• Rien d'anormal chez le chat-vampire Monk

                     Monk rassemble plus de 90.000 abonnés sur Instagram.

                                      © INSTAGRAM / MONKANDBEAN

    Les chats sur Internet peuvent devenir de véritables superstars. Un phénomène par ailleurs décrypté dans le hors-série n°195 de Sciences et Avenir. Si Monk ne possède pas encore de millions d'abonnés sur  Instagram comme Grumpy Cat, il en a malgré tout plus de 90.000. Et ce chiffre va sans doute encore augmenter - surtout à l'approche d'Halloween - car ce chat fait régulièrement le buzz grâce à son apparence. En effet, l'animal possède des canines impressionnantes, et son maître prend un malin plaisir à le déguiser en vampire...

    La suite de l'article est à lire Sciences et avenir


    21 commentaires
  • Voilà quelques semaines, les cerfs ont commencé à crier dans la forêt. Fausses et vraies histoires de saison sur les amours d’un grand voisin : la Minute Nature de la Salamandre vous raconte cette belle histoire renouvelée qu’est le brame du cerf !

    Est-il vrai que les cerfs crient pour séduire les biches ? Que leurs combats rituels mènent souvent à la mort ? Ou encore que les plus costauds gagnent toutes les faveurs des femelles. Réponse dans ce nouvel épisode de la Minute Nature 100% de saison…

    Publié le 11 octobre 2018 par Jean-Louis Schmitt

    Voir ici : Nature ici ailleurs

     


    15 commentaires
  • (Jeu de lettres n°187)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-187

    (Jeu de lettres n°187)

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est :  ATRIPODANATOCLASTE

    Qui ne casse pas trois pattes à un canard.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon texte (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    C'était  bien triste  de s'être donné en spectacle et d'avoir fait l'attraction  des badauds toulousains... Patrice  venait d'avoir une violente altercation  avec sa compagne, devant sa bande de copains déconfits : Adrien, Carine, Elisa, Nicolas, Odile, Roland  et SoniaTandis  qu'ils prenaient tous ensemble un verre à la terrasse d'un café sur la place  du Capitole, Claire  lui avait d'abord lancé  un regard mauvais, en le traitant  de poivrot, parce  qu'elle pensait  qu'il avait bu plus que de raison. Elle avait alors attrapé  son  panier  en osier  rempli de carottes  et de patates  et les avaient plantés  là, sans autre forme de procès.  C'était  vraiment désolant ! Il n'avait siroté qu'une simple bière artisanale. Consternant ! Bon sang, il n'y avait pourtant pas de quoi casser trois pattes  à un canard  !! Son oncle Denis, qui ne l'aurait pas contredit sur ce point, aurait même employé le mot "atripodanatoclaste". Depuis un certain temps déjà, le jeune homme sentait  qu'il y avait de l'eau dans le gaz, qu'il y avait péril  en la demeure. Il avait constaté  qu'ils semblaient être aux antipodes l'un de l'autre. Tout était devenu trépidant... Elle lui reprochait des petits  riens, lui parlait  sur un ton crispant. Elle ne tolérait  aucun faux pas, aucune remontrance. Il essayait de l'apaiser  mais en vain,  elle ne décolérait pas... Quel tracas ! Il espérait juste qu'après  son départ précipité du bar, elle n'irait pas se consoler  ailleurs. Peut-être était-elle allée se promener sur les bords du Canal  du Midi, pour se calmer les nerfs... Peut-être s'arrêterait-elle à cet endroit précis  où il lui avait fait sa déclaration  d'amour ? A l'époque, elle l'avait trouvé tellement attirant...


    13 commentaires
  • Tableau du samedi : Chat Sibérien

                                         Chat sibérien (Acrylique)

    Tableau du samedi : Chats d'Art Passion Sauvage

                                                   Chat noir acrylique

     Pour le tableau du samedi chez  Lady Marianne

    j'ai choisi ces superbes acryliques de Laurence Damon.

    Née à Tours en 1967, c'est avec le dessin qu'elle a appris très jeune à développer son sens de l'observation. Après avoir hésité à intégrer une école de dessin publicitaire, elle a finalement opté pour des études plus classiques. Très vite, l'envie de couleurs s'est faite ressentir, mais sa vie professionnelle a pris le dessus...

    C'est à son arrivée en Guyane en 2008 que la peinture a pris beaucoup de place dans sa vie. Elle a cessé de travailler pour profiter de sa famille et se consacrer pleinement à la peinture.

    Avec l'aquarelle pour débuter, en travaillant de manière autodidacte et en suivant quelques cours ici et là. Pour approfondir sa technique et ses connaissances elle a également participé à des stages en métropole.

    En 2011, elle s'est  inscrite à un atelier en Guyane où l'on privilégiait l'huile et le pastel. Elle a ainsi découvert le pouvoir de l'huile et elle a très vite réalisé ses premières toiles.

    De retour en métropole, près de Nantes, depuis 2015,  elle profite de son nouvel atelier pour peindre à l'aquarelle, à l'huile ainsi qu'à l'acrylique et même depuis peu aux pastels...

    Son site : Art passion sauvage

    Sa page Facebook est  ici

    Je remercie chaleureusement Laurence de m'avoir gentiment autorisée à publier  l'une de ses œuvres.

    Tableau du samedi : Chat Sibérien


    23 commentaires
  • Juste avant le bonheur

    Pour le défi-n-20 parler-d-un-livre  chez Evy, voici ma participation.

    Après avoir lu ses romans 

    De-tes-nouvelles 

    Dans-le-murmure-des-feuilles-qui-dansent 

    Pars-avec-lui  

    le deuxième roman d'Agnès Ledig est un pur bonheur !! Son histoire est belle et poignante. Je vous le recommande.

    En voici la 4e de couverture :

    Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fée. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d'une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui tendre la main. Ému par leur situation, un homme généreux les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. La chance serait-elle enfin en train de tourner pour Julie ?


    Agnès Ledig, auteur de Marie d'en haut, Coup de coeur du grand prix des lectrices de Femme Actuelle, possède un talent singulier : celui de mêler aux épisodes les plus dramatiques de l'existence optimisme, humour et tendresse. Dans ce roman où l'émotion est présente à chaque page, elle nous fait passer avec une énergie communicative des larmes au rire, elle nous réconcilie avec la vie.
    Juste avant le bonheur fait partie de ces (trop) rares livres qu'on a envie de rouvrir à peine refermés, tout simplement parce qu'ils font du bien !

    Lire un extrait  ici  Albin-Michel


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique