• Musaraigne, souris ou mulot

    souris

    Je partage le bel article de Jean-Louis que vous pouvez retrouver ici

    Nature ici ailleurs

    Ils ont de grandes oreilles, une queue longue et fine et de grands yeux ronds, pourtant, les musaraignes comme les souris et les mulots sont des animaux bien différents les uns des autres… qu’on confond très souvent. Et ce, même s’ils vivent tout près de nous, et parfois même jusque dans nos jardins et maisons ! Voici quelques astuces pour les différencier…

    La musaraigne et son (très) long museau

    Celle qui se distingue le plus facilement des deux autres est certainement la musaraigne. Et pour cause, elle n’appartient même pas au même ordre puisque la musaraigne n’est pas un rongeur mais un insectivore. La souris et le mulot, en revanche, sont des rongeurs. Tout comme le rat, le campagnol terrestre et le campagnol amphibie avec qui on peut également les confondre.

    De son côté, la musaraigne présente un élément très distinctif qui permet généralement de la reconnaître au premier coup d’œil : son museau. En effet, toutes les espèces de musaraignes –et elles sont nombreuses rien qu’en France– ont un museau long et effilé doté de petites vibrisses qui leur sont très utiles pour se repérer dans l’espace.

    Autre fait distinctif : les yeux. Alors que les souris et les mulots (surtout les mulots !) ont des yeux relativement grands, les musaraignes ont de tous petits yeux noirs. Chez certaines espèces, comme chez la musaraigne alpine par exemple, il faut vraiment chercher pour les apercevoir !

    Le mulot brun sur le dessus, blanc sur le dessous

    Astuce imparable pour reconnaître un mulot d’une souris (avec qui on le confond le plus souvent) : le mulot est bicolore. Son dos et sa tête sont de couleur beige à brune tandis que son ventre et le dessous de son museau sont blancs.

    Ses yeux sont par ailleurs très grands en comparaison avec le reste de sa tête : saillants, ronds et noirs, ils sont bien plus gros que les tout petits yeux de la musaraigne par exemple, et même que la souris, dont les yeux sont moins proéminents.

    Autre différence importante : alors qu’on peut trouver des souris en ville comme à la campagne, le mulot privilégie les zones peu urbanisées. On le trouvera donc plus volontiers près des bois et forêts, des champs et dans les jardins.

    La souris, monochrome

    Utilisé à tort et à travers, le terme de « souris » ne désigne pas une mais plusieurs espèces de rongeurs différentes, appartenant le plus souvent au genre Mus. En France, il en existe deux espèces :

    - la souris grise (Mus musculus), aussi appelée souris domestique, présente partout sur le territoire ;

    - la souris d’Afrique du Nord (Mus spretus) qui se rencontre uniquement dans le Sud-Est de la France, sur le littoral méditerranéen.

    En ville comme à la campagne, les souris peuvent vivre dans nos maisons, bien qu’elles préfèrent les haies, les cultures et les meules de foin en zone rurale. De couleur gris-brun, les souris ont de grandes oreilles rondes et une queue longue, parfois plus grande que leur corps, ainsi que des yeux noirs et ronds. Pour simplifier, elles se distinguent donc du mulot par la couleur de leur pelage et par le rat par leur taille.

    Et le rat dans tout ça ?

    Justement, qu’en est-il du rat, le rongeur probablement le plus mal-aimé au monde ? Ce dernier pourrait également être confondu avec la souris ou le mulot pour un œil non-expérimenté. Tous appartiennent d’ailleurs à la même famille des Muridae. Mais il existe des différences majeures entre ces rongeurs.

    Notons simplement qu’il existe deux espèces de rats en France :

    - le rat noir (Rattus rattus), qu’on peut désigner sous l’appellation « rat des champs » ;

    - le rat brun (Rattus norvegicus), aussi appelé surmulot ou rat surmulot, plutôt « rat des villes ».

    Tous deux arborent des oreilles rondes et courtes, une longue queue et un pelage gris sombre. Ils sont bien plus imposants en taille que les mulots et les souris, surtout le rat brun qui surpasse le rat noir en gabarit avec ses 19 à 27 cm de longueur de corps (queue non comprise) contre 16 à 23 cm chez le rat noir, et ses 231 à 475 grammes (versus 135 à 230 grammes). A moins de tomber sur un rat juvénile, pas de raison donc de le confondre avec une souris, qui mesure 6 à 11 cm et pèse 14 à 31 grammes.

    Jennifer Matas/Espèces Menacées (21.04.2022)


  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Mai à 07:08

    Il y a plein les champs de ces petits rongeurs par ici, ça grouille

    2
    Vendredi 20 Mai à 08:10

    Je ne les confonds pas ! En campagne on les voit tous et nous sommes obligés malgré la présence de nombreux chats dans toutes les maisons du hameau de limiter leur prolifération sinon bonjour les dégâts dans nos placards. Bisous et une douce fin de semaine

    3
    Vendredi 20 Mai à 08:15

    Je n'ai jamais eu peur des rongeurs, et même je les trouve très intelligents et adorables avec leur petites bouilles et la manière dont ils se servent de leurs pattes.
    Sur mon terrain, je leur ai préservé des abris avec un tas de branches dont ils raffolent.
    Bises et bonne journée

    4
    Vendredi 20 Mai à 08:20

    J'avoue que même si elles sont mignonnes je les crains et elles me donnent la chair de poule 

    Bonne journée 

    5
    Vendredi 20 Mai à 09:05

    Un très bel article Béa, mercipour ce partage.

    Bises et bon vendredi - Zaza

    6
    Vendredi 20 Mai à 10:41

    oui quans on les voient trottiner   le matin    on ne sait pas     leurs noms  

     moi je dit mulots rires 

     bonne journée pour toi 

     bises Kim

    7
    Vendredi 20 Mai à 10:51

    smile quand j'étais à la campagne, j'avai ces petit visiteur au jardin... et à la maison pour les souris. gros bisous Béa. cathy

    8
    Vendredi 20 Mai à 11:15

    C'est intéressant, mais on n'en voit pas toujours pour les différencier... Cet hiver, j'ai vu une petite souris entrer par-dessous la porte dans le cellier où je me trouvais discrètement assise et fureter pour se trouver un coin où crécher. Trop mignon. J'ai pensé que c'était une souris mais maintenant je ne saurais plus l'affirmer ? En tous cas ce n'était pas une musaraigne.

    9
    Vendredi 20 Mai à 11:33
    marine D

    Oups mulots et musaraignes Néoù s'en occupe beaucoup en ce moment et des lézards aussi, mais les souris pas trop, il aime le grand air !

    Bisous Béa, bon WE

    10
    Vendredi 20 Mai à 14:14

    Bel article très intéressant, bisous !

    Bon Vendredi, Les Ami(e)s - améthyste

      • Vendredi 20 Mai à 15:21

        Merci pour ton joli vendredi fleuri

        Biz

    11
    Vendredi 20 Mai à 17:01

    Merci Béa pour ces explications . Il  y a quelques souris et mulots dans le jardin et parfois Lulu nous en dépose  à la maison , vivants . Nous les attrapons et les remettons au jardin. Je n'ai jamais eu peur de ces petits animaux que je trouve trés jolis et trés vifs .

    Bonne soirée!

    12
    Vendredi 20 Mai à 18:43

    Ils font souvent partie des cadeaux offerts par les chats du jardin , j'ai déjà eu musaraigne, souris, rat peut être pas mulot mais j'avoue ne pas m'être trop attardée sur les dépouilles .

    Bonne soirée

    bises .

     

    13
    Vendredi 20 Mai à 23:51

    c'est bien un mulot qui est installé dans mon jardin où déjà 5 pieds de tomates et 3 pieds de poivrons ont été aspirés dans le sol pour certains et coupés pour les autres. C'est pas glop du tout. Il a de l'espace chez moi, pourquoi faut-il qu'il sqaatte mon potager ^^

    Bonne nuit Béa 

    14
    Samedi 21 Mai à 03:52
    colettedc

    Merci de l'intéressant partage, Béa !!! Bonne journée. Bisous

    15
    Samedi 21 Mai à 13:01

    Merci Béa pour cet article très intéressant.

    Oui, les rats non pas bonne réputations et pourtant ils peuvent être utiles lorsqu'ils sont utilisés comme démineurs dans anciennes zones de guerre.

    Bises et bon week-end

    16
    Samedi 21 Mai à 19:58

    Je confonds parfois souris et mulots qui sont nombreux au jardin. Bonne soirée et bisous

    17
    Dimanche 22 Mai à 22:06
    claudia

    Ici, il y a les 3. Il peut arriver aussi de voir des rats, mais c'est plus rare. Souvent je tente de les sauver de mes chats, mais ce n'est pas évident. Se sont de vrais chasseurs et des rongeurs on n'en manque pas :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :