• Avant-hier après-midi, j'ai assisté à un récital de 26 chansons d'Alain Hiver organisé par La Guéretoise de Spectacle.

    Quel bonheur ! Quel régal !

    "Alain est mon meilleur interprète" disait Jean Ferrat le 2 mars 2007

    Comme il avait raison !

    Alain Hiver ne chante pas Ferrat... Il l'interprète à merveille.

    Alain Hiver et Jean Ferrat ont préparé ensemble ce spectacle en août 1995. Et quand un humaniste chante un autre humaniste...  C'est une belle réussite.

    Alain Hiver devient la voix masculine qui transmet fidèlement l'œuvre de son ami Jean Ferrat. Il continue à le faire vivre pour notre plus grand plaisir.

    Alain Hiver, qui vit en Ardèche à 10 km du village où habitait et repose Jean Ferrat,  est aussi auteur-compositeur.

    Il a composé notamment "Antraigues" un superbe hommage rendu au poète qu'était Jean Ferrat.

    Pour en savoir davantage vous pouvez vous rendre sur son site ici

     

     


    21 commentaires
  • Je partage la magnifique Minute Nature de Julien que vous pouvez retrouver chez Jean-Louis ici Nature ici ailleurs

     

    Rendez-vous près de Genève où l'artiste, naturaliste, auteur et philosophe Robert Hainard a vécu. Dans sa maison, toutes ses œuvres sont encore là…

    Qui était Robert Hainard ?

    Pour un suisse amoureux de la nature et de l'art naturaliste comme moi, la maison de Robert Hainard est un endroit sacré. Je l'ai découvert alors que j'avais environ 12 ans. Robert Hainard est un peintre, sculpteur, graveur et philosophe genevois dont la vie extraordinaire a traversé le 20e siècle. Il est  né le 11 septembre 1906 et est mort la nuit où la tempête Lothar a traversé l'Europe, le 26 décembre 1999. Vingt ans plus tard, sa maison atelier est toujours intacte, telle qu'il l’a connue avec sa femme Germaine.

    Une maison-musée

    Dès les premiers pas dans le jardin on aperçoit les premières œuvres de Robert Hainard. Des sculptures en bronze, ici un sanglier, plus loin un loup et pour garder l'entrée, un lynx. J'entre dans le salon et il y a des sculptures en bois partout. On retrouve même le loup du jardin, taillé à la main dans une pièce de bois. L'atelier est resté tel quel, tous les outils de taille du bois sont encore là. A partir de ces très belles sculptures en bois, des reproductions en bronze étaient coulées. Robert Hainard arrivait à saisir avec force le mouvement des animaux, comme avec ces marcassins saisis en pleine course. Je continue la visite avec une autre pièce de l'atelier où trône fièrement un grand coq de bruyère grandeur nature.

    Retour au salon où on découvre une autre partie du travail de Robert Hainard qui était aussi graveur. Pour réaliser ses gravures sur bois, il faisait d'abord des croquis de terrain saisis sur le vif avec des indications de couleur. Chaque couleur équivaut à un bois qu'il faut graver pour imprimer successivement chaque couleur sur une presse. Cela représente plusieurs semaines de travail, pour une image qui sera tirée à une trentaine d'exemplaires.

    Artiste précurseur

    Robert Hainard n'est plus là, mais de nombreux artistes prolongent son héritage en Suisse comme en France. En allant sur le terrain pour observer les animaux, ils saisissent le mouvement de la nature en aquarelles, peintures, gravures, sculptures et autres formes variées. Ces artistes font un travail important à un moment où on est submergé d'images.

    J'ai eu la chance de connaître Robert Hainard quand j'étais enfant. Cette rencontre a beaucoup inspiré la création de la Salamandre et je souhaite vraiment que la pensée de Robert Hainard nous accompagne et nous inspire pour respecter d'avantage cette nature, tellement précieuse et sans laquelle nous ne sommes rien…

    Julien Perrot


    20 commentaires
  • Tableau du samedi 93  :

                                          Le chat dans le chalet (2006)  ©

                                                   Ne pas copier SVP 

     

    En mémoire de Lady Marianne

    chez Fardoise et chez Lilou

    Le tableau-du-samedi-sur le thème de l'art naïf

    J'ai choisi une superbe peinture de Martine Clouet, peintre autodidacte née à Paris en 1953, qui découvre le plaisir de peindre après 30 ans de vie professionnelle dans le secteur de la finance. Encouragée par son mari, elle se consacre totalement à son art depuis 1999. Sa peinture a tout de suite été naïve et elle a rapidement participé à de nombreux salons en région parisienne où elle a obtenu plusieurs prix (médaille de bronze des Artistes Français). Ses tableaux, essentiellement des huiles sur toile,  sont aujourd'hui présents dans de  nombreuses collections publiques et privées tant en France qu'en Espagne, Italie, Finlande, Canada, Suède etc... ainsi qu'au Musée Daubigny à Auvers sur Oise. Elle participe régulièrement au salon Comparaisons, dans le cadre de l'exposition Art en Capital, au Grand Palais à Paris (France). Depuis 2001, Présidente du Groupe International des PrimitifsModernes dits Naïfs, elle organise de nombreuses expositions de qualité en France.

    Je vous invite à visiter son site de tableaux ici

    Je remercie chaleureusement Martine de m'avoir gentiment autorisée à publier l'une de ses œuvres.

    Tableau du samedi 93  :


    25 commentaires
  • La famille est unique, et diminue tous les ans.

    Je reprends l'une des phrases de mon article d'hier :

    "La famille est unique, et diminue tous les ans."

    Voir ici : A-méditer-dans-ce-temps-de-folie

    Comme elle résonne douloureusement en moi...

    Que de tristesse !

    Ma famille est endeuillée à nouveau en ce début d'année...

    Ma cousine Dominique, qui avait 65 ans, s'est éteinte le samedi 1er janvier, à l'Institut Gustave Roussy à Villejuif, là où j'ai été soignée aussi pour un cancer du sein il y a 18 ans... 

    Elle a lutté pendant près de 12 ans contre des cancers à répétition. Un premier cancer du sein l'a frappée en 2010. Des opérations, des chimiothérapies, des séances de radiothérapie ont suivi... Les os, le foie étaient touchés en dernier...

    Que de souffrances endurées !

    Ses obsèques ont eu lieu hier matin près de Tonnerre dans l'Yonne.

    Je n'ai pas pu m'y rendre mais je lui ai envoyé une corbeille de fleurs par Interflora. Mais j'y étais par la pensée...

    Que de souvenirs de notre enfance me trottent dans la tête...

    Nous n'avions que 15 mois d'écart...

    Je me souviens avec émotion de la belle fête organisée le 29 octobre 2016 pour ses 60 ans et les 50 ans de son frère Olivier qui nous avait permis d'être ensemble...

    Dominique était également une grande amoureuse des chats. Elle avait plusieurs chats à demeure ; qui ne se retrouveront pas à la rue, je vous rassure. Son compagnon Jany, très éprouvé, continuera à bien s'en occuper. Il y a quelques années, elle avait crée avec sa sœur Pascale-Odile, une association pour  aider les chats errants de l'Hôpital de Tonnerre. 

    Je tenais à te rendre hommage, ma chère cousine.

    Repose en paix !


    26 commentaires