• Engastrimythe (Jeu de lettres n°115)

    (Jeu de lettres n°115)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-115

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est :  ENGASTRIMYTHE

    nom commun- synonyme de ventriloque -mot ancien 

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon  texte  (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Marine  était  aux anges.  Grâce aux réseaux sociaux, elle avait retrouvé  son maître  d'école primaire, Serge Garin. Même si plusieurs  décennies s'étaient écoulées, elle n'avait pas oublié ce monsieur très maigre  flottant dans ses chemises rayées  qui lui avait appris à lire et distribuait des bons points aux enfants méritants. Elle se revoyait dans sa blouse grise, à l'époque où elle se prénommait encore Martine, si fière de les gagner. Au bout de dix bons points, elle pouvait lui demander une image, noble et suprême récompense. Ah qu'elle avait aimé  collectionner  ces jolies images  bien rangées  dans son plumier ! Et sa stratégie  consistait à en récupérer le plus possible ! Elle les avait gardées longtemps, surtout sa série  d'oiseaux. Elle se passionnait pour les geais, les martinets, les martins-pêcheurs et les chouettes qu'il ne fallait pas confondre avec les hiboux qui se distinguaient par la présence d'aigrettes  sur leur têteElle avait d'ailleurs terminé son année de cours préparatoire en beauté. Martine, alias Marine, se remémorait avec émotion la remise  des prix sous le préau du gymnase. Chaque élève avait un livre en cadeau. Elle était montée sur l'estrade pour y recevoir le prix d'excellence et un beau livre illustré sur les tigres. Et une autre Martine  qu'elle talonnait de près, avait obtenu  le prix d'honneur. La rivalité entre les deux Martine  avait été rude, d'autant qu'elles portaient le même prénom. Un prénom courant dans les années soixante. Plus tard, elle saurait se démarquer en  supprimant le "t" de Martine  pour devenir Marine, et Marinette pour les intimes. Elle se souvenait aussi du délicieux goûter à la suite de la cérémonie. Les tables étaient garnies  de papier argenté, de roudoudous, de pâtes de fruits, de tartes  au citron, de tartines  de miel et de boissons à la menthe. Elle avait  mangé  comme une reine ! Et du spectacle qui avait clôturé ce bel après-midi d'été plein de gaieté, elle n'en avait pas perdu une miette. Bouche bée, elle avait adoré l'artiste sur scène : un engastrimythe en duo avec sa marionnette rigolote, une minette  aux poils ébouriffés et grenat ; un génie dans son genre, qui semblait parler avec son ventre.  Elle l'avait tellement applaudi qu'elle avait eu mal aux mains.  Pour elle, le mystère restait entier. Par quelle magie réussissait-il un tel exploit ? C'était  une énigme ... Cela lui faisait chaud au coeur de se remémorer tous ces souvenirs d'enfance. Maintes fois, elle avait repensé aux autres gamines  de sa classe : Germaine, Ginette, Greta, Hermine, Mariette, Marthe, Nathalie que tout le monde appelait Nattie, Régine, Tristane  et Yasmine. Quant aux gamins, les filles ne les côtoyaient que de loin, derrière un grillage au moment de la récréation du matin, à dix heures trente, car il n'y avait pas de mixité au sein de l'école...

    NB : Cette histoire est un tantinet inspirée de faits réels... Il y a 6 ou 7 ans, j'ai retrouvé ma maîtresse de CP sur Copain d'Avant ! Parmi ses nombreux élèves, elle ne m'avait point oubliée...  Ce qui me fit très plaisir. A force de collectionner les bons points et les images, j'avais décroché le prix d'excellence en fin d'année scolaire. Et Corinne, ma rivale (et copine) reçut le prix d'honneur... Quant à notre école des filles, elle était séparée de celle des garçons...


  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Mai à 04:12
    colettedc

    Oh ! Comme c'est doublement intéressant, alors Béa !!! 

    Bon dimanche !

    Bisous♥

    2
    Dimanche 21 Mai à 06:10
    Ecrimagine
    Un chouette et agréable retour en arrière
    3
    Dimanche 21 Mai à 06:55

    Avec le net aujourd'hui on peut retomber sur les copains d'avant voire ses instits... la preuve et c'est chouette ! Les bons points et autres images j'ai connu mais pas de prix d'excellence pour moi.... Ca devait se passer entre une Myriam et une Rita, voire une autre Myriam... ;-) Merci Kimcat et bravo, bises

    4
    Dimanche 21 Mai à 07:52

    Bien joué ma Béa.

    Bises et bon dimanche

    5
    Dimanche 21 Mai à 08:03

    Sympa l'histoire et l'explication. Et comme souvent je découvre le mot ..

    6
    Dimanche 21 Mai à 08:35

    Une histoire bien racontée que j'ai pris un grand plaisir à lire. Les souvenirs sont importants , c'est génial d'avoir retrouver sa maîtresse de CP! 

    bonne journée,

    dnièle

    7
    Dimanche 21 Mai à 10:45
    Merci Cécile ! Je rajoute la suite qui ne s'est pas enregistrée.
    Bises et bon dimanche
     
    "Un chouette et agréable retour en arrière  ; les professeurs, instititeurs et maitre (ss)es doivent en avoir une sacrée mémoire pour retenir tous le nom ou visage de ses enfants. 
    Ma fille vise aussi l'excellence mais elle n'a plus de bons points ici dans cette école, cela ne se fait pas/plus. Bon dimanche Béa et félicitations pour ton beau travail à l'école, gage de bon travail plus tard aussi. bise
    Cécile.
    8
    Dimanche 21 Mai à 10:53

    Tu collectionnes aussi les mots qui entrent dans les conditions requises et les utilises à merveille ! Bravo encore cette fois, Béa pour ce bon moment passé à te lire.

    9
    Dimanche 21 Mai à 11:00
    LADY MARIANNE

    une histoire doublement belle !! je me suis retrouvée dans cette école non mixte- avec les images-
    une participation pleine d'émotion, de tendresse ! trop bien- bravo encore cette fois-
    le prix d'excellence est pour toi !
    bisous et bon dimanche-

    10
    Patrick Riot
    Dimanche 21 Mai à 11:23

    Ma très chère Cousinette Béa,

    Comment ne pas être ému en te lisant ?

    Nous faire renaître nos souvenirs d'enfance, ne peut que nous envoyer à nos débuts scolaire. Oh quelle belle époque, inconscience, insouciance et immaturité nous faisaient voyager dans des univers que personnes ne connaissaient si ce n'est que nous. C'était notre monde...

    Chaque fin d'année scolaire, des remises de prix étaient décernés aux enfants les plus brillants et voir même, aux enfants les moins méritants mais n'étaient-ils pas eux aussi dans leur monde... Les comprenions nous tous, je ne sais pas....

    Depuis, les années se sont écoulées, les prix, les images ni les bons points ne sont plus là.

    L'évolution est passée par là aussi (petite pensée à Charles Darwin), les décennies passent et les souvenirs s'envolent.

    Une tristesse, s'installe en moi avec quelques regrets de ne pas avoir appris et découvert ce que la vie nous offrait à l'époque.

    La pollution de la télé, des ordis et autres n'avaient pas encore pris place dans notre éveil, oh que la vie était belle et limpide, maintenant tout est agité, le temps a-t-il sa place ?  

    Pouvons nous tous dire que nous lui en laissons de la place au temps ??? je ne sais pas ? Alors ton texte, m'a permis d'ouvrir une fenêtre de mon enfance et j'ai pris LE TEMPS d'y rester !!!

    Je t'embrasse Béa et à bientôt !!!

    Patrick Riot

    11
    Dimanche 21 Mai à 12:39

    Une belle histoire d'école ! Pour moi aussi, l'école des filles d'un côté, et l'école des garçons de l'autre ! ^^

    Bisous, bon dimanche

    12
    Dimanche 21 Mai à 13:07

    Cela rappelle plein de souvenirs... Il y en avait, des Martine, à cette époque ! Dont une que j'ai retrouvée par "copains d'avant" aussi d'ailleurs ;-)

    Bravo pour ce beau texte, bon dimanche

    13
    Dimanche 21 Mai à 15:17
    renee

    Un sujet qui t'as permis de replonger dans de bon souvenir et dont tu as su tiré le meilleurs pour ton texte. Bravo

    14
    Dimanche 21 Mai à 17:49

    Martine me rappelle avec émotion l'enfant que j'étais, qui collectionnait les images et avait reçu un livre comme Prix. merci Kimcat pour ce moment-souvenir et caresse à tes petites puces, Délice et Lisa (pas Lola, je me suis trompée la dernière fois). Bonne fin de journée Kimcat, je t'embrasse.

    15
    Dimanche 21 Mai à 18:10

    Cela était pile.

    Merci de ta visite

    Bisous

    16
    Dimanche 21 Mai à 22:07
    Séverine

    Née plus tard, je n'ai pas tout connu, mais les bons points et images, oui, je regrette qu'on ne puisse plus en distribuer en classe.

    17
    Lundi 22 Mai à 11:21

    Jolie histoire qui rappelle des souvenirs ...

    Quel plaisir a dû être le tien de retrouver ta maitresse du primaire.  La toile a du bon.

    Bisous et bonne journée

    18
    Lundi 22 Mai à 18:28

    Une histoire qui me rappelle vraiment mes années d'école avec oui ces images bons points collectionnées et la distribution des prix dans la salle des fêtes . Je crois avoir encore les livres reçus dans une bibliothèque les images par contre je ne les ai plus . Mes maîtresses d'école ne sont plus de ce monde malheureusement,  par contre il m'arrive de voir encore des élèves de ces classes primaires 

    Bravo pour ton texte 

    Bisous 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :