• Les ours vivent en paix dans les Asturies

    Les ours vivent en paix dans les Asturies

                          Ours des Pyrénées -2002 (Ursus arctos arctos)

                                                Photo pour Wikipedia

     

    Je partage l'article de Jean-Louis.

    Vous pouvez le retrouver ici : Nature ici ailleurs

     

    En France, la population des ours augmente. Ils restent cantonnés aux Pyrénées où la cohabitation avec les éleveurs est compliquée alors qu'elle se passe très bien en Espagne. Quel est le secret de cette harmonie espagnole ? 

    Dans les hauteurs des Asturies, sur le nord de l'Espagne, l'ours y a élu domicile depuis une trentaine d'années. L'un des rares endroits en Europe où l'on peut observer l'animal en liberté. Plus de 130 000 personnes viennent chaque année pour avoir la chance d'y observer des ours. "C'est vraiment émouvant, c'est un animal qui avait presque disparu, voir qu'il y en a tant aujourd'hui c'est un privilège", confesse un enthousiaste de passage.

    Cohabitation plus simple en Espagne

    Au milieu des années 90, ils n'étaient qu'une cinquantaine dans les Asturies. Ils sont aujourd'hui entre 350 et 400. Comment expliquer cette augmentation spectaculaire, quand on sait qu'en France, sa réimplantation suscite tant de controverses ? Différence de taille : très peu de brebis et de chèvres, mais des vaches, que l'ours n'ose pas attaquer. Mais c'est aussi le résultat de 30 ans de travail pour faire cohabiter l'ours et l'homme. Plus de 1 500 clôtures électriques ont été installées dans la région pour protéger les précieux enclos des apiculteurs. Des fondations œuvres pour éviter les conflits entre l'homme et l'animal, notamment en plantant des arbres pour apporter de la nourriture à l'ours…

    M.De Chalvron, R.Mathe, N.Lehoueller, F.Dumont/France 2 (22.09.2021)


  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Septembre à 06:52

    C'est certain que la réintroduction de certaines espèces animales doit être préparée longtemps en avance...Ils étaient là avant nous, il ne faut pas l'oublier ! Merci pour ces témoignages. Bisous et une belle journée

    2
    Mardi 28 Septembre à 07:17

    Ces ours ne sont malheureusement pas appréciés en France quand ils passent la frontière des Pyrénnées. Triste ! 

    Bises et bon mardi - Zaza - https://zazarambette.fr

    3
    Mardi 28 Septembre à 07:27

    Un sujet très complexe, pour connaitre à la fois des personnes qui s'occupent de leur suivi comme des personnes à qui cela pose des problèmes. Il y a un point d'accord entre les deux, c'est très mal géré et très mal organisé chez nous.

    4
    Mardi 28 Septembre à 08:05

    j'avoue que je suis toujours dubitative de voir qu'en Espagne l'ours vit tranquillement alors qu'en France c'est la guerre avec les éleveurs comme c'est le cas avec le loup dans les Alpes, merci pour ce lien ....bises.celine

    5
    Mardi 28 Septembre à 08:11

    Les Français ne savent pas rester à leur place. Ils veulent tout l'espace, contraindre la nature,  gérer qui a le droit de vivre ou non.  Ailleurs ça se passe bien parce que les populations savent vivre et accepter la nature telle qu''elle est.  C'est dépitant. 

    Bonne journée Béa 

    6
    Mardi 28 Septembre à 08:38

    Ce sont en plus des clôtures électrifiées des chiens protecteurs, des animaux rentrés à l'abri la nuit,  et des Bergers présents avec les troupeaux. La France reste LE pays qui ne supporte pas la présence de quelque prédateur qui soit. On est pas sortis du sable !
    La Roumanie qui a beaucoup plus d'Ours et de Loups parvient à cohabiter avec eux et leur population est bien plus importante que chez nous avec eux aussi beaucoup de Brebis.  La grosse différence, c'est qu'ils estiment à juste titre qu'ils vivaient là avant nous et ont le droit d'exister sur leur territoire.
    Bises et bonne journée

    7
    Mardi 28 Septembre à 10:08

    Puissent-ils rester en paix longtemps.

    Bonne journée Béa

    GIFS

      • Mardi 28 Septembre à 15:54

        Merci Annie pour ton joli minou de la journée

        Biz

    8
    Mardi 28 Septembre à 10:18

    Merci pour ce fabuleux partage 

    Merci pour le lien 

    Le ciel essaye de nous envoyer du bleu mais c'est pas gagné , il fait très frais et humide ce matin 

    Bises 

    9
    Mardi 28 Septembre à 10:23

    Très intéressant ton article !

      • Mardi 28 Septembre à 15:55

        Merci pour ton joli mardi automnal Michelle.

        Biz

    10
    Mardi 28 Septembre à 10:44

    Il me semble que la portion de Pyrénées située en Espagne est plus large et moins accidentée, permettant un espace plus vaste où l'homme ne vient pas et des adaptations plus faciles à effectuer.

    11
    Mardi 28 Septembre à 10:50
    claudia

    A part dans leur assiette, les humains ont beaucoup de mal à cohabiter avec les animaux.

    12
    Mardi 28 Septembre à 11:57

    J'ai vu un reportage très récemment à la télévision. Quand on veut vraiment les faire vivre en paix et protéger les éleveurs, on y arrive, il y a des solutions. Bonne journée et bises.li

    13
    Mardi 28 Septembre à 12:04
    Une fleur de Paris
    Bonjour Béa, Voilà qui me fait plaisir. Pourquoi ne fait on pas la même chose en France ? Les ours et les loups sont moins dangereux que l'homme. Bonne journée, grosses bises Véronique
    14
    Mardi 28 Septembre à 13:14
    Bonjour Béa. J'ai vu un reportage, c'est super ce qu'ils ont fait. Ils ont protégé les ruches, fait en sorte que les grandes poubelles des villes ne puissent plus être renversées etc. L'ours vit en sécurité sans détruire ce qu'il ne faut pas. Si je ne me trompe pas d'endroit.... Gros bisous, câlins pour Délice.
    15
    Mardi 28 Septembre à 16:53

    Je suis heureuse de lire une bonne nouvelle concernant le monde animal, bravo à l'Espagne ! Je constate par contre qu'une fois de plus, malgré quelques efforts, la France est encore une fois mauvaise élève côté protection animale.

    16
    Mardi 28 Septembre à 18:49

    Un animal qui a vraiment intérêt à rester du côté espagnol, tant il risque d'être pris pour cible du côté français. C'est quand même dommage qu'en France on ne veuille pas chercher de solutions pour une cohabitation tranquille.

    Bonne soirée 

    Bises 

    17
    Mardi 28 Septembre à 19:47

    Dans les Alpes, la problématique reste les loups. Les bergers montent avec des chiens énormes capables de faire reculer un loup.

    18
    Mardi 28 Septembre à 22:33

    Et oui en France la cohabitation est difficile avec les bergers, j'ai vu qu'ils étaient indemnisés lorsqu'ils perdent un animal mais cela ne suffit pas visiblement à calmer leur colère. Dommage que cela soit si mal géré côté français, espérons que cela s'améliore avec le temps.
    N'oublions pas que le plus grand prédateur reste l'homme lui-même.
    Bonne soirée Béa
    Gros bisous

    19
    Mardi 28 Septembre à 22:43

    Bonsoir Béa. Le fait qu'il y ait moins de chèvres et de moutons doit y être pour beaucoup. Bonne soirée et bisous

    20
    Mercredi 29 Septembre à 02:47
    colettedc

    Merci de l'intéressant partage, Béa ! Bisous

    21
    Mercredi 29 Septembre à 10:51

    la cohabitation devrait être simple partout, pourquoi certains pays la refuse

     

    22
    Jeudi 30 Septembre à 11:08
    Martine

    Une question de respect mutuel, peut-être...

    Bisous, mon amie

    23
    Jeudi 30 Septembre à 20:28

    Il faut croire qu'en France on ne prend pas la peine de mettre en place cette cohabitation sinon pourquaoi ça marcherait aiileurs? les ours comme les loups sont sur leur territoire , ils doivent pouvoir y vivre . 

    Bises Béa 

    24
    Lundi 4 Octobre à 14:00

    on a un problème avec les animaux en France... c'est lamaentable!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :