• Synallagmatique (Jeu de lettres n°146)

    (Jeu de lettres n°146)

    Lady Marianne propose un   petit-jeu-de-lettres-146

    Adjectif -le contraire de  unilatéral - bilatéral -Qualifie un contrat qui contient différentes obligations réciproques entre les parties qui le signent.

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est :  SYNALLAGMATIQUE

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon texte (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Gaëtan,  qui n'était pourtant pas un maniaque  du téléphone, avait appelé toutes les cinq minutes  son associé Alain, avec lequel il avait signé un contrat synallagmatique. Il aurait mieux valu qu'il se casse une jambe en trampoline, le jour où  ils avaient souscrit ce marché de dupes ! Son coéquipier n'était jamais là quand il avait besoin de lui ! Ce satané  bougre, qui avait fait tomber le masque  et montré son vrai visage depuis des lustres, ne répondait jamais... Sans doute  en  galante compagnie, comme à son habitude. Mais il fallait bien qu'il lui signale le pugilat qui s'était produit au gymnase Sainte-Marie entre deux jeunes gymnastes. Dire que le pugilat  était un sport rude et périlleux pratiqué par les Grecs et les Romains dans l'Antiquité ! De la boxe antique  qui opposait deux combattants qui se donnaient des coups de poings. Alors la rixe entre Nelly  et Alina,  qui avaient mangé  du lion, ne l'avait point amusé. L'une venait du Pays de Galles  et l'autre était maltaise.  Professeur de gymnastique  acrobatique, il ne pouvait tolérer une telle rivalité et une telle violence. Toutes ses tentatives pour les calmer avaient été nulles. Car il était aussi leur coach sportif. Son travail consistait à évaluer la forme physique et à mesurer les qualités  et les faiblesses de ses élèves ; à surveiller leur santé et à leur donner les grandes lignes  sur les bons aliments  à consommer. Son rôle n'était pas de supporter de sales gamines échevelées qui baragouinaient des paroles incompréhensibles et se battaient comme des furies déchaînées sur un ring. D'autant qu'il parlait anglais  comme une vache espagnole et italien comme un singe chinois ! Il se sentait insulté...


  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 08:35

    Ouh fallait le trouver celui la.  Ben alors c'est quoi toutes ces bagarres ?

    Je suis à la bourre de partout, grr .. Bonne journée

    2
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 08:47
    LADY MARIANNE

    un grand bravo pour cette belle histoire !
    entre humour et déontologie d'un coach !!
    tu as bien travaillé - une histoire rondement menée-
    merci beaucoup ! charmée encore aujourd'hui !
    Bisous- bon dimanche-

    3
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 08:59
    Séverine

    Il y a besoin de mettre de l'ordre là-dedans, allez, faut bouger !

    4
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 09:03

    Eh oui les deux parties n'ont pas le même respect pour le contrat on dirait . Gaétan va avoir fort à faire pour faire entendre raison à ses gymnastes , pas un mince travail le boulot de coach sportif surtout quand il faut s'exprimer dans une langue qu'on ne maîtrise pas .

    Bravo pour ton texte je me suis bien imaginée la scène .

    Bon dimanche 

    Bisous 

    5
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 09:26

    Défi réussi haut la main!

    Bravo

    Bonne année 2018

    gros bisous

    6
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 10:37

    Quelle imagination, Béa !Tu excelles toujours dans ce genre d'exercice et en plus on s'amuse de bon coeur... Sans oublier qu'on apprend des mots !! Bravo et merci.

    7
    Viviane
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 10:38

    Béa,

    Oh, comme c'est loin dans ma mémoire ce terme de contrat synallagmatique, et oui c'est bien un accord entre deux partie avec un engagement réciproque et curieusement tes deux protagonistes, Béa, ne devaient pas avoir bien compris.

    Il faut dire aussi qu'à la vue du public fréquenté, les engagements passent par dessus ou par dessous la jambe...

    Puis je me rends compte que la jeune génération, est loin des "engagements" "verbaux ou écrits" !!!

    Bises !!!

     

    8
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 15:51
    Allez on y va toutes pour l'aider !!!:-)
    Ravie de retrouver tes textes !
    Un régal !
    Bises
    9
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 16:47

    Bonsoir Kimcat... Coincé entre les deux dames qui n'y vont pas de main morte, pauvre Gaëtan si esseulé dans cette affaire, ,-) bises, jill

    10
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 17:54

    Super!

    Bonne soirée un peu triste!

    Bisous

    11
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 18:59

    Un petit bijou de texte ! Bravo!

    12
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 21:51
    colettedc

    Défi tout à fait bien relevé, Béa ! Bravo et bonne fin de ce dimanche ! Bises♥

    13
    Dimanche 7 Janvier 2018 à 22:23
    covix

    Bonsoir, 

    Bonne et belle année 2018.

    Voilà un coach  bien mal épaulé par son équipier, l'humour adouci la rudesse de l'évènement.

    Bonne soirée

    Bises

    14
    Samedi 3 Février 2018 à 18:45

    Bravo pour ton récit.   Il est si bien détaillé que l'on n'a aucune difficulté à imaginer la scène entre ces 2 affreuses gamines.

    Bizzz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :