• Ribaudequin (Jeu de lettres n°110)

    (Jeu de lettres n°110)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-110

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est :  RIBAUDEQUIN

    Nom masculin au moyen âge- grande arbalète fixée sur un fût mobile qui servait à lancer des javelots ferrés avec une force terrible qui tuait souvent plusieurs hommes à la fois.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon texte  (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Durant un mois, Diane, Aubin, Adrien  et Renaud, participaient  aux fouilles archéologiques et aux travaux de restauration du château de Coucy dans l'Aisne. Ce château fort du XIIIe siècle, chef-d'oeuvre d'architecture militaire, était en ruine depuis que les Allemands l'avaient détruit en 1917. Sur le chantier, ils avaient eu la chance de trouver une amphore couleur brique  du IVe siècle sur laquelle apparaissait une écriture runique. Cet ancien alphabet était utilisé par les peuples germaniques  du nord de l'Europe. C'était à la brune, après  leur rude  travail diurne et leur dîner pris sur le pouce à l'auberge (tenue par une vieille bique revêche) que la petite bande  de bénévoles retournaient sur les lieux. Parmi les vestiges, ils avaient toute la niaque nécessaire pour s'inventer des histoires médiévales. Ils revoyaient le donjon unique, autrefois  perché sur son  éperon rocheux, dominant de ses 50 et quelques mètres, les vallées  de l'Oise et de l'Ailette. Quand les garçons imaginaient un ribaud sur un champ de bataille s'échinant sur son ribaudequin meurtrier (cette arme était bien plus redoutable qu'une simple arbalète de trait composée d'un arc monté sur un fût et bandé  à la main), Diane frissonnait d'horreur. D'un air badin, elle préférait raconter qu'elle avait aperçu l'ombre d'un preux chevalier, raide  dans son armure, franchir le pont-levis sur sa monture protégée à la nuque, à la croupe et au poitrail par une barde... Selon elle, il ne fallait pas badiner avec la guerre !

     NB : "A le brune" signifie : au crépuscule.                                                                       Pour découvrir le Château de Coucy  c'est ici


  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Avril à 04:45
    colettedc

    Défi magnifiquement relevé, Béa ! Bravo et bon dimanche de Pâques ! Bises♥

    2
    Dimanche 16 Avril à 07:11

    Merci pour le lien Kimcat, il a bien besoin qu'on prenne soin de lui sur sa bute... on peut compter sur la bande des 4 ! Bon dimanche pascal, bises

    3
    Dimanche 16 Avril à 07:46

    Bonne journée 

    Bravo pour le défi assuré cool

    4
    Dimanche 16 Avril à 07:53

    Bravo Béa je me suis concentrée sur le banquier pour la restauration , tu as choisi de parler des bénévoles voilà qui en fait une histoire complète .

    Bon dimanche de Pâques 

    Bisous 

    5
    Dimanche 16 Avril à 08:17

    bravo aux bénévoles! un récit très authentique.

    bonne journée

    danièle

    6
    Dimanche 16 Avril à 08:41

    Je vois très bien de quoi il s'agissait mais je ne connaissais absolument pas ce mot. Bon week end de Pâques.

    7
    Dimanche 16 Avril à 09:24
    Séverine

    Belle histoire que tu nous racontes, se replonger dans l'Histoire, en s'en racontant tout en utilisant des ruines et un peu d'imagination, c'est ce qui nous manque de plus en plus.

    8
    Dimanche 16 Avril à 10:02

    Bises et joyeuses Pâques ma Béa

    9
    Dimanche 16 Avril à 10:15
    LADY MARIANNE

    une bien belle histoire qui nous plonge au moyen âge !
    j'aime beaucoup ! moi aussi je préfère apercevoir le chevalier en armure !!
    joyeux dimanche Pascal - bisous et bravo !

    10
    Dimanche 16 Avril à 11:24

    Bravo vraiment, Béa, pour ce nouvel exploit riche en vocabulaire et en enseignement, que tu nous offres même en ton absence ! J'espère que ce jour de Pâques aura été super, malgré les nombreux nuages qui cachent le soleil et nous maintiennent dans un grande fraîcheur.

    11
    Dimanche 16 Avril à 14:08

    Bonjour Béa,

    Encore un défi relevé, bravo.

    Je te souhaite un bon dimanche de Pâques ... grosses bises, Véronique

    12
    Dimanche 16 Avril à 15:41

    Encore un morceau de bravoure que ce texte "moyenâgeux", bravo Kimcat ! Passe un joli week-end de Pâques avec tes deux petites puces, gros bisou.

    13
    Lundi 17 Avril à 00:12

    Bravo ma Béa ! EXCELLENT !

    Bisous en espérant que tu as passé un bon dimanche de Pâques.

    Ta Chantaloup

    14
    Lundi 17 Avril à 14:08
    covix

    Bonjour, 

    L'esprit de restauration, de fouilles ouvre la porte à bien des écrits et cette narration est bien faîte.

    Bon lundi de Pâques

    Bies

    15
    Mardi 18 Avril à 08:57

    Bravo Béa, en lisant ton récit je participais moi aussi aux fouilles et j'ai aperçu ce preux chevalier !!

    Bises et bonnes journée.

    16
    Mardi 18 Avril à 17:08

    Lay Marianne était à la fête avec cette ambiance!

    Bravo

    Bisous

    17
    Patrick Riot
    Dimanche 23 Avril à 18:48

    Ma très chère Cousinette Béa,

    Que les histoires si bien romancées par ta plume si légère mais si grave et riche d'enseignements ce qui fait qu'à chaque fois j'apprends, je découvre et je m'enrichis au travers de tes textes.

    Parler de cette époque moyenâgeuse fait renaître des légendes faites de couleurs allant du rose au bleu. Les naissances faisaient l'histoire de France.

    Chaques comtés étaient sauvagement protégées, la peur de l'autre existait déjà.

    Quant aux découvertes, étaient-elles bien reconnues autant qu'aujourd'hui, je ne saurais pas le dire.

    La seule chose que je relève, c'est qu'à cette époque la table avait un sens festif certainement plus riche que de nos jours. Le temps des agapes étaient de trois quatre et cinq heures. Probablement les conflits se réglaient entre deux chopes de vinasse de vin.

    Enfin c'était hier ...

    Je t'embrasse Béa et à bientôt !!!

    Patrick Riot

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :