• La France va-t-elle sauver les hérissons ?

    La France va-t-elle sauver les hérissons ?

    Il est à la fois le garant de la bonne santé des campagnes, un précieux auxiliaire des jardiniers et un emblème de la biodiversité. Cet animal des plus communs et pourtant de plus en plus menacé, c’est le hérisson. La semaine dernière, un collectif d’associations a mené une semaine de sensibilisation à la disparition de ce petit mammifère nocturne et insectivore. Elles appellent à sauver cette « espèce de 60 millions d’années d’évolution menacée de disparition » dans une pétition signée par 80 000 internautes depuis août dernier, et soutenue par des personnalités politiques (Yannick Jadot, Laurence Abeille, Pascal Durand ou encore Corinne Lepage).

    «Là où dans les campagnes il y avait cent hérissons, il n’y en a plus que trois à présent ! On estime qu’ils auront quasiment disparu d’ici à 2025, dans à peine dix ans », écrivent les ONG qui souhaitent la création «d’un statut prioritaire» pour l’espèce afin de «densifier le réseau des personnes habilitées à les sauver». Elles prennent pour exemple le Royaume-Uni, où ces mammifères, emblématiques et populaires, font l’objet d’une large protection.

    Outre-Manche, les chiffres sont alarmants. Les populations de hérissons étaient estimées à 1,55 million d’individus en 1995 contre 36,5 millions dans les années 1950 ! Et le déclin se poursuit. Selon plusieurs études britanniques, en moins de vingt ans, elles ont perdu 30 % de leurs effectifs dans les zones urbaines et jusqu’à 75 % dans les campagnes.

    En France, il n’existe aucune statistique de la sorte ni aucun suivi national. « Mais il n’y a aucune raison que la situation soit différente de celle de l’Angleterre ; elle doit même être pire puisque l’on utilise davantage de pesticides, qui intoxiquent ces mammifères », note Jean-Xavier Duhart, le coordinateur du réseau d’associations Sauvons les hérissons... 

    La suite est à lire ici

    Merci à Audrey Garric dans l'éco(lo) blog du journal Le Monde pour son article du 12 mai dernier très documenté sur le lien entre la disparition des hérissons avec l'augmentation de l'utilisation des pesticides en France, et pour la reconnaissance du statut d'externe pour les bénévoles.  


  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Mai à 06:38

    bon lundi

    2
    Lundi 15 Mai à 07:16
    Séverine

    Il est clair que les pesticides sont de plus e plus nocifs, et nos agriculteurs n'y paient pas beaucoup attention.

    3
    Lundi 15 Mai à 07:32

    Très intéressant cet article (lu la version complète)

    Le cocktail voitures et pesticides est redoutable pour ces adorables animaux.

    Espérons que ...

    4
    Lundi 15 Mai à 09:11

    Des petites bêtes tellement utiles à notre écosystème !

    Bises et bon début de semaine

    5
    Lundi 15 Mai à 09:27

    Je ne savais pas que les hérissons étaient menacés ! Merci de cet article. Je savais seulement qu'il fallait essayer de ne pas les écraser...

    6
    Lundi 15 Mai à 10:31

    Dommage qu'ils disparaissent autant, .c'est toute la faune qui est menacée à l'heure actuelle et il serait plus que temps qui remédiait.....

    Bizz

    7
    Lundi 15 Mai à 10:39
    LADY MARIANNE

    les pesticides leur font du mal en effet-
    j'adore ces petites bêtes -
    merci pour ton bon billet-
    bisous-

    8
    Lundi 15 Mai à 14:00

    Et on en voit pas mal écrasé sur les routes en plus. Espérons qu'il y aura de plus en plus de gens concernés par ce regrettable déclin. Gros bisous, ma chère Béa, et superbe journée

    9
    Lundi 15 Mai à 16:15

    Bonsoir Béa,

    J'espère qu'on va enfin prendre conscience et tout faire pour les sauver !! Passe une bonne fin de journée, bises, Véronique

    10
    Lundi 15 Mai à 16:39

    Bonjour belle Béa...

    les Hirondelles,les Hérissons ,les poissons,et tant d'autres animaux et végétaux qui chaque jour sont de moins en moins nombreux et alerte rouge" en voie de disparition!"...mais depuis le temps que l'alerte rouge clignote l'Homme continue son autoroute dans sa propre bulle égocentrique parce qu'il se croit tout en haut d'une chaîne qu'il contrôle mais quand il va tomber de la chaîne et bien...

    Combien de renards ,de renardeaux en cette saison,de blaireaux,de lapins,de hérissons,de chats etc sur le bas côté des routes mm celles de montagne où l'automobiliste ne ralentit pas,je vois chaque jour...

    Bisous et merci de partager...

    11
    Lundi 15 Mai à 16:43
    renee

    En Suisse sur certaines routes il y a des passages sous terre pour eux et d'autre infrastructure.... il y en a aussi en France? Bisous

    12
    Lundi 15 Mai à 16:56

    Les pauvres, ils se font souvent écraser en traversant la route. Tout comme les écureuils. Devant chez moi, hier, ils ont écrasé un pigeon à force de foncer dans la petite rue. Une autre fois c'était un chat. Souhaitons que les hérissons soient préservés de tout ce qui peut leur arriver. Je les trouve sympa wink2. Je t'embrasse Kimcat, caresse aux pupuces !

    13
    Lundi 15 Mai à 17:00

    Bonjour Béa, j'adore les hérissons. merci pour cet article !

    Ils me rappellent mon enfance quand je les voyais traverser la pelouse du jardin la nuit tombée. C'est bien loin tout ça ...

    Bises et bonne journée.

    14
    Lundi 15 Mai à 17:02

    Coucou ma Béa,

    J'espère qu'un jour les humains deviendront conscient du mal ...

    Dans ma campagne je vois souvent des hérissons écrasés et cela me fait vraiment mal au cœur.

    Les pesticides n'en parlons pas !

    Gros bisous

    Ta Chantaloup

    15
    Lundi 15 Mai à 17:20
    colettedc

    Tout à fait intéressant, Béa ... bonne soirée ! Bises♥

    16
    Lundi 15 Mai à 22:25
    Cela me rend très triste. Un jour nous aurons tout assassiné.
    17
    Lundi 15 Mai à 22:38

    Merci Béa pour ce bel article. C'est vrai que l'on en voit de moins en moins. Ils sont toujours les bienvenus dans mon jardin. Bisous

    18
    Jeudi 18 Mai à 12:44

    Je l'espère, car je sais combien ils sont utiles.

    Les pesticides finiront par disparaître, je crois.

    Il en va de notre survie aussi.

    Bises et douce journée Béa.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :