• Périssologie (Jeu de lettres n°140)

    (Jeu de lettres n°140)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-140

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : PERISSOLOGIE

    Nom féminin. Terme de littérature -sorte de pléonasme qui consiste à ajouter
    à une pensée déjà suffisamment exprimée d'autres termes qui sont surabondants. Redondance normalement inutile, employée parfois pour produire un effet de style ou insister sur une idée. Synonymes : pléonasme, tautologie.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon texte (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Serge Rogélio  ne tarissait pas d'éloges sur sa fille. Brillante élève au collège, à seulement dix ans, Elise excellait en cours de français. Il éprouvait un bonheur immense à chaque fois qu'il se plongeait dans son cahier de poésies  et de textes rigolos. Parmi la dernière série  de ses rédactions, particulièrement réussie, il avait juste repris  l'une de ses expressions qui alourdissait sa prose. En effet, elle avait commis une périssologie  en écrivant "s'avérer vrai". Puisque "s'avérer" signifiait déjà "se révéler vrai", il était inutile d'y rajouter "vrai". Il lui avait ensuite expliqué avec d'autres exemples précis en quoi consistait un pléonasme. On ne disait pas non plus "une panacée universelle" puisque la panacée signifiait remède universel ni "une hémorragie sanguine" puisque l’hémorragie signifiait écoulement de sang hors des vaisseaux sanguins... La fillette avait bien retenu la leçon et cette soirée-là, Serge avait rejoint sa chère moitié dans la cuisine, encore une fois, le cœur léger. Il remerciait la providence d'avoir à ses côtés deux perles  rares, sa femme Loïse  et sa fille, sosie  de sa mère. Sa fée du logis, la femme de sa vie depuis douze ans était en train de préparer un pain au seigle,  une crème brûlée à la réglisse  et un délicieux gâteau  au sirop  de poires. Même si elle avait un peu grossi, il la trouvait toujours aussi jolie. Il l'avait rencontrée lors de son  séjour en Belgique, loin de sa contrée gersoise. Il revoyait cette journée frileuse et pluvieuse  à se geler  seul dans les rues de Liège. Son frère Régis  était resté chez l'aubergiste, un oiselier  très prisé  qui les avait logés à moindres frais, durant une dizaine de jours.Transi par le froid et le grésil  qui tombait du ciel sans discontinuer, il s'était glissé  dans une petite église  aux beaux vitraux irisés, non pour prier mais pour se réchauffer. Des choristes donnaient de la voix en prévision du concert de Noël. Serge  remarqua une jeune fille aux joues rosées  qui chantait du gospel. Son "Gloire  à Dieu " lui chavira l'esprit. Ses mains, tantôt posées  sur sa jupe plissée grise, tantôt déployées comme les ailes d'un oiseau, l’hypnotisèrent. Il comprit aussitôt qu'il s'était épris d'elle. Et il eut bon espoir de l'aborder et de la conquérir, sans la piéger  pour autant. Des liens réels  et solides se nouèrent entre eux. Sensible à son charme et à son charisme, la demoiselle n'avait pas hésité longtemps pour quitter son fief et rallier au triple galop le sud-ouest de la France...


  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Novembre à 01:38

    C'est vrai que la frontière est mince entre les deux mots, quant à cette charmante famille,  belgo-française,  je lui souhaite un bon dimanche,  à table... bises Kimcat ;-)

    2
    Dimanche 12 Novembre à 01:40
    Bonjour Béa,
    Encore un défi relevé haut la main !
    Bon dimanche, grosses bises Véronique
    3
    Dimanche 12 Novembre à 03:31
    colettedc

    Défi magnifiquement relevé, Béa ! Texte très agréable à lire ! Bon dimanche ! Bises♥

    4
    Dimanche 12 Novembre à 08:49

    Un texte très agréable à lire! 

    bonne journée

    5
    Dimanche 12 Novembre à 09:01

    Bravo pour cette histoire superbement racontée . Aujourd'hui le temps est à peu pres le même , brrr vraiment pas agréable , même Volga se précipite pour rentrer et je dois insister pour qu'elle fasse tous ses besoins .

    Je me suis régalée en lisant les mets préparés  par Loïse .

    Bon dimanche au chaud 

    Bisous 

    6
    Dimanche 12 Novembre à 09:09

    bravo !!! bonne journée

    7
    jean-marc
    Dimanche 12 Novembre à 09:20

    J'ai bien aimé cette histoire. On s'y retrouve tous un peu. Bon Dimanche

    8
    Dimanche 12 Novembre à 09:44
    LADY MARIANNE

    une très belle histoire ! bravo !
    de bons exemple de périssologie--- quantité d'anagrammes-
    tu excelles dans ce défi !!
    ce midi on déjeune tous ensemble on aura grandement---
    les participations sont différentes mais pas mal de gésier persillé et de poires fondantes !!
    bisous- bon dimanche-

      • Dimanche 12 Novembre à 15:46

        Un gueuleton génial !!!

        Merci Lady Marianne.

        Bises

    9
    Dimanche 12 Novembre à 10:12

    Quel beau texte, Béa, varié et piquant l'intérêt ! J'aime beaucoup tes compositions, si riches en vocabulaire savoureux et évocateur grâce aux suggestions de Lady Marianne et à tes attentives recherches...

    10
    Dimanche 12 Novembre à 11:53
    danielle

    ci-devant kimcat, experte en périssologie; ne l'utilise que pour les besoins de la cause. bravo amie féline!

    11
    Dimanche 12 Novembre à 15:22

    Sympa ton histoire!

    Bises et bonne fin de dimanche!

    12
    Dimanche 12 Novembre à 15:35

    Bravo, le thème proposé a été rondement mené !
    Super ton texte et joliment réfléchi.
    Bises et belle fin de journée

    13
    Dimanche 12 Novembre à 15:39
    Renée

    coucou, tu excelle vraiment a ce jeux bravo chaque semaine tu m'épates. Bisouss

    14
    Dimanche 12 Novembre à 17:12

    Bravo ! le texte est très bien écrit et agréable à lire.
    Bonne fin de dimanche

    15
    PYL
    Dimanche 12 Novembre à 17:39

    Ma très chère Cousinette Béa,

    Le froid développe une enveloppe corporelle invisible qui est produite par notre hypothalamus. Grâce à ses connexions avec l'hypophyse, l'hypothalamus est responsable de plusieurs processus métaboliques et d'autres activités du système nerveux autonome. Il permet la synthèse et la sécrétion de neurohormones hypothalamiques dans la tige hypophysaire, qui à leur tour stimulent ou inhibent la sécrétion d'hormones hypophysaires. Il intervient ainsi dans la régulation du système nerveux autonome et des fonctions endocrines. Il intervient également dans le contrôle d'une large gamme de fonctions corporelles comportementales, incluant la reproduction, la thermorégulation, le contrôle du rythme circadien ou encore la faim.

    Donc Serge, a fait fi des froideurs et autres pour n'être que subjuguer par cette si belle créature si bien décrite dans ton récit, prénommée Loïse.

    Tout comme PYL, par Kimcat.

    Je t'embrasse Béa et à bientôt !!!

    Patrick Riot

     

     

    16
    Dimanche 12 Novembre à 18:22

    Bravo à toi, bonne soirée, bisous

    17
    Dimanche 12 Novembre à 23:39
    covix

    Une belle réussite belgo-gersoise et Serge est bien récompensé de son entré dans l'église.

    Bises

    18
    Lundi 13 Novembre à 11:20

    S'avérer vrai est en effet un pléonasme ainsi qu'au jour d'aujourd'hui ! Ah, les Belles Lettres, tout un art !

    19
    Lundi 13 Novembre à 17:44

    Effectivement, un bon repas aussi pour Serge ! ^^

    Bisous, bonne soirée

    20
    Lundi 13 Novembre à 18:52

    Un texte qui vole haut, c'est une belle histoire qui nous apprend certaines choses ou qui appuie sur certaines erreurs à éviter. Bravo Béa.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :