• Notre-Dame de Paris

    Notre-Dame

    "Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure. À mesure qu’ils approchaient du sol, les deux jets de plomb liquide s’élargissaient en gerbes, comme l’eau qui jaillit des mille trous de l’arrosoir. Au-dessus de la flamme, les énormes tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées, l’une toute noire, l’autre toute rouge, semblaient plus grandes encore de toute l’immensité de l’ombre qu’elles projetaient jusque dans le ciel. Leurs innombrables sculptures de diables et de dragons prenaient un aspect lugubre. La clarté inquiète de la flamme les faisait remuer à l’œil. Il y avait des guivres qui avaient l’air de rire, des gargouilles qu’on croyait entendre japper, des salamandres qui soufflaient dans le feu, des tarasques qui éternuaient dans la fumée. Et parmi ces monstres ainsi réveillés de leur sommeil de pierre par cette flamme, par ce bruit, il y en avait un qui marchait et qu’on voyait de temps en temps passer sur le front ardent du bûcher comme une chauve-souris devant une chandelle.
    Sans doute ce phare étrange allait éveiller au loin le bûcheron des collines de Bicêtre, épouvanté de voir chanceler sur ses bruyères l’ombre gigantesque des tours de Notre-Dame."

    Victor HUGO , Notre-Dame de Paris
    15 avril 2019, incendie à Notre-Dame

    Tristement visionnaire...

    C'est comme si Victor Hugo avait écrit ces lignes hier...


  • Commentaires

    1
    morel
    Mardi 16 Avril à 17:49

    Quelle plume!!!

    2
    Mardi 16 Avril à 18:03

    Je pense que tous ceux qui ont lu cet ouvrage ont eu les mots de Victor Hugo en tête hier soir.
    Triste soirée.

    3
    françoise
    Mardi 16 Avril à 18:08

    Quelle tristesse! Merci pour ce passage tellement beau de Victor Hugo!

    4
    Mardi 16 Avril à 18:13

    Tu as relevé également cet extrait signé Hugo dans Notre Dame de Paris. Prémonition ???????

    Bises et bon mardi

    5
    Mardi 16 Avril à 18:49

    Victor Hugo aimait ce joyau de notre patrimoine ...

    Souhaitons qu'un jour Notre Dame de Paris retrouve son prestige . Tristesse pour tous.

    Bises dans ta soirée et merci à toi Béa de ce beau billet hommage.à cette "grande Dame".

    Nicole

    6
    Mardi 16 Avril à 19:14

    Tristement visionnaire en effet Victor Hugo 

    Bises 

    7
    Mardi 16 Avril à 20:08

    Irremplaçable Victor Hugo!

    8
    Mardi 16 Avril à 20:40

    Un texte troublant en effet. Ce triste événement amène une vente record de V Hugo Notre Dame de Paris, j'ai vu cela cet après midi ...

    9
    Mardi 16 Avril à 23:42

    quelle tristesse! Je n'ai même pas eu l'occasion de la visiter entièrement.

    Je crois que c'est une demande divine pour une élévation de nos âmes, un éveil bien nécessaire et incontournable. Bises Bea

    10
    maîtresse Poupette
    Mercredi 17 Avril à 00:14

    Merci pour cet extrait. Je ne me souviens plus si j'ai lu ce livre. Ou alors quand j'étais au lycée...

    11
    Mercredi 17 Avril à 01:50
    colettedc

    Merci Béa pour ce magnifique partage ! Bisous♥

    12
    Viviane
    Jeudi 18 Avril à 16:25

    Béa,

    Quand Victor HUGO évoquait la "grande flamme furieuse" de Notre-Dame de Paris et c'était...

    L’écrivain, l'homme politique joua un rôle essentiel dans la rénovation de la cathédrale au 19e siècle, a écrit un passage aux allures de prémonitions dans son roman de 1831, Notre-Dame de Paris.

    Ma question: était-il là le début de soirée le quinze avril 2019 ???

    Bises et à bientôt !!!

     

    13
    Jeudi 18 Avril à 20:50

    J'ai entendu ce texte lu par Guillaume Gallienne, et la seconde fois par Richard Berry. Très émouvants tous les deux. Bonne soirée et bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :