• Merci pour ces chats de personne

    Merci pour ces chats de personne

    Je partage avec vous en ce début d'année ce beau message envoyé par mon amie Nicole d'Auvergne le 29 décembre dernier.

     

    A lire et à méditer avant la fin de l’année pour que peut-être l’année 2022 devienne plus douce pour nos minous de la rue…..

    Merci à toutes celles qui ne font qu’une chaîne pour trapper sans relâche, nourrir et soigner ces pauvres minous, jeunes comme personnes âgées, pour toutes ces personnes qui n’ont qu’un cœur, que feraient-ils sans elles ?

    MERCI Pour ces MINOUS

    Nicole

    Merci à tous ceux qui vont se rendre sur place pour les nourrir, eux seront là au rdv pour un petit sachet de pâtée pour leur noël.., pour les jours fériés , les vacances et autres..

    Hommage spécial à tous ceux de l'ombre...

    Les nourrisseuses et nourrisseurs des chats des rues..

    Si peu connus..

    Si peu reconnus..

    Dans le froid , la neige ...

    Pas un seul jour sans leur venir en aide..

    Ils sont le seul espoir de ces petits miséreux ... leur survie ...

    L'espoir de calmer leur ventre affamé...

    L'espoir d'un peu moins de froid glacial et de pluie dans un abri comme il se peut...

    Ici une couverture jetée par ceux qui ne “voient pas”...

    Ici une autre, chinée par ci, par là..

    Et Pitance si chèrement acquise , au prix de...

    " d'abord pour eux " ... ces petiots de la rue ...

    “Ces chats de personne ”....

    Ces chats de personne qui devraient être à tous ...

    Ils sont les leurs , parce que...

    Justement ils n'ont ... “personne ”...

    Souvent elles nous appellent parce que trop souvent ...

    “Oh non une maman a été jetée là”

    Parce que...

    Ben parce que... certains “oublient” qu'un mignon chaton" devient une future maman et...

    “Bah , là il y a déjà des chats ici , alors elle va bien se débrouiller ... allez ! et pis bah ! y'a des gens qui donnent de la bouffe... regarde !...”

    Et parfois, on nous appelle parce que une pauvre mère agonise, éclatée par une voiture ou un maltraitant..

    Et parce qu'elles sont là pour s'apercevoir que ....

    “ regarde le petit grisou , ou le petit tigrou , regarde il est malade, regarde comme il a mal ...”

    Simplement parce que cette satanée nature... si elle est si belle, c'est pour nous faire oublier combien elle peut être cruelle aussi.

    Alors...

    Alors...

    Oui on les aide, on piège, on assiste, on se “serre la ceinture” aussi pour leur venir en aide...

    Et demain, que faire ? on aimerait que ces miséreux n'aient plus ni faim, ni froid, qu'eux aussi aient la chaleur d'un foyer...

    Mais la réalité n'est pas nos rêves, et parfois quand la campagne est chaleureuse, on ouvre les cages avec plaisir ,

    Mais parfois c'est le cœur lourd quand c'est le bitume qui est leur domaine...

    Mais elles sont là ces héroïnes et héros de l'ombre qui, on le sait ne les abandonneront jamais ...

    On ne les voit pas , anonymes, discrètes.

    Elles comptent sur nous comme nous comptons sur eux...

    Relâchés, stérilisés, guéris pour le moment, nous devrons partir...

    Parce qu'il faudra venir en aide à d'autres miséreux...

    Ici , là et encore là bas...

    Mais nous savons qu'elles seront sans faille, toujours pour eux chaque jour...

    Pour eux les petits errants qu'on appelle “chats libres” mais n'ont de liberté que le nom...

    Parce que que être “chats des rues” ce n'est pas "être libre", ce ne sont ni des lions ou des tigres dans la savane...

    Oh que non, c'est une vie de souffrance, de peur, de faim...

    Alors ce soir... c'est un hommage à tous les “grandes et les grands” de la protection animale...

    Ceux pour qui c'est tellement naturel, “humain” de leur "donner à manger à ces pauvres bêtes" comme elles disent si humblement...

    Merci à vous ... Anges gardiens de ces chats des rues qu'on appelle libres mais qui sont prisonniers d'un monde cruel, fait par et pour certains humains...

    Chapeau bas...

    Martine Mski

    "Le jour ou l'humain se hissera au niveau de l'animal, le monde sera beau."


  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Janvier à 02:11
    colettedc

    Merci Béa du partage de ce si beau message. Bon mardi. Bisous

    2
    Mardi 4 Janvier à 05:06

    Bonjour ma Béa

    Quel bel écrit, qui fait chaud au coeur de savoir que les minous ne sont pas totalement oubliés par tous.

    Meilleurs vœux ma béa et merci de ne pas m'avoir oubliée, je reviens aux pas de souris, pas encore trop motivée

    Bonne journée et gros bisous 

    Méline

    3
    Mardi 4 Janvier à 07:17

    Très bien, excellent résumé.  Merci beaucoup à cette dame.

    Je rajouterai que ces personnes sont trop rares mais par contre nombreuses sont les personnes qui ne savent que dire derrière leurs claviers "oh les pauvres, il faut faire quelque chose, vite un smiley qui pleure ! il faut prévenir une asso !, ouin, pauvre petit !".

    On n'en a pas besoin ! cela ne sert à rien à part s'acheter une pseudo conscience.

    on a besoin de gens qui se bougent le c.. et qui vont sur le terrain, même modestement, à l'échelle de leurs possibilités bien entendu ou prêtes à accueillir de naufragés. De personnes qui se mouillent quand il pleut, qui se gèlent en hiver, qui se salissent, se font parfois griffer ou mordre, qui regardent la réalité en face et non derrière un écran. De celles qui se font engueuler par des gens qui ne supportent pas "que l'on s'occupe de la misère animale quand il y a tant de misère humaine" (mais qui ne font rien non plus pour cette misère),

    Bon courage à vous Madame

    4
    Mardi 4 Janvier à 08:20

    Un joli message à méditer Béa, joli partage !

    Bises et bon mardi - Zaza

    5
    Mardi 4 Janvier à 09:40

    Un fort joli texte, et très poignant.
    Dans mon hameau, les chats de personnes sont les chats de tous, et c'est très bien ainsi
    Bises et bonne journée Béa

    6
    CHAT PITRE
    Mardi 4 Janvier à 09:51

    Je n'aurais pas dit mieux ! Magnifique !

    7
    Mardi 4 Janvier à 10:43

    Un hommage mérité.  Je vis très à l'écart du village, peu de chats errants qui préfèrent les murs du village mais il y a toujours des croquettes pour le chat de passage. 

    Il y a des personnes tellement dévouées, qui donnent tellement d'elle que oui, il faut en parler. Puissent-elles faire des émules. 

    Bonne journée Béa 

    8
    Mardi 4 Janvier à 11:35

    bel hommage à toutes ces personnes au grand coeur. gros bisous Béa. cathy

    9
    Mardi 4 Janvier à 12:36

    Cet article me touche infiniment étant bénévole depuis 10 ans pour L'association Un Coeur sans toit . Jamais je n'aurais imaginé avant ce bénévolat qu'il y avait autant de souffrance animale dans nos rues. 

    Bises Béa 

    10
    Mardi 4 Janvier à 12:54

    Je me joins à cet hommage bien mérité car il faut beaucoup de courage et d'abnégation pour s'occuper de ces petits misérables. Je n'ai pas ce courage, juste celui d'adopter un de ces rescapés. Je suis trop "sensible" pour pouvoir les recueillir, les soigner, pour les remettre à la rue. Mais il faudrait surtout ne pas abandonner son  animal de compagnie.

    11
    Mardi 4 Janvier à 13:56

    Un bel écrit pour leur rendre hommage, bisous !

    bon apres midi

      • Mardi 4 Janvier à 14:53

        Merci pour ton joli bon après-midi fleuri

        Bisous Michelle

    12
    Mardi 4 Janvier à 15:50
    Renée

    Merci pour ce beau message et surtout a ces personne de l'ombre bravo...Bisous bisous

    13
    Mardi 4 Janvier à 16:26

    Bonsoir,

    Un texte fort qui prend au coeur.

    Je connais une personne qui s'occupe ainsi des chats dans une grange en montagne. Elle fait des kilomètres pour aller les nourrir.

    Ce texte est un bel hommage. Bisous tout doux et caresses à ta minette

    14
    Mardi 4 Janvier à 16:30
    Une fleur de Paris

    Bonjour Béa,

    Un beau texte. Ici à Rambouillet les chats des rues sont bien nourris par tous les habitants. 

    Je te souhaite une très bonne fin de journée, bises, Véronique

    15
    Mardi 4 Janvier à 16:37

    Un tres beau texte et un hommage bien mérité pour ces personnes de l'ombre . Je me contente à ma modeste échelle de m'occuper de ceux qui squattent mon jardin et qui sont tous les deux stérilisés. Ils m'attendent toujours avec impatience le matin . Le trappage en effet est  primordial car il permet  de réduire au maximum les laissés pour compte. Deux sœurs de Sybelle ont été attrapées récemment, la mère les avait emmenées et cachées. Elles seront plus difficiles à socialiser . à ce propos , j'admire les familles d'accueil qui s'occupent des chatons recueillis en vue d'une adoption future, ce n'est pas rien .

    Bon mardi 

    Bises 

    16
    Mardi 4 Janvier à 16:57

    Primo, je n'ai jamais vu un seul chat perdu dans le coin... ou plutôt des propriétaires cherchant désespérément leur chat ! Et secundo, mes enfants ont déménagé en emportant avec eux leur chat, qui s'est trouvé pris en grippe par une mafia de matous qui avaient envahi son quartier et même le jardin de la maison louée par mes enfants ; au point que celui-ci a disparu, chassé ou peut-être même tué par les-dits matous. Mes enfants sont inconsolables. Alors les "pauvres petits chats mignons au ventre creux", à d'autres !!

    17
    Mardi 4 Janvier à 17:20

    Bonsoir heureusement qu'il y a encore ces bonnes âmes pour s'occuper de tous ces chats des rues quelle tristesse tous ces abandons!! Bonne soirée bisous

    18
    Mercredi 5 Janvier à 19:55

    C'est un beau message qui rend hommage aux gens de l'ombre qui se battent pour sauver ces chats des rues. Bonne soirée et bisous

    19
    Jeudi 6 Janvier à 07:23

    me revoilou sur la blogo, après j'avoue une pause famille et repos, je te souhaite une bonne année pour toi et les êtres qui te sont chers, que 2022 soit la plus douce possible. merci pour ce bel article, j'adore . bonne année. bises.celine

    20
    Vendredi 7 Janvier à 16:36

    Waouh, un message très juste et poignant !

    21
    Dimanche 9 Janvier à 13:40

    Très beau texte à la gloire des ces personnes de l'ombre qui sortent souvent à la nuit tombée (pour qu'on ne les voit pas) avec des sacs bien chargés pour aller nourrir les minets sans famille.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :