• Tranche-plume (Jeu de lettres n°117)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-117

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est :  TRANCHE PLUME

    canif servant à tailler les plumes.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon  texte  (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Il était une heure  du matin et Clément  Chatel  avait la tête hantée  par de gros soucis financiers l'empêchant  de dormir du sommeil du juste. Il avait allumé sa lampe  de chevet  et il comptait  sur la lecture  d'un  bouquin  qu'il avait acheté  la veille  pour se calmer  les nerfs. Réfugié dans la maison de sa parenté berrichonne près de La Châtre, il avait pensé purement  et simplement que son ambiance champêtre  suffirait à atténuer ses tourments. Mais c'était un leurre... Comment aurait-il pu oublier qu'il était endetté jusqu'au cou ? Fini le bon temps où il avait pu placer  des sous ! Il avait épluché  ses comptes et la situation était désespérée. Quelle chute  vertigineuse de ses revenus ! Il fallait qu'il se rende à l'évidence, cela faisait belle lurette qu'il ne vivait plus de sa plume. Alors il avait remué  ciel et terre pour se remplumer. Son découvert à la banque avait pris une telle ampleur  qu'il avait dû tauper  beaucoup de monde autour de lui : notamment CarmenCharlène, Héléna, Laurence, Pétula et Rachel  ses amies. Jusqu'à son meilleur pote Manuel  et avec lequel, hélas, il s'était fâché. Le méchant  homme lui avait réclamé  à tout bout de champ, l'argent emprunté, et l'avait même harcelé  ! Quant aux personnes de sa famille, il s'était heurté  à un refus catégorique. Le cas échéant, peut-être pourrait-il vendre un tranche-plume en or massif et un éléphant  en pierre naturelle de jade, qui avaient appartenu à son ancêtre Marcel, côté paternel ? Ou bien serait-il contraint de chanter  et de faire la manche  dans le métro ?! Une vie terne  en perspective, se profilait...


    21 commentaires
  • Allégorie de la danse

    Allégorie de la Danse (1856) William-Adolphe Bouguereau (1825-1905)

    Pour  le  défi-n-112-thème- la danse chez  Evy

    voici ma participation en citations et proverbe :

    La danse est une poésie muette. (Simonide de Céos)

    La danse est le langage caché de l’âme. (Martha Grakam)

    La vie est un ballet ; on ne le danse qu'une seule fois. (Proverbe malinké)

    La danse n'a plus rien à raconter : elle a beaucoup à dire. (Maurice Béjart)

     


    14 commentaires
  • Les 14 chats de Richelieu

    Dommage, s’il en avait eu treize, on aurait eu un moyen mnémotechnique génial pour se souvenir que Richelieu était le ministre de Louis XIII ! C’est raté ! ...

    Richelieu adorait les chats. Il en avait donc quatorze, qu’il a tous fait héritiers à sa mort (bon, il s’était tellement gavé sur le trésor public que ça n’a pas du ruiner ses descendants…)...

    Ses chats dormaient avec lui, ils avaient pour noms, on ne les connaît pas tous, outre Soumise, Felimare, Gazette, Lucifer (forcément, chez un cardinal… On peut être un assassin et avoir de l’humour, la preuve…), Lodoïska, Pyrame, Thisbée (ces deux derniers sont des amants de la mythologie grecque), Serpolet, Rubis. Il en manque, on constate quand même que l’homme avait de la connaissance littéraire, au siècle de Corneille, c’était bien le minimum ! 

    Les chats de Richelieu étaient nourris au blanc de poulet, ils avaient à leur disposition une pièce entière et deux domestiques à temps complet. Bref, les chats, peinards. Chat de cardinal, c’est sûr, bon plan. 

    Richelieu avait aussi une manie, il caressait un chat, sur ses genoux, en recevant ses ambassadeurs et ses espions, et lorsqu’il qu’il avait de grandes décisions à prendre...

    Histoire de chats rédigée par Jean-Louis Bernardelli chez Micetto

    A lire en entier ici


    20 commentaires
  • Cinq éléphantes à sauver !

    C’est une première en France ! One Voice lance des procédures habituellement réservées aux humains pour sauver Lechmee, Mina, Kamala, Samba et Maya, cinq éléphantes dans une situation d’urgence.

    (retrouvez les en détails dans l'article ici )

    La situation de Lechmee est dramatique. Cette éléphante est âgée et aveugle, elle marche péniblement et ne se nourrit qu’avec l’aide de ses amies Mina et Kamala qui, elles-mêmes, sont contraintes de participer aux spectacles malgré leur âge avancé.

    Samba et Maya, quant à elles, vivent dans un cruel isolement dans leurs cirques respectifs. Quoi de pire pour des personnes éléphants qui ont tant besoin des leurs ? Samba a même tenté de s’échapper en 2013, bousculant et tuant dans sa course folle un octogénaire…

    One Voice demande le transfert immédiat vers un sanctuaire de Lechmee, Mina, Kamala, Samba et Maya.
    Et pour mettre un terme définitif à l'exploitation des animaux sauvages dans les cirques, l'association a lancé une pétition pour l'annulation de l'arrêté 2011.

    À signer et partager !


    10 commentaires
  • L'homme qui voyait à travers les visages

    La couverture m'a attirée et je n'ai pas été déçue.

    J'ai adoré. L'histoire n'est pas banale et si bien écrite...

    En voici la 4e de couverture :

    Après La nuit de feu, Eric-Emmanuel Schmitt poursuit son exploration des mystères spirituels dans un roman troublant, entre suspense et philosophie.
     
    Tout commence par un attentat à la sortie d’une messe. Le narrateur était là. Il a tout vu. Et davantage encore.
     
    Il possède un don unique : voir à travers les visages et percevoir autour de chacun les êtres minuscules – souvenirs, anges ou démons – qui le motivent ou le hantent.
     
    Un sage qui déchiffre la folie des autres ? Son investigation sur la violence et le sacré va l’amener à la rencontre dont nous rêvons tous…

     

    Quelques extraits que j'ai remarqués et relevés :

    "Pourquoi ?" Pourquoi mourir ? Pourquoi tuer des innocents ? Quelle cause mérite cela ?... (page 146)

    ... Pour les maisons comme pour les humains, on ne choisit pas celle ou celui qu'on aime. On cède. Quand on cherche des raisons d'aimer, on n'aime pas... (page 219)

    L'existence peut se rompre d'une seconde à l'autre, Augustin. Le présent te paraît fort ; il se brise pourtant plus aisément qu'un cheveu. Une artère se bouche... n vaisseau lâche... Le sang coule dans le cerveau... Une chute... Une bombe... Un ivrogne au volant...

    - Il n'y a pas urgence à mourir.

    - Il y a y a urgence à vivre. Trop de personnes que j'aimais ont disparu pour que je laisse moisir une seule seconde de vie. Faire bien, vite, beaucoup, telle est ma devise... (page 347)

    Anne Jouffroy en parle ici

    Une vidéo à écouter ici


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique