• Bienvenue chez moi

    Accueil

     

    Pour retrouver tous mes articles depuis septembre 2007

    c'est ici :  Béa Kimcat Blog

    Si vous voulez m'écrire c'est ici : contact

  • Tableau du samedi : Près de la cheminée

    En mémoire de Lady Marianne 

    Chez Lilou Le-tableau-du-samedi-thème-3

    Amande douce propose de passer « l’hiver bien au chaud , dans la maison »

    J'ai choisi une belle peinture de Margaret Tarrant

    Margaret Winifred Tarrant (1888-1959) est une illustratrice anglaise et auteure pour enfants, spécialisée dans la représentation d'enfants et de sujets religieux féeriques. Elle commence sa carrière à l'âge de 20 ans et peint et publie jusqu'au début des années 1950. Elle est connue pour ses livres pour enfants, ses cartes postales, ses calendriers et ses reproductions imprimées.

    (Source Wikipedia)

    Tableau du samedi : Près de la cheminée


    votre commentaire
  • Je ne regrette pas d'avoir vu ce film très touchant au cinéma hier après-midi car il m'a beaucoup plu. Il montre bien la réalité du quotidien des vétérinaires en milieu rural. 

    Les Vétos est une comédie dramatique réalisée par Julie Manoukian sortie en 2019. En  voici le synopsis :

    Dans un village au cœur du Morvan. Nico est un des deux derniers vétérinaires du coin et se démène pour sauver ses patients. Quand Michel, son associé et mentor, décide de partir, Nico est plus qu'inquiet, car il pense ne pas pouvoir tenir la cadence… Mais Michel lui annonce avoir trouvé sa future remplaçante en la personne d'Alexandra, sa nièce. Le hic : Alexandra a été diplômée la veille, déteste le contact humain et ne compte pas revenir dans son petit village d'enfance…

     


    11 commentaires
  • La survie du Paresseux

                                 Paresseux à gorge brune Photo Wikipedia

    Les paresseux sont des mammifères  arboricoles d'Amérique tropicale  de taille moyenne au mode de vie original : ils sont presque toujours suspendus à l'envers dans les arbres et se déplacent avec lenteur. Ils possèdent de longues griffes. Ils possèdent 18 dents au total (mais seulement des molaires) qui leur servent à mâcher des feuilles.  Il se déplace très lentement : moins de 10 m à la minute dans les arbres En fait, cette lenteur est son meilleur camouflage ; il échappe ainsi à la vue perçante de ses prédateur (jaguar, ocelot et aigle harpie). Le paresseux est incapable de sauter et ne voit pas très loinAutre caractéristique intéressante, le cou du paresseux comporte huit à neuf vertèbres cervicales ce qui lui permet d'effectuer des rotations de la tête sur près de 270 degrés. Le paresseux a une espérance de vie d'environ 30 à 50 ans

    Actuellement, la principale menace pour le paresseux est l'homme, car celui-ci en fait commerceL'impact néfaste de l'homme sur l'espèce est d'autant plus important avec l'accélération de la déforestation, qui oblige le paresseux à se déplacer au sol vers d'autres zones habitables et l'expose aux prédateurs.

    (Source Wikipedia )

    Hélas les paresseux sont arrachés à leur habitat et maltraités par des selfies ridicules avec les touristes.

    Certains bûcherons au Pérou arrondissent leurs fins de mois en faisant du braconnage avec des paresseux. Les animaux sont vendus 13 $ chacun au port d’Iquitos, les petits paresseux gentils et sans défense sont prédestinés à finir leurs jours dans la cage dorée de quelqu’un ou dans une industrie à selfies pour les touristes…

    Voir l'article d'hier  de Jean-Louis ici  Nature ici ailleurs


    15 commentaires
  • "Mais, avez-vous déjà vu pêcher ou chasser un Merle ? Voilà des images absolument étonnantes qui vous révéleront des aspects méconnus de cet authentique virtuose du chant certes mais qui, par ailleurs, ne laisse guère de chance aux tritons qui ont le malheur de croiser son chemin… " écrit Jean-Louis. Voir son article du 11 janvier ici Nature ici ailleurs

     


    15 commentaires
  • 150 kg par cm², c'est la force qu'exerce la morsure du loup. Julien Perrot et sa Minute Nature nous présente un spécialiste du grand prédateur qui nous dévoile l'anatomie de sa mâchoire…

    Voir l'article du 9 janvier chez Jean-Louis ici Nature ici ailleurs

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique