• Warandeurs (Jeu de lettres n°116)

    (Jeu de lettres n°116)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-116

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est :  WARANDEURS

    Nom masculin pluriel ( toujours pluriel) - Se dit, à Dunkerque, des gens nommés par le magistrat pour assister aux salaisons des harengs, et pour apposer les armes de la ville sur les caques.

    On va savoir si la caque sent toujours le hareng !

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon  texte  (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    A la suite de la requête de son ancienne nurse,formulée par téléphone, Renaud  Warren  s'était aussitôt rendu  au bar " Le Radeau  d'Andrew " où il avait ses habitudes avec son copain Arnaud,  pour y glaner des informations. Il était sûr qu'André Renard, le patron du rade, pourrait lui prêter main forte afin de satisfaire à la demande de sa brave nounou, Louise Sedan. En effet, celle-ci souhaitait aider sa petite-fille Sandra  qui préparait une thèse sur l'essor de Dunkerque au Moyen Age et elle avait pensé à lui puisqu'il était dunkerquois. Les documents se faisaient rares  sur le sujet et plutôt que de perdre bêtement son temps à chercher, le jeune homme savait que seul André, qui s'était vanté un jour d'avoir harponné un serran  de plus de deux mètres de long et de cent dix kilos, saurait le renseigner. Après une bonne rasade  d'eau pétillante pour se rafraîchir le gosier, le baroudeur des mers, lui avait narré  avec ardeur, l'histoire de la ville de Dunkerque. Liée à la mer du Nord,  elle avait été, il y avait plus de mille ans, un village de pêcheurs installé sur des bancs de sable. La construction d'une chapelle avait donné son nom au hameau : "Duinkerk" signifiant en flamand  "L'église des dunes". La bourgade du Xe siècle prospéra en une ville nouvelle au cours du XIIe siècle. A la fin du XIVe siècle, la pêche se développa avec la descente énorme des bancs de harengs. Et le petit port de pêche s'était hissé au niveau des premiers ports maritimes de Flandre. Les "gens de mer" qui ramenaient le hareng, le séchaient et le salaient étaient contrôlés, taxés et caqués par les eswardeurs appelés aussi warandeurs. Grâce à la recette de cet impôt perçu sur le hareng caqué et sur les autres poissons, cabillauds, merlans, maquereaux et anguilles, qui proliféraient, la ville était devenue riche et opulente et avait attiré les convoitises. Elle avait appartenu au Comté de Flandre, au Royaume d'Espagne, d'Angleterre et de France. Définitivement française en 1662, et fortifiée par Vauban , elle y abrita des pirates rusés. Dunkerque avait aussi été impliquée dans la guerre que Charles Quint menait contre le roi de France, François Ier. En représailles, les pêcheurs dunkerquois avaient été attaqués par les corsaires français. Et le magistrat de Dunkerque avait pris  la décision d'armer des bateaux en course afin de protéger ses bateaux de pêche... Le récit du vieux loup de mer, qui avait duré  une heure et demie, avait scotché le principal intéressé ainsi que toute la clientèle du bistrot. Quant à Renaud, il allait regagner ses pénates et rappeler au plus vite  sa bonne Louise. 

    NB : L'Histoire de Dunkerque  est ici 

    La signification  de la Caque est  ici


  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Mai à 04:28
    colettedc

    Bravo Béa ! Défi superbement bien relevé ! Bonne journée ! Bisous♥

    2
    Dimanche 28 Mai à 05:57

    J'y suis allée une fois, il y a belle lurette... merci pour son historique, je prendrai bien un petit hareng mariné au vin blanc tiens... belle journée, bises

    3
    Dimanche 28 Mai à 08:09

    C'est vraiment agréable d'apprendre plein de choses grâce à ce jeu! merci.

    bonne journée

    danièle

    4
    Dimanche 28 Mai à 08:37

    Wouah ! Alors là, chapeau bas ! Bon dimanche

    5
    Dimanche 28 Mai à 08:43

    Bravo Béa, bien joué !

    Bises et profite bien de la fête des mamans

    6
    Dimanche 28 Mai à 08:58
    Séverine

    Beau défi, bon dimanche.

    7
    Dimanche 28 Mai à 09:37
    LADY MARIANNE

    une mamie qui aide bien sa petite Sandra !!
    voilà un bel historique de cette ville plein de vocabulaire spécifique-
    ici des rasades d'eau pétillante ! j'ai vu de l'alcool de poire chez une copinaute-
    bravo pour ta chouette participation ! une belle aventure bien menée-
    bon dimanche et fête des mères !
    Bisous-

    8
    Dimanche 28 Mai à 11:41

    Quelle verve !! Bravo vraiment, Béa.

    9
    Surfingmoune
    Dimanche 28 Mai à 11:54

    Bravo Béa pour ton texte qui nous apprend l'historique de la ville.

    Bises

    10
    Dimanche 28 Mai à 14:31

    Bonne fête

    Belle journée

    Bisous

    11
    Dimanche 28 Mai à 17:30
    renee

    Quelle texte magnifique Béa là tu t'en est donné a coeur joie et c'est super bien réussi. Bravo car ce jeux perso je n'y arrive pas. 

    12
    Dimanche 28 Mai à 20:23

    Goedendag,

    Je découvre avec plaisir ce texte très complet sur mon port natal...

    Merci beaucoup pour le soin que tu y as apporté!

    Pour compléter, Dunkerque sera à l'honneur en juillet prochain avec le film éponyme de Christopher Nolan sur l'opération Dynamo...Il a été tourné à quelques mètres de chez moi, j'ai hâte de voir le résultat!

    Bonne soirée et gros zotches!

    Pierrette

    13
    Lundi 29 Mai à 15:32

    Bravo Béa un superbe billet où je découvre toute l'histoire avec un grand h .

    J'ai appris aussi dans les commentaires grâce à Clio que warandeurs venait du flamand le warant étant le garant , il s'agit alors d'un  témoin assermenté .

    Bonne journée 

    Bisous 

    14
    Mardi 30 Mai à 22:40

    hé bien ! on en apprend des choses chez toi !cool
    bravo et merci

    bises

    15
    Patrick Riot
    Dimanche 4 Juin à 17:15

    Ma très chère Cousinette Béa,

    Dès lors que nous pointons le bout du doigt dans l'histoire de telle ou telle Ville, avec ses traditions, nous entrons dans un labyrinthe sans fin.

    Leurs histoires, nous mènent vers des chemins, des ruelles, des maisons qui sans un bon fil d'Ariane en mains nous n'en sortirions pas...

    Et c'est ce que j'adore, dans l'histoire, elle est au passé, au présent et quand sera t-il du future???

    Quand je regarde des cartes postales des années 1930 et de découvrir comment tout a changé, alors je me laisse rêver ...........

    Demain, nous nous déplacerons comment, que mangerons nous et nous enfants, petits enfants et arrière petits enfants que feront-ils de ce nous leurs avons légué ........

    Béa, en étant mamie tu y penses peut-être ...

    Je t'embrasse Béa et à bientôt !!!

    Patrick Riot

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :