• (Jeu de lettres n°165)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-165.

    (Jeu de lettres n°165)

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est : AB HOC ET AB HAC

    Locution adverbiale empruntée au latin -parle d'une manière confuse et désordonnée -il ne sait pas ce qu'il dit : il raisonne ou il parle : ab hoc et ab hac

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon texte (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Beata  avait réussi son bachot  à la grande surprise générale. Car il n'y avait que le catch  qui comptait pour elle. Elle pratiquait ce sport depuis ses seize ans. Et elle se fichait éperdument des personnes qui lui rabâchaient que ce n'était pas une activité pour un fille, que c'était du spectacle truqué, que c'était du chiqué ! Quelqu'un lui avait même tenu des propos incohérents. A parler ab hoc et ab hac  d'une mise en scène avec des animaux ; un combat  aurait opposé un cochet  à un poulpe géant ! Mais tous ces gens-là ne savaient pas qu'on l'avait passée à tabac, un soir, à la sortie du lycée. Elle n'avait pas supporté d'être rossée ainsi. Un coup de tabac  avait alors soufflé dans sa caboche. Et elle s'était dit "Plus jamais ça". Elle avait pris le mors aux dents. Elle avait cherché un coach. Elle avait trouvé Max qui n'était pas un jeune premier. Il avait eu pour tâche  principale de l'aider à vaincre et à surmonter ses peurs. Il y était habilement parvenu. Elle faisait un tabac sur le ring ! Elle avait gagné plusieurs matchs et touché un cachet  colossal à Barcelone...


    11 commentaires
  • Tableau du samedi :Destin enchanté

    Destin enchanté ©

                                                   Ne pas copier SVP 

    Pour le tableau du samedi chez  Lady Marianne

    j'ai choisi un magnifique pastel sec sur papier velours de Laurence Candido. La passion féline l'anime. Quel talent ! Que de douceur ! Que de délicatesse !

    Elle a su croquer ma Délice et ma Lisa

    Voir mes articles : Délice immortalisée  et  Lisa-a-6-ans

    Je vous invite à visiter ses sites :  ici  et ici

    Je remercie chaleureusement Laurence, artiste peintre animalier, de m'avoir gentiment autorisée à publier  l'une de ses œuvres.

    Tableau du samedi : Destin enchanté


    23 commentaires
  • Colette écrivain d'antan

                    Portrait de Colette vers 1896  par Ferdinand Humbert 

                                                 Wikipedia/Colette

    Pour le défi-n-3-les-écrivains-d-antan-et-d-aujourd-hui chez Evy

    j'ai choisi Colette.

    Née le 28 janvier 1873 à Saint-Sauveur-en-Puisaye dans l'Yonne, Sidonie-Gabrielle Colette vit dans le Loiret à Châtillon-Coligny, jusqu'à son mariage avec Henry Gauthier-Villars, dit Willy, en 1893. C'est à l'investigation de celui-ci qu'elle écrit et publie sous le nom de Willy la série des Claudine de 1900 à 1904. Séparée en 1906, elle devient mime et continue à écrire en signant Colette Willy, puis, à partir de 1918, de son seul nom Colette. Elle publie des romans, des souvenirs et des articles dans le journal Le Matin, dont le rédacteur en chef, Henry de Jouvenel, devient son mari en 1912. Divorcée pour la deuxième fois en 1924, elle épousera Maurice Goudeket, en 1935. Auteur d'une oeuvre abondante et d'une grande délicatesse, Colette entre en 1936 à l'Académie royale de Belgique. En 1944, elle fait partie de l'Académie Goncourt. Elle meurt à Paris en 1954. Elle repose, aux côtés de sa fille, au cimetière du Père-Lachaise.

    J'ai découvert Colette vers l'âge de 15 ans, avec ses Claudine. Ensuite, j'ai lu Le Blé en herbe, Dialogues de bêtes, Chéri et surtout La Chatte... Ce court roman relate la passion d'un jeune homme, Alain, pour son animal de compagnie, Saha, une fascinante chatte de la race des Chartreux. Jeune marié, il reste impénétrable aux yeux de sa femme, Camille, qui se prend de jalousie pour la chatte, la favorite insurpassable. Dès lors, pour l'amoureuse délaissée, aucun procédé ne sera trop brutal pour écarter l'animal de son chemin. Alain semble indifférent au charme de Camille et reste fidèle à sa chatte...

    J'aime la plume de Colette... Et elle a un atout majeur : celui d'aimer les chats autant que je les aime...

    Je vous invite à lire mon article du 27 février dernier Colette-femme-à-chats


    20 commentaires
  • Le printemps est enfin arrivé, timidement mais il est en place : les fleurs s'épanouissent mais les abeilles manquent à l'appel... Des dizaines de milliers de colonies d'abeilles sont décimées, vides... Les maigres mesures mises en place ne seront pas suffisantes pour mettre fin à une hécatombe insoutenable. C'est tout notre système agricole qui est à revoir.

    "Fin mars, les apiculteurs de Dordogne avaient dénombré 700 ruches désertées, vides de tout occupant. Aujourd'hui il y en aurait 3 000 !", indiquait France 3 Nouvelle Aquitaine le 2 mai 2018. Les apiculteurs sont unanimes : il n'y a presque plus d'abeilles dans les ruches...

    La suite de l'article est à lire ici :

     Notre-planète.info/mortalité-abeilles-ruches-France

     


    15 commentaires
  • Les organes du corps liés aux émotions

    Vous êtes-vous déjà demandé comment les émotions influent sur les organes de votre corps ?

    Selon la médecine chinoise traditionnelle, notre corps répond à chaque stimulation, intérieure ou extérieure, qui génère une tempête de réactions.

    Notre organisme n’est pas uniquement conçu pour métaboliser les fonctions basiques de transformation des aliments en énergie pour notre survie.

    Il transforme aussi toutes les stimulations et génère une réponse positive ou négative, qui affecte tous les organes dont il est composé.

    En plus des stimulations physiques qu’il reçoit à travers les sens, se trouvent les émotions ou les sentiments qui, même s’ils semblent ne rien affecter physiquement, entraînent des réactions qui stimulent ou inhibent certains organes de notre corps.

    C’est un processus sain mais quand les émotions sont graves, négatives et prolongées, elles peuvent nuire aux organes et les rendre encore plus vulnérables face à des maladies...

    La suite est à lire ici


    15 commentaires