• Une solution en Allemagne pour ne pas tuer les poussins mâles

    Une solution en Allemagne pour ne pas tuer les poussins mâles

                                            Pixabay/embryon-poussins

    Une entreprise allemande a mis au point une technologie permettant une détermination rapide du sexe du poussin, bien avant son éclosion. Elle devrait permettre de mettre fin à l'abattage de millions de mâles.

    L'entreprise allemande Seleggt a trouvé la solution à un processus qui bouleverse les associations de protection des animaux et certains consommateurs : le sexage des poussins. Dans la filière avicole et plus particulièrement lors de l'élevage des poules pondeuses, les poussins mâles sont séparés des femelles. Incapables de pondre des œufs et avec une croissance inférieure à celle des poulets de chair, ils sont tués pour des raisons économiques. Ainsi, en Allemagne, près de 45 millions de poussins mâles sont tués chaque année, assure Sleggt. En France, ils seraient 40 millions à être tués selon L214...

    La suite de l'article publié par Anne-Sophie Tassart le 3 janvier 2019 

    est à lire ici : Sciences et avenir


  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Janvier à 06:54
    Séverine

    Et après on se dit civilisés !

    2
    Jeudi 10 Janvier à 08:22

    L'idéal serait que les élevages industriels n'existent plus.

    Bonne journée

    3
    Jeudi 10 Janvier à 09:27

    C'est une très bonne chose, et si les allemands l'utilisent, je dis parfait !
    Cependant, j'ai un gros doute sur la mise en place de ce système en France car cela doit avoir un coût probablement supérieur à celui de passer les poussins vivants dans les hachoirs. Il suffit de voir dans nos abattoirs, passer du halal à l'abattage traditionnel français ayant un coût (vidage, nettoyage...) les animaux dans leur majorité sont égorgés et l'étourdissement n'est plus respecté. 
    Bises et bonne journée Béa

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Jeudi 10 Janvier à 11:22

    coucou c'est  une bonne nouvelle pour arrêter ce massacre horrible  ;

     bisous 

     et tous mes voeux  pour  2019

    5
    Jeudi 10 Janvier à 11:29

    Un article très intéressant Béa, merci !

    Bises et bon jeudi

    6
    Viviane
    Jeudi 10 Janvier à 11:36

    Béa,

    Les recherches sur la cause animal me questionne beaucoup.

    Pourquoi ne pas trouver d'autres issues pour les poussins mâles ?

    Sur le plan alimentaire, combien serions nous à apprécier un petit coq au vin, etc...

    Je suis persuadé que les enjeux économiques sont au centre du sujet, triste situation...

    L'homme se perd, se noie dans ce qu'il pense être "nécessaire" !!!

    Bises !!! 

    7
    Jeudi 10 Janvier à 15:22

    ça me donne la nausée de lire tout ça chaque fois...espérons qu'on a trouvé cette solution; bises

    8
    Jeudi 10 Janvier à 15:29
    Renée

    N'importe quoi, si y a plus de femelle qui va pondre! Bisous

    9
    Jeudi 10 Janvier à 16:53
    colettedc

    Intéressant ton article, Béa !

    Bonne poursuite de ce jeudi,

    Bises♥

    10
    Jeudi 10 Janvier à 17:11

    Une découverte qui éviterait un massacre en effet . Merci pour le lien 

    Bonne fin de journée 

    Bises 

    11
    Jeudi 10 Janvier à 19:32

    je pense qu'il faudrait revenir à l'élevage comme chez ma grand mère - douce soirée - bisous Mamy Annick

    12
    Vendredi 11 Janvier à 17:14

    Je crois (et même j'en suis certaine) les Allemands sont bien plus en avance et respectueux que nous. L'idée est excellente mais je doute qu'elle soit applicable en France.

    13
    Ely
    Lundi 14 Janvier à 20:51

    Dans quel monde vivons-nous?

    Bises Béa

    Ely

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :