• Histoire, personnalité, éducation, santé.
    Redécouvrez le chat, devenu au fil du temps l'un des meilleurs amis de l'Homme. Hier sauvage ou mythifié, aujourd'hui matou ronronnant ou vagabond majestueux, quelque soit sa race, le chat nous séduit ou nous surprend. Il signifie beauté, élégance, vivacité, indépendance et mystère.

    Mais sommes-nous réellement parvenus à le domestiquer ?

    Cette vidéo vous permettra de revisiter l'histoire et les caractéristiques de votre chat, ainsi que d'accéder à quelques conseils pratiques afin de l'aimer toujours plus au quotidien.

    Abyssin, Angora Turc, Persan, Sacré de Birmanie, Chat des Forêts Norvégiennes ou Européen...

    Je vous propose de regarder ce documentaire animalier  ici


    16 commentaires
  • Un appartement à Paris

    Le dernier né de Guillaume Musso est un pur bonheur de lecture !!!

    Je dirais même, un régal ! Ce roman est une vraie réussite. L'histoire vous tient en haleine jusqu'au bout. Dès que vous ouvrez le livre, vous ne pouvez plus le lâcher. J'ai adoré et j'ai trouvé la fin très belle. Et n'en déplaise à ceux qui critiquent cet auteur. Il écrit bien ! Donc je vous le recommande vivement.

    En voici la 4e de couverture :

    « L’art est un mensonge qui dit la vérité… »

    Paris, un atelier d’artiste caché au fond d’une allée verdoyante.
    Madeline l’a loué pour s’y reposer et s’isoler.
    À la suite d’une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.

    L’atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l’assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d’unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.

    Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

    Guillaume Musso signe un thriller addictif et envoûtant porté par des personnages profondément humains. Une plongée vertigineuse dans le monde mystérieux de la création.

    Il est présenté ici (Ne vous en privez pas !)


    17 commentaires
  • Tranche-plume (Jeu de lettres n°117)

    Lady Marianne propose un  petit-jeu-de-lettres-117

    Le mot le plus long en anagramme à déchiffrer est :  TRANCHE PLUME

    canif servant à tailler les plumes.

    Avec les lettres proposées : faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix.

    Voici mon  texte  (avec les mots trouvés en gras et en italique) :

    Il était une heure  du matin et Clément  Chatel  avait la tête hantée  par de gros soucis financiers l'empêchant  de dormir du sommeil du juste. Il avait allumé sa lampe  de chevet  et il comptait  sur la lecture  d'un  bouquin  qu'il avait acheté  la veille  pour se calmer  les nerfs. Réfugié dans la maison de sa parenté berrichonne près de La Châtre, il avait pensé purement  et simplement que son ambiance champêtre  suffirait à atténuer ses tourments. Mais c'était un leurre... Comment aurait-il pu oublier qu'il était endetté jusqu'au cou ? Fini le bon temps où il avait pu placer  des sous ! Il avait épluché  ses comptes et la situation était désespérée. Quelle chute  vertigineuse de ses revenus ! Il fallait qu'il se rende à l'évidence, cela faisait belle lurette qu'il ne vivait plus de sa plume. Alors il avait remué  ciel et terre pour se remplumer. Son découvert à la banque avait pris une telle ampleur  qu'il avait dû tauper  beaucoup de monde autour de lui : notamment CarmenCharlène, Héléna, Laurence, Pétula et Rachel  ses amies. Jusqu'à son meilleur pote Manuel  et avec lequel, hélas, il s'était fâché. Le méchant  homme lui avait réclamé  à tout bout de champ, l'argent emprunté, et l'avait même harcelé  ! Quant aux personnes de sa famille, il s'était heurté  à un refus catégorique. Le cas échéant, peut-être pourrait-il vendre un tranche-plume en or massif et un éléphant  en pierre naturelle de jade, qui avaient appartenu à son ancêtre Marcel, côté paternel ? Ou bien serait-il contraint de chanter  et de faire la manche  dans le métro ?! Une vie terne  en perspective, se profilait...


    21 commentaires
  • Allégorie de la danse

    Allégorie de la Danse (1856) William-Adolphe Bouguereau (1825-1905)

    Pour  le  défi-n-112-thème- la danse chez  Evy

    voici ma participation en citations et proverbe :

    La danse est une poésie muette. (Simonide de Céos)

    La danse est le langage caché de l’âme. (Martha Grakam)

    La vie est un ballet ; on ne le danse qu'une seule fois. (Proverbe malinké)

    La danse n'a plus rien à raconter : elle a beaucoup à dire. (Maurice Béjart)

     


    14 commentaires
  • Les 14 chats de Richelieu

    Dommage, s’il en avait eu treize, on aurait eu un moyen mnémotechnique génial pour se souvenir que Richelieu était le ministre de Louis XIII ! C’est raté ! ...

    Richelieu adorait les chats. Il en avait donc quatorze, qu’il a tous fait héritiers à sa mort (bon, il s’était tellement gavé sur le trésor public que ça n’a pas du ruiner ses descendants…)...

    Ses chats dormaient avec lui, ils avaient pour noms, on ne les connaît pas tous, outre Soumise, Felimare, Gazette, Lucifer (forcément, chez un cardinal… On peut être un assassin et avoir de l’humour, la preuve…), Lodoïska, Pyrame, Thisbée (ces deux derniers sont des amants de la mythologie grecque), Serpolet, Rubis. Il en manque, on constate quand même que l’homme avait de la connaissance littéraire, au siècle de Corneille, c’était bien le minimum ! 

    Les chats de Richelieu étaient nourris au blanc de poulet, ils avaient à leur disposition une pièce entière et deux domestiques à temps complet. Bref, les chats, peinards. Chat de cardinal, c’est sûr, bon plan. 

    Richelieu avait aussi une manie, il caressait un chat, sur ses genoux, en recevant ses ambassadeurs et ses espions, et lorsqu’il qu’il avait de grandes décisions à prendre...

    Histoire de chats rédigée par Jean-Louis Bernardelli chez Micetto

    A lire en entier ici


    20 commentaires