe sa vie entière dans les airs (10 mois/an).. Il ne se trouve à terre que par accident et, bien sûr, l'été dans des anfractuosités de toutes sortes afin d'y couver.

    Sa vitesse en fait l'un des animaux les plus rapides. Extrêmement précis, il est capable de rejoindre son nid via un petit orifice de quelques centimètres de diamètre, apparemment sans diminuer son allure.

    Il a été déterminé que les martinets noirs peuvent voler 10 mois entiers sans se poser une seule fois. Cela fait de lui l'oiseau ayant le record du plus long vol ininterrompu enregistré par les ornithologues.

    La longévité maximale de cet oiseau est de 31 ans.

    Source  Wikipedia/Martinet noir

    Pour en savoir davantage c'est ici : Oiseaux/martinet noir

    Et un livre !

    Le Martinet noir

    Un martinet parcourt presque 4 millions de kms durant sa vie, capture 20 000 insectes par jour pour ses poussins, dort en volant à 2 000 mètres d'altitude. Hélas, l'espèce souffre de la réfection des bâtiments qui compromet souvent ses sites de nidification. 

    Extrait du livre Martinet noir : Entre ciel et pierre.

    Bernard Genton et Marcel S Jaquat. Edition La Girafe


  • Commentaires

    1
    Jeudi 25 Avril à 07:27

    Un bel oiseau, oui il ne se pose que rarement et c'est impressionnant ces longues périodes en l'air.

    Bonne journée

    2
    Jeudi 25 Avril à 08:23

    Merci pour la présentation de cet ouvrage consacré à ce bel oiseau.

    Bises et bon jeudi

    3
    Jeudi 25 Avril à 08:53

    Merci Béa pour cet article qui me permet de mieux connaitre cet oiseau qui est un véritable champion du vol long durée.

    Bises très ventées.

    4
    Jeudi 25 Avril à 09:36

    J'ai la chance de venir les voir nicher dans la toiture chez moi.
    Bise et bonne journée Béa

    5
    Jeudi 25 Avril à 11:25

    Il y a dix ans , nous avions des colonies de martinets dans le ciel , maintenant il se fait tellement rare que quand j'entends ses cris perçants je peux les compter sur les doigts d'une main . La raréfaction des insectes semble aussi avoir joué un rôle dans la baisse de la population .

    Bonne journée 

    Bisous 

    6
    Jeudi 25 Avril à 12:37

    coucou c'est vrai qu'il me fait penser un peu à l'hirondelle - je te souhaite une bonne journée - bises Mamy Annick

    7
    Jeudi 25 Avril à 14:56

    Merci pour ce partage bonne journée bisous

    8
    Jeudi 25 Avril à 15:40

    Bonjour mon amie,

    Merci pour ce très intéressant article sur les martinets. Je ne savais pas qu'ils ne se posaient que très rarement. C'est très impressionnant. Ils doivent déborder d'énergie.  happy

    Bon après-midi à toi.

    Gros bisous,

    Martine

    9
    Jeudi 25 Avril à 17:12

    Coucou il y a 3 ans j'ai sauvé un martinet noir tomber je suis montée dans le grenier de mon amie Marie à cette époque, et le martinet a put reprendre son vol! bonne fin de journée bisous

    10
    Jeudi 25 Avril à 17:18
    colettedc

    Merci de cet intéressant partage, Béa ! Bisous♥

    11
    Jeudi 25 Avril à 17:22
    LADY MARIANNE

    je suis épatée par les chiffres---  nourriture- vol- kms !!
    merci pour ce billet interressant-
    bisous-

    12
    Jeudi 25 Avril à 20:13

    Bonsoir Béa,

    Je ne savais pas qu'il y avait des martinets noirs !! un ouvrage qui doit être bien instructif !

    Bonne soirée, bises, Véronique

    13
    Jeudi 25 Avril à 20:52
    claudia

    Trop beau le martinet :-)

    14
    maîtresse Poupette
    Dimanche 28 Avril à 22:00

    C'est vrai qu'on ne le voit que dans le ciel ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :